AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣
♣ Membre du mois ♣
[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Membre10

Partagez

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:22

Chapitre 1

Lors d'une connexion avec l'une des adresses de la base de données des Anciens et après l'envoie d'un MALP, les scientifiques de la cité avaient remarqué avec les données qu'ils avaient pu repérer, un assez puissant pic d'énergie émanant de la planète. Intrigués par cette découverte pouvant signifier qu'un E2PZ y était peut-être caché, ils décidèrent de tout de même en parler au Colonel Carter, qui après une petite heure de discussion, décida tout de même d'envoyer une équipe sur place. Cette nouvelle arriva aux oreilles de Rodney assez rapidement, il se porta presque volontaire pour y aller, entrainant avec lui, l'équipe du Colonel Sheppard. Après un rapide briefing avec quelques explications, la Porte s'activa pour laisser passer l'équipe.

C'était une planète quelconque comme bien d'autres qu’ils avaient déjà visitées. Une végétation assez dense sans civilisation apparente. Après une heure de marche, ils arrivèrent enfin vers la dite source d'énergie. L'équipe pouvait enfin pousser un grand soupir de soulagement car maintenant. Ils n'allaient plus devoir supporter les plaintes du scientifique à longueur de temps. Le Canadien, le nez plongé dans son ordinateur portable, se stoppa net sans prévenir. Voyant qu'il en manquait un dans le groupe, John retourna le chercher.
- Rodney ? Qu'est-ce que vous faites ? Vous avez mal aux pieds ? plaisanta le militaire.
- Très drôle. Donc pour être un peu plus sérieux, la source d'énergie devrait être... là, dit-il en indiquant des lianes et des branchages pendant sur un semblant de rocher.
Le militaire repartit vers l'avant du groupe pour aller vérifier les dires de McKay. Il écarta les feuilles et vit apparaître l'entrée d'une grotte. Il alluma la lampe de son P-90 et entra en éclaireur pour voir si aucun danger ne rodait dans les parages. Une fois l'entrée sécurisée, il fit signe aux autres de le suivre. Ils marchèrent le long d'un couloir obscur et peu rassurant. Puis, ils arrivèrent dans une large cavité. Mais le plus curieux, c'est qu'une machine s'y trouvait au centre. Mais quel ne fut pas leur surprise en voyant la machine : elle était couverte de conduits d'énergie organiques. Les Wraiths en avaient été les créateurs.
- Je ne pense pas que nous trouvions un E2PZ ici, lança John en voyant se qui s'offrait devant eux.
Le groupe avança prudemment vers la dite machine. Curieux comme à son habitude, Rodney n'y alla pas par quatre chemins. Toujours les yeux rivés sur les données qui recevaient sur son ordinateur, étudiant le moindre petit relevé, il commença à étudier la machine.
- Teyla, Ronon, allez surveiller l'entrée, juste au cas où nous aurions de la compagnie.
Les deux Pégasiens acquiescèrent et se dirigèrent vers la sortie. Quant au militaire, il retourna vers Rodney qui s'affairait autour de la machine.
- Alors, à quoi vous sert votre nouveau jouet ?
- Pour le moment, je n'en sais rien. Mais ce n'est pas croyable. L'énergie que cette machine émet, dit-il tout en finissant de connecter sa tablette au panneau de contrôle.
- Nous avons trois heures devant nous avant de contacter Atlantis. Vous avez largement le temps.
Le Canadien ne prit même pas la peine de répondre. Il préféra rester concentré sur son travail. Le fait de travailler avec une lampe torche, n'allait pas lui faciliter la tache, mais il devait faire avec. Pendant ce temps intense de réflexion chez le scientifique, John alla voir ce qui se passait un peu plus loin dans la grotte, pour voir si d'autres choses intéressantes s'y cachaient. Mais rien à part des pierres qui jonchaient le sol. Il finit par revenir après 15 petites minutes. Il se posta devant la machine, regardant Rodney, travaillant d'arrache-pied.
- Alors ça avance ?
- Pas vraiment, lui répondit-il tout en ne relevant pas le nez vers John. Je viens tout juste de rentrer dans la base de données, mais il faut le temps de tout décrypter
- En résumé, on est encore là pour un moment.
- Oui, c'est assez bien résumé.
- Bon, je vous laisse. Je vais profiter du paysage et faire un tour dans les environs pendant le temps que vous décryptiez tout ça.
Mais au moment où il s'apprêta à partir, la machine se mit soudainement à s'illuminer.
- Rodney ?
- Je pense avoir trouvé quelque chose.
- Comment elle s'allume je suppose ?
- Entre autre, sauf que là, je n'ai appuyé sur rien. C'est juste quand j'ai fini le décryptage.
- Il serait plus judicieux de l'éteindre le temps que l'on découvre à quoi ça sert.
- Euh oui bien sur.
Rodney replongea dans son ordinateur pour éteindre la machine. Mais, en entrant certaines séries de codes, cela ne produisit pas l'effet escompté. Cela ne l'éteignit pas mais la fit plutôt fonctionner. Un halo de lumière blanche enveloppa l'espace. Le scientifique se protégea les yeux le temps que ça passe. Mais une fois tout revenu à la normale, la machine s'éteignit aussi vite qu'elle s'était allumé. C'était à ni rien comprendre. Rodney mit un peu de temps avant de voir correctement, mais quand cela fut le cas, quel ne fut pas sa surprise. John avait disparu. Le Canadien regarda tout autour de lui, mais il ne le vit pas.
- Sheppard vous êtes là ? Ça m'arrangerait beaucoup si vous me répondiez. Dites moi que vous êtes allé faire votre petit tour dehors.
Apparemment, ça n'était pas le cas. Aucune réponse. Pas la peine d'essayer la radio, cela aurait été la même chose.
- Je suis vraiment mal, pensa la pauvre scientifique.
Maintenant, il fallait annoncer la "nouvelle" aux autres.
- Teyla, Ronon, c'est McKay. Je crois qu'on a un gros problème...
Revenir en haut Aller en bas
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:23

Chapitre 2

Teyla et Ronon arrivèrent en courant dès que Rodney les avait contactés. Mais à leur grande surprise, Sheppard avait disparu. Pourtant, il n’était pas sortit sinon, ils l’auraient vu et de plus, il n’y avait pas cinquante endroits pour se cacher dans cette grotte.
- Où est le Colonel ? demanda la jeune femme juste par curiosité.
- Et bien… c’est ça le problème. Il a… disparut…
- Disparut ? Comment ça ? continua t-elle toujours aussi étonné de la chose.
- La machine s’est actionnée un peu par ma faute et… il était plus là l’instant d’après. Ce truc à du l’aspirer.
Les deux Pégasiens jetèrent un regard des plus accusateurs envers le scientifique fautif.
- Ne me regardez pas comme ça. Elle s’est limite allumée toute seule. Mais ça va aller, je vais réparer tout ça et le Colonel sera bientôt de retour. Je suis sûr qu’il n’est pas bien loin.
- Il faudrait déjà savoir où il est, renchérit Ronon pour bien enfoncer le Canadien.
- Oui, c’est… vrai.
Sans se faire prier, il se mit rapidement au travail sur la dite machine et sans la faire fonctionner si possible, afin de découvrir à quoi elle pouvait bien servir, mais aussi à découvrir ce qu’était advenu du Colonel Sheppard.

John était inconscient sur le sol, en plein milieu d’une forêt. Au bout de quelques minutes, il revint tout de même à lui. Il ouvrit les yeux et s’aperçut qu’il n’était plus avec les autres et surtout, qu’il n’était plus au même endroit. Il se leva et fit un rapide tour d’horizon, mais apparemment, rien d’inquiétant à première vue. Mais il préféra sortir son PDA pour être plus sur. Mais à sa grande surprise, il ne s’alluma pas.
- Allez marche saloperie, maugréa t-il entre les dents.
Puis, après avoir eut envie de le jeter par terre et par la même occasion s’attirer les foudres de Rodney, il décida de le ranger dans une poche et essaya de contacter le reste de son équipe, par radio. Mais le seul son qu’il eut en retour, était des grésillements dû à des interférences. La technologie n’était pas avec lui aujourd’hui. Maintenant, il ne restait plus qu’à découvrir où il était et surtout, essayer de trouver une Porte des Étoiles pour rentrer sur Atlantis, même s’il doutait fortement qu’il allait en trouver une ici.

Pendant ce temps là, le reste de l’équipe mais surtout Rodney s’affairait autour de la machine. Ce qui venait d’arriver était un véritable mystère qu’il devait résoudre au plus vite. Pendant que Teyla essayait sans résultat de joindre le Colonel, Ronon tournait autour du scientifique comme pour le faire avancer plus vite.
- Ronon, si vous n’arrêtez pas de me tourner autour, je vais être malade car vous m’aurez filé le tournis.
- Ça m’occupe quand je ne sais pas quoi faire, lui rétorqua le Satedien.
- Allez tournez ailleurs alors. Ça ne va pas me faire avancer plus vite, bien au contraire.
Sans répondre, Ronon alla voir un peu plus loin pour laisser le scientifique en paix pour le moment. Il put enfin reprendre son travail correctement.

Pour John, le temps lui semblait une éternité. Cela fait plus d’une heure qu’il marchait, marchait et marchait encore. Cela en devenait fatiguant à la force. Il décida de prendre un peu de repos pour réfléchir en même temps. Il alla s’asseoir contre un arbre et ferma les yeux quelques instants. Mais il n’eut le temps de faire ça bien longtemps. Car il entendit comme des bruits de pas venant vers lui. Il rouvrit les yeux et alla se mettre à couvert derrière un buisson non loin de là, arme à la main. Il attendit de voir qui cela pouvait bien être. Mais il ne mit pas longtemps à voir qui lui tenait compagnie dans cette forêt déserte. Pas si déserte que ça car des Wraiths s’y baladaient. Il se mit d’avantage à couvert en espérant qu’ils passent sans le voir. Mais ce ne fut pas le cas. Ils se dirigèrent vers lui comme s’ils savaient qu’il était là. Mais ce n’était pas finit. Ils commencèrent à lui tirer dessus avec leur stunner. Le militaire ne pouvait plus que riposter à leur assaut, quitte à vider tous ses chargeurs. Les représailles furent sanglantes pour les Wraiths. Trois sur les cinq tombèrent en moins de dix minutes. John profita d’un court instant d’accalmie pour aller un peu plus loin pour s’éloigner de ceux qui restait encore debout. Il zigzagua pour éviter les tirs adversaires. Après un bon kilomètre de course intensive, il s’arrêta avant de se remettre à couvert en attendant l’ennemi. Mais peut-être qu’il était un peu plus près que prévu. En effet, dans la précipitation du moment, il n’avait pas vérifié ses arrières. Énorme erreur de sa part qui lui coûtera peut-être cher.

Un autre Wraith venait par derrière. Alors qu’il venait d’achever les deux derniers qui étaient devant. Mais quand il alla pour se retourner et partir un peu plus loin, il tomba nez à nez avec ce maudit monstre qu’il n’avait pas entendu arriver par derrière avec les bruits de tirs. N’ayant pas vraiment eut le temps de réagir, la créature en profita et envoya le militaire valser une dizaine de mètre plus loin. Dans sa chute, il fut quelque peu sonné et en fit même tomber son P-90 un peu plus loin. Devant réagir au plus vite, il n’eut pas le temps de le ramasser, il se saisit de son 9mm afin de loger quelques balles dans le corps du Wraith devant lui.
Encore à terre, il vida la moitié de son chargeur en plein sur son adversaire qui finit enfin à être à terre. Mort ou pas, John n’allait pas aller vérifier ça, ni attendre qu’il daigne bien se relever. Le militaire se leva et partit un peu plus loin, en prenant son P-90 au passage. Après cinq bonnes minutes de course effrénée à travers la forêt, il s’arrêta pour souffler un peu. Où est-ce qu'il avait pu bien tomber pour avoir autant de Wraith à ses trousses. Mais il n'allait pas être au bout de ses surprises. Alors que deux autres gardes s'approchaient, John reprit sa course. Par ailleurs, un troisième Wraith était présent, tapit derrière un arbre et John allait tout droit dessus. C'est dans ces moments là que l'on regrette de ne pas avoir de détecteur de signes de vie. Cela l'aurait peut-être empêché de faire de mauvaises rencontres. Pendant qu'il passa à côté du dit Wraith, il fut happé sur le côté avant d'être projeté au sol. C'était une manie chez eux. Alors qu'il alla pour se relever, le garde l'aida en le saisissant à la gorge avant de le plaquer contre un arbre. Luttant pour se défaire de son emprise mais aussi pour respirer, il réussit à se saisir de son P-90 afin de lui tirer quelques balles dans le corps. Sous les impacts des projectiles, le Wraith poussa de forts grognements avant de lever d'avantage le militaire du sol avant de le projeter contre un arbre un peu plus loin. La tête de John heurta violemment le tronc avant d'atterrir lourdement sur le sol. Il se retourna difficilement sur le dos. Son arcade sourcilière saignant abondamment n'aidait en rien pour avoir les idées claires. Voyant le Wraith s'avancer vers lui, il se releva pour prendre appuie sur ses coudes, il braqua son arme dans sa direction, mais commençant à voir double, il allait avoir du mal à se concentrer sur sa cible. Mais, alors qu'il allait essayer de tirer, d'autres tirs se firent entendre. Le Wraith tomba comme une mouche. Il y avait quelqu'un d'autre sur cette planète et qui en plus venait de lui sauver la vie. Son mal de tête amplifiait et il lui était de plus en plus difficile de rester un minimum lucide. Tandis que son sauveur s'approchait de lui, il se laissa tomber sur sol avant de sombrer dans l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:23

Chapitre 3

Quelques temps plus tard, le militaire daigna tout de même reprendre connaissance. Quand il commença à ouvrir les yeux, il les fit papillonner quelques instants afin de s'acclimater à la lumière de l'endroit, même si elle était assez faible. En effet, à son souvenir, la dernière chose qu'il avait vu, c'était le ciel, les arbres et ce maudit Wraith, mais aussi, un vague souvenir d'une autre personne mais là, on aurait dit qu'il était à l'intérieur d'une grotte et sans Wraith cette fois. Dès qu'il eut les idées bien remis en place, il se mit en tête de se relever, mais ce fut une chose qu'il renonça assez rapidement. Une douleur perçante lui traversa la tête. Le choc qu'il avait reçu avait du être plus fort que prévu. Il porta sa main à son arcade et en retirer quelques ses doigts ensanglantés. Sa blessure saignait toujours un peu. Attendant que la douleur passe, il referma les yeux, espérant que cela passe plus rapidement. Puis, même si sa tête le lançait, il se leva tout de même. Il ne vit personne aux proches alentours, juste un passage vers un endroit un peu plus éclairé que celui où il était. N'ayant plus son équipement, il vit tout de même qu'il lui restait son 9mm dans son holster. Ne sachant pas vraiment ce qui l'attendait de l'autre côté, il prit son 9mm qu'il arma et se dirigea un peu plus loin. Il emprunta le petit couloir dessiné dans la roche et arriva dans une cavité un peu plus grande que la précédente. C'est là qu'il vit un homme qui lui tournait de dos. Il s'en approcha dans faire de bruit mais l'homme se retourna au même instant. Surprit de voir John derrière lui, il sursauta légèrement en le voyant et surtout, en le voyant le menacer de son arme. Il préféra essayer de calmer le jeu avant que le militaire ne le crible de balles. On ne sait jamais. Il leva les mains en signe de bonne fois, lui montrant qu'il n'était pas dangereux.
- Je ne vous veux aucun mal.
- Ça tombe bien, moi non plus, renchérit John. Je veux juste savoir quelques petites choses. Déjà, qui vous êtes et où sommes nous ?
- Je m'appelle Eldrad. Je viens de la planète Alarias. Ça fait quatre mois que je suis ici. Quatre longs mois.
Rien qu'en entendant ces quelques mots, John comprit la gravité de la situation. Il n'était pas prêt de sortir d'ici non plus. Il préféra ranger son arme pour continuer à parler avec son nouvel ami d'infortune.
- Vous aussi vous êtes arrivé par la machine ?
- Involontairement... oui
- On y arrive tous involontairement. J'aurai bien aimé ne jamais venir.
- Il existe tout de même un moyen de sortir d'ici... ?
En entendant la question du militaire, Eldrad baisse le regard pour contempler le sol.
- Personne n'ai jamais sortit d'ici...
Le visage de John changea de couleur. Rodney allait bien trouver une solution pour le ramener. Il en trouve toujours une. Enfin, c'est ce qu'il se disait pour garder espoir... pour le moment.

Après une petite demi-heure Teyla osa tenter sa chance pour avoir des informations sur le travail du Canadien.
- Vous avez trouvé quelque chose ?
- Oui, si on veut. En lisant la base de données, j’ai appris que cette machine fonctionne comme un faisceau de Dart et une Porte des Étoiles. Il démolécularise l’être vivant pour ensuite le stocker dans la mémoire de l’appareil.
- Alors vous êtes en train de nous dire que le Colonel Sheppard est dans cette machine ?
- Non pas exactement. En fait, il y est juste passé.
- Je commence à avoir du mal à vous suivre.
Pour faire simple, cette machine est un générateur d’univers parallèle ou de réalité alternée si vous voulez. Le Colonel a été aspiré de cette dimension pour aller dans une autre.
- Et pour le chemin inverse ? Il y a un moyen de le ramener ? Je veux dire, peut-on le ramener comme ça ou faut-il une machine comme celle-ci de son côté pour le renvoyer ici ?
- Ça, je n’ai pas encore trouvé à vrai dire.
- D’accord, je vais vous laisser travailler alors.
Teyla préféra retourner auprès de Ronon pour lui apporter les nouvelles et ainsi, laisser le scientifique en tête à tête avec la machine.

Dans certaines situations, on se rend facilement compte que l'on souhaiterait avoir une machine à remonter le temps. A ce moment là, John aurait bien aimé en posséder une et revenir juste une heure auparavant. Lorsqu’Eldrad lui avait annoncé qu'il ne pourrait pas repartir chez lui, le militaire se sentit un peu désemparé. Mais tout de même, il avait confiance en Rodney. S'il était entré, il y avait bien un moyen d'en sortir. Même s'il allait mettre du temps, il finirait par trouver. Il n'y avait pas de quoi s'inquiéter... du moins... pas encore.
- Quand vous ne dites aucun moyen… ?
- Je pensais trouver une autre machine pour inverser le processus. Avec Soldren, nous avons fait de notre mieux pour trouver de quoi faire machine arrière, sans véritable succès. Cette… planète si on peut appeler ça ainsi est très vaste. Nous n’avons pas pu l’explorer en entier.
John releva la tête en entendant Eldrad prononcer le prénom d’une autre personne. Il y avait encore beaucoup de monde ici comme lui.
- Soldren ?
- Oui, il est arrivé ici il y a environs un mois on va dire. Nous avons recherché par tous les moyens jusqu’à hier. Nous sommes tombés à nez à nez avec quelques Wraiths. Il ne s’en est pas vraiment sortit indemne.
Eldrad fit un léger signe au militaire pour qu’il le suive un peu plus loin. Dans un autre recoin, l’on pouvait apercevoir une forme allongée sur le sol. Le pauvre Soldren était inconscient. Vu son état, cela ne pouvait être que naturel et il valait mieux pour lui. Au moins, il ne souffrait pas.
- Le Wraith lui a prit plusieurs dizaines d’années et je ne peux plus rien faire pour l’aider à aller mieux. Je ne suis pas arrivé à temps pour l’aider comme je l’ai fait pour vous.
- De toute façon, il n’y a plus rien à faire vu son état.
Soldren avait vraiment l’air d’une personne de soixante dix ans, à l’article de la mort qui ne demandait qu’une chose : c’était de mourir le plus rapidement possible pour arrêter de souffrir de la sorte. Sans support médical, il ne serait plus là demain à coup sur voire même avant.
- Je vais sortir pour essayer de trouver quelque chose à manger. On ne sait jamais.
- Je viens avez-vous.
- Non, restez avec Soldren, avec quelqu’un qui veille sur lui, je vais pouvoir aller chercher plus loin. Il n’y a rien dans les environs. Je ne veux plus le laisser seul désormais. De toute façon, vous ne risquez rien ici. Les Wraiths ne nous ont jamais découvert.
Cela n’enchantait pas John, mais il se résigna. Eldrad connaissait mieux le terrain que lui en plus. Il était préférable de le laisser y aller, même si seul, cela risquait d’être dangereux.

Après deux heures d'intense réflexion et trois barres céréalières plus tard, le Canadien trouve enfin une solution à leur problème. Ce n'était pas trop tôt.
- Bon, je pense que nous pouvons y aller, lança le scientifique.
- Qu’entendez-vous par "penser" ? répliqua l'Athosienne, assez peu rassurée par les dires de Rodney.
- Disons que nous avons 80% de chance de tomber où le Colonel Sheppard se trouve.
- Et les 20% qu'il reste ?
- Et bien... disons qu'il serait préférable que je ne vous en parle pas. Mais bon... à 10%, on reste coincé dans la machine, à 7%, on atterrit au bon endroit mais pas en un seul morceau et les 3% restant, on risque de se faire désintégrer sur place, si j'ai mal régler l'intensité d'énergie.
- Très rassurant Rodney
- J'ai fait mon maximum.
- Ce n'est pas un reproche que je vous fais.
- Bon, on y va, coupe Ronon, trouvant leur discussion forte inintéressante.
- Euh oui bien sur, conclu le scientifique.
Le petit groupe se positionna devant la machine, attendant que McKay fasse les derniers réglages.
- Je ne vous promets vraiment pas dans quel état nous allons arriver, relança le scientifique.
Mais ne laissant pas le temps aux autres de répliquer, il activa la machine, en tapant sur son ordinateur. Une lumière aveuglante vint envahir la pièce, faisant disparaître les trois Atlantes.

John avait écouté les conseils d’Eldrad et préféra rester dans la grotte. C’est vrai qu’il ne connaissait pas le terrain donc, il risquait encore de se faire surprendre comme la première fois. Au bout de seulement vingt minutes, le militaire commença à faire les cents pas de long en large. Il n’aimait pas rester passif de la sorte. Les minutes s’égrainèrent sans qu’il ait de nouvelle d’Eldrad. Ce qui commençait à l’inquiéter fortement. Il se décida de partir à sa recherche. Mais tandis qu’il était en train de vérifier son 9mm, il entendit des gémissements venant de derrière lui. Quand, il se retourna, il vit le pauvre homme décharné, qui était en train de reprendre peu à peu connaissance. Le pilote s’approcha et s'agenouilla auprès de lui.
- Ne bougez pas, restez calme. Vous êtes trop faible pour ça.
Le pauvre homme tourna la tête vers le militaire. Il faisait vraiment peur à voir. Le Wraith avait du lui prendre au moins vingt bonnes années de sa vie.
- Vous ne devez pas rester là. Partez au plus vite, réussit-il tout de même à balbutier.
Le pilote resta tout de même un peu stupéfait par les dires de l'homme. Pour le moment, il ne préféra pas faire attention à ce qu'il venait d'entendre.
- Je crois que vous avez besoin de repos. Vous devriez vous rendormir.
- Vous ne comprenez pas. Il va vous tuer comme il a tué les autres, continua t-il toujours avec la même difficulté à parler.
- Mais de quoi vous voulez parler ?
- C'est lui qui m'a fait ça.
Tout commença à s'éclaircir dans la tête de John. Il resta bouche bée devant la nouvelle.
- Vous voulez dire que…
- Oui, c'est… un Wraith !
Eldrad était allé faire son tour comme il l'avait dit mais sa course dura un peu moins longtemps que prévu. Il rentra dans la grotte mais quel fut sa surprise de voir Soldren et le militaire en pleine conversation. Il allait surement être découvert. Il s'était fait tout petit pour s'approcher au maximum des deux hommes pour entendre leur conversation. Il l'avait quasiment prise au début. Il lui avait tout dit. Maintenant, il fallait agir rapidement. Il fit quelques pas de plus avant de prendre la parole.
- Sheppard ? Qu'est-ce que vous faites ?
Le militaire fut prit de court par l'arrivée impromptu de Eldrad. Maintenant, il fallait trouver une solution pour se sortir de là. Déjà, il espérait qu'il n'est rien entendu de leur conversation. Sans se retourner vers son interlocuteur, il lui répondit.
- Je vérifiais juste que son état ne se soit pas aggravé.
- Il doit juste se reposer pour le moment. Vous devez le laisser tranquille.
Les méninges du militaire commençaient à être en surchauffe à la force de chercher une solution. Mais, ses yeux se posèrent sur son 9mm qui était toujours dans son holster. C'est là qu'une idée lui surgit. Suicidaire certes, mais, il n'en avait pas trouvé d'autre pour le moment. Il allait devoir faire avec.
- Vous avez raison. Laissons le se reposer.
Le moment d'agir était venu. Il sortit son 9mm très rapidement et se retourna pour tirer mais, il ne s'attendit pas à un tel revers de situation. Eldrad avait prit soin de sortir son stunner. Il tira sur le militaire qui lui de son côté n'avait même pas eut le temps de tirer une seule fois. Il tomba sur le sol, inerte. Le jeune homme afficha un sourire machiavélique sur son visage. Puis, il s'avança vers le corps du militaire et donna un coup de pied dans l'arme pour la pousser loin de John. Puis, il l'enjamba pour se rapprocher de Soldren.
- Vous auriez mieux fait de vous taire. Vous aurez sa mort sur la conscience maintenant, lui dit-il avant de lui donner un violent coup de poing en plein visage ce qui lui fit perdre connaissance.
Puis, il se retourna vers le militaire.
- Maintenant, ça va être à vous cher Colonel Sheppard.
Il se baissa pour le prendre et le traina sur le sol pour l'emmener un peu plus loin dans la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:23

Chapitre 4

John ne remarqua durant les trente dernières minutes qui suivirent son entrée au pays des rêves. Mais le plus dur dans tout ça, ce fut le réveil. Même si le militaire était dans une autre dimension, les effets du stunner étaient toujours les mêmes. Le militaire ouvrit les yeux, tout en les papillonnant. Mais aussi, vu qu'il était encore un peu dans le gaz, il ne sentit pas tout de suite le problème auquel il allait être confronté. Le militaire était assis sur le sol, dos contre la paroi, mais ses poignets légèrement relevés, emprisonnés par des bracelets en fer, reliés à des chaines incrustées dans le mur.
- C'est pas vrai ! laissa t-il échapper en serrant des dents.
Il tira sur les chaines mais à quoi bon, il n'y avait rien à faire. Elles n'allaient pas se détacher rien qu'en y pensant. John fit un rapide tour d'horizon d'où il était. Il était seul et pour ami, il avait juste une machine à côté, identique à celle qui l’avait amené ici. Comment avait-il pu la louper alors qu’il pensait avoir fait le tour de la grotte en attendant le retour d’Eldrad tout à l’heure. Encore un mystère sans réponse pour le moment. Maintenant, il fallait attendre la suite des événements. Eldrad ne devait pas être très loin et en effet, cela était vrai. Seulement une minute plus tard, il apparut. Il s'approcha du militaire avant de s'arrêter devant lui.
- Tiens, tiens, ce cher Colonel Sheppard est réveillé. Bien dormit ?
- Comme un bébé, vous ne pouvez pas savoir à quel point. C'est juste le réveil que je n'ai pas trop apprécié.
- Je n'en doute pas. Mais que voulez vous, vous êtes dangereux maintenant que vous connaissez la vérité. Je savais que j'aurais du finir de me nourrir de lui plus tôt.
- Il y a juste une petite question qui me trotte dans la tête. Comment est-ce possible ?
- C'est pourtant simple. Alors que j'étais sur mon vaisseau ruche, j'étais un des meilleurs scientifiques que ma Reine possédait. Il y a deux ans de cela, un de mes subalterne d'une autre ruche avait réussit à infiltrer un vaisseau Lantien dont l'équipage était en stase. Je suppose que ce récit vous dit quelque chose Colonel ? Ne dites pas le contraire, je saurai que cela est faux.
Bien sur que cela lui disait quelque chose, mais il voudrait bien savoir comment lui était au courant. Il pensait que ces informations n’avaient pas filtré avant la destruction du vaisseau. A moins que les informations qu’il a obtenues proviennent de la base de données d’Atlantis qui leur ont été volé pendant leur pseudo alliance avec les Wraiths.
- Désolé de vous décevoir, mais non, je ne vois vraiment pas. Vous avez du vous tromper de personne.
Il avait vraiment fallu qu’il tombe sur lui. Pourtant, vu le nombre de Wraiths dans cette galaxie, il n’avait vraiment pas eut de chance de tomber sur un qui connaissait l’Aurore.
- Très amusant. Quoi qu’il en soit. La ruche de ce scientifique allait régulièrement chercher les informations qu’il collectait pour moi et qu’il nous envoyait par la suite pour notre projet. Bien sur, les dernières informations ne nous sont jamais parvenues en partie par votre faute. Vous avez une réputation parmi les Wraiths.
- Je ne pensais pas être célèbre un jour. Comme quoi tout peu arriver.
- Votre humour est affligeant Colonel. Cela m’agace.
- Si cela ne vous énervait pas, je ne le ferais pas.
Eldrad lui aurait bien tordu le cou tout de suite, histoire de le faire taire pour de bon. Il détestait les humains ou juste pour se nourrir d’eux. Là au moins, ils étaient plus intéressants. Il servait à quelque chose d’utile.
- Pour en revenir à notre sujet, qui est plus intéressant que vos lamentables pitreries, les informations récoltées nous ont été très précieuses. En plus des informations sur la cité des Anciens et certaines de leurs connaissances, nous avons aussi eut des informations sur comment fonctionnent leur caisson de stase pour ainsi créer une sorte d’univers parallèle.
- Désolé de encore vous décevoir mais quel est le rapport avec ce que vous me racontez et ici ?
- Après plusieurs mois de recherches infructueuses, j’ai réussis à créer ce que je souhaitais : une machine alliant la technologie de la Porte des Étoiles et celle de caissons de stase. Comment créer un univers parallèle sans être plongé dans un sommeil profond. Cela serait un peu trop long à vous expliquer.
- J’ai tout mon temps. Je ne vais pas aller bien loin de toute façon.
- En résumé, cette machine que vous voyez, n’est que le portail entre ces deux univers. Vous n’avez pas changé de planète en passant à travers, mais juste de réalité. Le système du vortex de démoléculariser un être passant vous envoie directement à travers cette machine qui crée un univers alternatif. Ce n’est plus votre conscience mais votre corps tout entier qui est passé dans cet univers.
- Je vais surement vous paraitre idiot : mais pourquoi vous êtes là ? Vous ne seriez pas mieux en train de créer sur votre ruche, d’autre petites machines comme ça pour tuer plus de monde ? Ça vous arrangerait pourtant.
- Mes congénères ne voyaient pas comme moi. Ils ne voyaient pas l’importance qu’une machine comme ça pouvait avoir. Avant d’être banni, j’ai emmené toute mes recherches avec moi et je me suis établi ici. Avant de venir m’enfermer dans cet univers, j’ai pu tout de même en construire une petite dizaine, disséminé un peu partout dans la galaxie avec mes semblables en accord avec mes convictions. Mais au bout d’un certain temps, je n’eu plus assez de matériel pour continuer mes recherches comme je le désirais. Ne pouvant plus créer comme je le voulais, j’ai préféré m’exiler dans cet univers, emmenant certains de mes semblables avec moi. Mais avant, j’ai apporté quelques modifications pour modifier mon apparence. Ressembler à un humain est assez écœurant, mais cela est un bon moyen de berner les explorateurs qui s’égarent par ici, comme vous.
- Passionnant comme petite histoire. J’en aurai presque la larme à l’œil. Le pauvre petit Wraith rejeté des siens car il y est incompris. Vous devriez penser à écrire votre histoire. J’ai déjà un titre pour vous : "Les mémoires d’un Wraith mal aimé". Ca sonne bien je trouve.
Encore une pique qu’il n’allait pas apprécier. Et ce fut le cas. C’était la goutte d’eau qui venait de faire déborder le vase pour Eldrad. Une remarque de trop. Déjà qu’il se retenait de ne pas le dévorer tout de suite, cela ne l’aidait pas dans ce sens.
- Vous savez Colonel, Soldren n’est plus assez vaillant pour me nourrir complètement. Je suis sur que vous ferez parfaitement l’affaire pour le remplacer. Vous allez faire un très bon plat de résistance.
En fin de compte, John aurait mieux fait de ce taire sur ce coup là. Encore quelques secondes et il allait souffrir le martyr. Eldrad s’approcha de plus en plus de lui avec un air malin dans les yeux. Il n’allait pas perdre de temps pour le dévorer. Ne laissant rien transparaitre de sa peur, il lança un regard noir vers son geôlier, pendant que ce dernier levait sa main, prêt à l’abattre sur le torse du militaire.

Pendant ce temps, McKay avait enfin réussit à trouver un moyen de sortir de cette dimension parallèle une fois de l'autre côté. Désormais, il pouvait traverser pour aller à la recherche de Sheppard. Ils avancèrent tranquillement sur le sentier à travers la forêt. Ronon était sur ses gardes. Ce lieu lui donnait un mauvais pressentiment. Mais, il préféra garder ça pour lui pour le moment. Après une petite quinzaine de minutes de marche, le groupe s'arrêta car ils ne savaient pas vraiment où il allait et quelle direction il fallait prendre.
"- Rodney, vous êtes sur que c'était une bonne idée ? Enfin, je veux dire, vous êtes sur qu'on pourra ressortir de cet endroit ? s'inquiéta Teyla.
- Est-ce que je me suis déjà trompé dans mes calculs ? Bon, c'est vrai, parfois oui. Mais là, je suis sûr que j'ai raison. Il faut juste que nous trouvons la source d'énergie qui contrôle cette réalité, on bidouille un peu dedans et voilà, le tour est joué et on rentre à la base. Rien de plus simple."
Ne souhaitant pas contredire le scientifique, ils reprirent leur chemin.

Le militaire se préparait à avoir mal voire atrocement mal. Mais contre toute attente, Eldrad s'arrêta en cours de route. La machine juste à côté d'eux venait de s'illuminer brièvement. Cela semblait réjouir le Wraith. Rabaissant sa main, il se dirigea un peu plus loin . John pu souffler un bon coup. Il venait de gagner quelques instants de vie supplémentaire. De son côté, Eldrad sortit de la grotte quelques instants. Il ferma les yeux et se concentra pour entrer en communication avec les autres Wraiths qui étaient en faction autour du point d'entrée des étrangers, tapis dans l'ombre. Une fois l'information confirmée que trois personnes venaient de traverser, un large sourire naquit sur ses lèvres. Il retourna à l'intérieur pour annoncer la nouvelle au pilote.
- Vos amis sont très inconscients de venir ici. Ils sont à votre recherche. Ils sont inquiets pour vous. Je vais aller les accueillir comme il se doit. Ils ne vont pas être déçu par l'accueil que je leur réserve.
- Si vous leur faites du mal, je vous promets que c'est moi qui va m'occuper personnellement de votre cas.
- Bien sur, je n'en doute pas. Mais dès que j'en aurais fini avec eux, moi, je vous promets que je reviendrais, je ferais la même chose que j'ai faite à Soldren. Très lentement pour que vous ayez bien le temps de souffrir.
Le militaire déglutit mais il ne laissa pas apparaître sa peur sur son visage. Sûrement que cela aurait fait plaisir de le voir trembler sous ses menaces mais, il resta impassible pour le moment.
- Je vous laisse mais je reviens très bientôt. N'essayez pas de vous enfuir car de toute façon, cela sera inutile car vous n'irez pas bien loin ici. Je connais les moindres recoins vu que c'est moi qui est conçu ce monde.
Puis, Eldrad quitta John et sortit totalement de la grotte. Le militaire poussa un long soupir de soulagement car au moins, pour le moment, il allait être tranquille. Il ne restait plus qu'à essayer de se détacher et retrouver ses amis avant que le Wraith ne le fasse.

Loin de là, les trois Atlantes avaient quitté le sentier pour s'engouffrer dans la forêt. De toute façon, ils ne risquaient pas d'être plus perdu que précédemment. Alors qu'elle fermait la marche Teyla s'arrêta en plein chemin. Tous ses sens étaient en alerte. Elle sentait une présence mais pas une présence loin d'être la bienvenue. En s'apercevant que la jeune femme, ne suivait plus, les deux hommes s'arrêtèrent en revinrent vers elle.
- Qu'est-ce qui ne va pas ? demanda Ronon.
- Je sens quelque chose.
- Des Wraiths ?
- Oui, mais… ce n'est pas la même sensation que d'habitude.
- Nous sommes dans une autre réalité. Votre don peut-être affecté par ce changement, commenta le scientifique.
- Je ne sais pas. C'est la même sensation mais il y a quelque chose qui diffère. C'est étrange.
- S'il y a des Wraiths, on ferait mieux d'accélérer, conclu le Satedien.
Ils acquiescèrent et reprirent leur chemin dans les bois.

Eldrad avait retrouvé leur trace et les espionnaient, guettant le meilleur moment pour aller à leur rencontre. Il était encore loin de la grotte donc, il ne risquait pas encore de se faire démasquer. Il continua de les suivre discrètement sans trop faire de bruit. En ayant assez vu pour le moment, il se replia derrière un arbre et se concentra puis, rentra en communication avec les autres Wraiths éparpillés un peu partout dans les environs. Il en appela une petite dizaine pour aller à la rencontre des Atlantes. Le spectacle allait le réjouir un maximum.
Une petite quinzaine de minutes plus tard, les Wraiths firent leur entrée dans le jeu. Eldrad admirait la scène de loin. Ceux de son espèce risquaient de se faire massacrer mais pour lui, il n'en avait rien à faire. Tout ce qui comptait pour lui, c'était les prisonniers qu'il allait se faire pour se nourrir par la suite.
Les tirs affluaient de partout, des deux camps. Même s'ils étaient en infériorité numérique, les trois Atlantes s'en sortaient plutôt bien. Les Wraiths commençaient à tomber les un après les autres. Quand il n'en eut resté que trois, Eldrad décida de passer à l'action. Il sortit de derrière l'arbre et commença à tirer avec son stunner sur ces soit disant ennemis. Il termina de liquider les derniers Wraiths encore debout. Les Atlantes furent étonnement surpris de voir quelqu'un dans cette réalité. Une fois sur que la menace avait été écarté, ils s'approchèrent de l'inconnu.
- Vous êtes arrivé par le passage ? fit-il innocemment.
- Oui, en effet. Mais qui êtes vous ? lui répondit Teyla.
- Vous n'auriez jamais du venir. On ne peut pas ressortir d'ici. C'est impossible.
- Attendez, on va prendre les choses par le début. Vous êtes qui ? reprit le scientifique avec sa délicatesse légendaire.
- Je suis Eldrad. J'ai atterrit ici, il y a plusieurs mois de cela, sans trouver de moyen de prendre le chemin à l'envers. Depuis ce jour, j'essaie de survivre malgré les Wraiths qui rôdent dans le coin. Et vous, d'où venez vous ?
- D'assez loin. Nous avons traversé pour venir chercher un de nos amis qui a atterri ici. Nous sommes venus le chercher, lui expliqua la jeune femme.
- Vous avez fait une grave erreur. Vous le retrouverez peut-être mais vous ne pourrez pas rentrer chez vous.
- C'est faux, j'ai trouvé un moyen de rouvrir un passage vers le monde extérieur, rétorqua Rodney.
En entendant les derniers mots du scientifique, Eldrad sentit son sang se glacer. Comment était-ce possible qu'il est trouvé le moyen de sortir d'ici ? C'était impossible. Il avait tout pensé lors de la conception. Il ne préféra rien laisser paraître.
- Alors, si vous avez la solution pour partir d'ici, faites le tout de suite si vous ne voulez pas mourir aujourd'hui.
- Nous ne partirons pas sans notre ami. Peut-être que vous l'avez rencontré ?
- J'ai rencontré beaucoup de personnes ici mais aucune d'elles n'aient resté très longtemps ici.
- Grand, les cheveux en bataille et toujours le mot pour rire, ça na vous dit rien ? rétorqua McKay.
- Son nom est John Sheppard. Vous l'avez rencontré ? ajouta l'Athosienne.
Eldrad baissa la tête, faisant semblant de prendre un air triste et pleins de remords.
"- Oui, je l'ai rencontré mais… il… n'est plus ici. Je n'ai rien pu faire pour l'aider. Il est mort, dévoré par un Wraith. Je suis désolé.
Le reste de l'équipe était un peu sous le choc. Ils venaient de perdre quelqu'un de cher aujourd'hui. Cela allait être dur à avaler par la suite. Même si cela semblait quelque peu improbable. Connaissant le militaire, cela semblait tout de même étrange.

Le militaire pestait intérieurement. Il s’était vraiment fait avoir comme un débutant et maintenant, ses amis étaient en danger et il ne pouvait rien faire contre ça. Enchainé comme il l’était, il aurait du mal à se sortir de là tout seul. Il fallait espérer que son équipe ne tombe pas dans le même piège que lui. A trois voire peut-être plus contre un seul, ils pouvaient tout de même faire la différence. Teyla pourrait peut-être le démasquer, mais dans un monde remplit de Wraiths, elle allait surement avoir du mal à faire la différence.

Les minutes s’égrainèrent très lentement pour John. Il avait finit par arrêter de réfléchir à un moyen de s’enfuir. Chose définitivement impossible. Mais au bout d’un petit moment, des bruits de pas se firent entendre un peu plus loin dans la grotte. Ça ne pouvait pas être Eldrad il serait revenu avec du monde. Un Wraith égaré ? Il ne fallait pas espérer car il était un repas offert sur un plateau. De toute façon, il n’y avait pas cinquante personnes sur cette planète. Après un petit moment d’incertitude, il vit un ombre apparaitre au coin de la cavité. Soldren ? Il le pensait à l’article de la mort vu son état. Il en savait quelque chose… Il arriva en trainant quelque peu les pieds sur le sol. Rien qu’en le regardant, il était facile à deviner qu’il n’en avait plus pour très longtemps.
- Je vais vous libérer. Vous pourrez partir… comme ça.
- Personnellement, je vous conseillerais de vous reposer, vous allez y rester. Mes amis vont bientôt venir me chercher.
- Ils se feront prendre… par les Wraiths. Personne ne leur échappe. Ils se feront tuer… avant qu’ils ne puissent arriver ici. Je ne le laisserai pas vous faire… ce qu’il m’a fait.
Apparemment, il n’avait pas moyen de lui faire entendre raison. Mais d’un autre côté, s’il pouvait l’aider à s’échapper d’ici, il n’allait pas lui dire non. Soldren finit par s’agenouiller auprès du militaire et s’attaqua aux bracelets entourant les poignets du pilote. Encore un petit effort et il y était presque. Avec sa force d’ours en peluche, cela prenait un petit peu plus de temps que prévu. Mais au bout d’un moment, il finit par y parvenir. Enfin libre, ce n’était pas trop tôt. Mais bon, il ne fallait pas crier victoire trop tôt. Alors que le militaire allait pour se diriger vers la sortie, Soldren ne le suivit pas. Le militaire se retourna vers lui, mais avant qu’il ne puisse dire quelque chose, il retrouva son compagnon d’infortune sur le sol, à la limite de l’inconscience. John soupira longuement avant de le rejoindre et de s’accroupir à ses côtés.
- Hey, vous n’allez pas me laisser maintenant. Je vais vous faire sortir d’ici.
- Partez… c’est tout ce que je vous souhaite. Bonne chance…
Ce fut ces derniers mots. Il ferma les yeux pour de bon cette fois. Le sommeil éternel. Il ne pouvait plus rien pour lui. Mais il n’avait pas vraiment de temps pour s’apitoyer sur le sort du malheureux. Il avait une équipe à retrouver et à prévenir du danger qui allait s’offrir à eux. Il revint vers la sortie de la grotte mais il lui manquait une chose : de quoi se défendre. Eldrad avait bien prit soin de lui retirer ses armes. Il n’avait pas pu les cacher bien loin. Après un peu de recherche, il tomba enfin dessus. Enfin, ce qu’il en restait. Son P-90 était en pièces détachées et il n’avait pas le temps de le remonter mais son 9mm était encore intact, même si son chargeur était quasiment déjà vide. Après quelques vérifications sur son arme pour ne pas qu’elle s’enraye en plein dans le feu de l’action, John finit par sortir de la grotte à la recherche de son groupe, espérant ne pas tomber sur des amis de Eldrad en chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:24

Chapitre 5

John avait marché tout droit en sortant de la grotte, espérant qu'il aille dans la bonne direction. De toute façon, il fallait bien commencer par un côté. Mais vu que la vie de ses amis était en jeu, il fallait faire vite. Après une bonne vingtaine de minutes, le militaire commença à entendre des voix venant d’un peu plus loin. Il se réfugia derrière un arbre et attendit que les bruits se rapprochent. Au bout de cinq minutes, il vit enfin son équipe accompagné d’Eldrad. Il décida de se rapprocher d’eux tout en restant un minimum caché dans un coin. Une fois à leur portée, il arma son 9mm et sortit de sa cachette, faisant face au groupe.
- Vous aviez raison, ce sont bien mes amis qui sont passé, lança t-il en direction de Eldrad, assez stupéfait de le voir.
Surprit de voir apparaitre quelqu’un si rapidement devant eux, l’équipe avait mit en joug le pilote, mais en fin de compte, il était plus surpris de le voir qu’autre chose.
- Vous n’êtes pas censé être mort ? questionna McKay.
- Parce que je devrais l’être ? Première nouvelle de la journée. Ça doit être ce cher Eldrad qui vous l’a dit.
Le groupe se retourna vers Eldrad, qui semblait plus qu’agacé et qui, rien qu’à en juger à sa tête, avait envie de commettre un meurtre sur le champ.
- Je pense qu’il ne vous a pas tout dit et ce qu’il était réellement. Car c’est sur, si j’étais un Wraith, c’est vrai que je ne le dirais pas à mes victimes potentielles.
A cette instant, Eldrad voyait rouge. Il fallait agir rapidement maintenant. Étant non loin du Canadien, il réussit à lui voler son 9mm dans son holster et de le prendre en otage. Il lui passa son bras sous la gorge et le menaçant du 9mm, pointé sur la tempe du scientifique, mort de peur, il fallait bien le dire. Le reste du groupe les mirent en joug, prêt à faire feu s’il le fallait.
- Comment avez-vous fait pour vous libérer ? lança Eldrad.
- Vous pourriez dire merci à Soldren. Vous auriez mieux fait de le tuer en une seule fois.
- C’est vous que j’aurai du tuer au lieu de vous garder pour plus tard. Maintenant, c’est votre ami qui va mourir à votre place.
- Vous vous souvenez ce que je vous ai dit si vous touchiez à eux ?
- Tirez et c’est lui qui va prendre.
- Ce n’est pas lui que je vise.
A peine eut-il terminé sa phrase, qu’un coup de feu partit. Le canon du 9mm de John fumait encore. Le militaire était aussi bon tireur qu’il était pilote. La balle frôla la tête de Rodney avant d’aller se loger dans celle d’Eldrad, qui tomba raide mort sur le sol. Le scientifique s’éloigna rapidement, tandis que John se rapprocha pour s’assurer tout de même qu’il n’allait pas se relever, compte tenue de tout ce qu’il avait vu ici.
- Non mais vous n’êtes pas bien ! Vous auriez pu m’exploser la tête ! déclara le scientifique.
Le militaire se retourna vers lui, l’air un peu désespéré après avoir entendu la remarque du scientifique.
- Je vais prendre ça pour un remerciement de votre part. La prochaine fois, je laisserais les gros méchants vous tuer.
- Euh... non quand on n’y réfléchit.
- Parfais alors.
- Merci quand même.
Le militaire acquiesça légèrement de la tête. Tandis que Rodney récupérait son 9mm, Teyla s’approcha de John, soucieuse de son état.
- John, vous allez bien ?
- Oui ça va, mais ça ira encore mieux quand je partirais d’ici.
- C’est vite dit. Il faut retrouver la même machine qui normalement doit être dans cet univers. Mais vu que rien de technologique ne fonctionne ici, je vais surement avoir du mal à nous renvoyer chez nous, expliqua McKay.
- Je sais où elle est. Il y a une grotte un peu plus loin où il a élu domicile. Bien sur, pour surveiller sa création. Mais il faudrait se dépêcher avant que ses copains Wraiths nous tombent dessus. Je me suis fais avoir une fois, ça me suffit. C’est par ici. Il fit signe à son équipe de le suivre pour s’enfoncer dans la forêt.

Après vingt longues minutes de marche, toujours à l’affut du moindre Wraith qui pourrait sortir de nulle part, l’équipe arriva enfin à la grotte. John demanda à Teyla et à Ronon de surveiller l’entrée, juste au cas où il aurait de la visite. Par la suite, le militaire accompagna le Canadien près de la dite machine. Il ne restait plus qu’à travailler dessus.
Pendant que le scientifique s’affairait autour de la machine, John resta à ses côté. Il ne pouvait pas s’empêcher de jeter un regard attristé vers le corps sans vie d’ Soldren, toujours étendu sur le sol. Voyant le militaire troublé, McKay entama la conversation comme il le pouvait.
- C’est lui qui vous a aidé ?
- Oui… enfin… ce qu’il en reste, c’est à dire pas grand-chose. Mais avant de mourir, il a voulu que je le venge en tuant ce Wraith. Maintenant que c’est fait, il peut reposer en paix.
Mais John préféra changer rapidement de sujet avant qu’un grand malaise s’installe.
- Bon, vous pensez y arriver ? demanda t-il en montrant la machine.
- Normalement oui. Sauf que cette machine est légèrement différente de l’autre. Suffit de faire quelques petites réglages et après, on rentre chez nous. Mais bon, avec mon ordinateur que j’ai du booster pour passer outre les interférences de cette machine, je vais être un peu ralentit.
- Combien de temps ?
- Je ne sais pas. On va dire une trentaine de minutes au maximum.
- Essayez d’aller au plus vite au cas où des Wraiths débarqueraient. J’ai eu ma dose pour aujourd’hui de ceux là.
Et ils ne se firent pas prier pour arriver rapidement. Ils avaient du remonter leurs traces jusqu’à la grotte. Teyla et Ronon avaient déjà engagé le combat. John préféra aller leur apporter du renfort. Il se saisit du P-90 du scientifique qu’il avait posé sur le sol. Avant de le quitter, il lui lança une dernière chose.
- Dans maximum 10 minutes, on est partit car je ne pense pas que l’on pourra les retenir plus longtemps.
Sans attendre de réponse du scientifique, John regagna l’entrée pour aider ses amis. Les Wraiths affluaient de partout. A la force, les Atlantes n’auraient plus vraiment l’avantage s’ils devaient tomber à court de munitions en plein milieu du combat. Alors que les tirs fusaient de partout, mais malheureusement, quelqu’un allait se trouver sur le chemin d’un d’entre eux. Teyla fut frappée par un tir de rayon paralysant en pleine poitrine. Inconsciente sur le sol, il fallait s’occuper d’elle. John la tira un peu plus vers l’intérieur de la grotte pour la protéger des tirs avant de revenir à la charge. De son côté, le Canadien planchait toujours sur la machine. Il avait pensé que cela serait plus facile que ça, afin de la mettre en marche dans l’autre sens. Le temps qu’il lui avait fallut pour changer ses équations avaient duré un peu plus longtemps que prévu, mais il y parvint tout de même. Heureusement qu’à l’intérieur de la grotte, son ordinateur fonctionnait correctement. Maintenant, il devait se dépêcher. La machine consomme beaucoup d’énergie et il n’avait pas envie de tomber en panne de courant avant d’être rematérialisé dans leur univers et en plus, elle n’était pas conçue pour fonctionner dans ce sens. Rodney se hâta de revenir vers le reste du groupe pour leur annoncer la nouvelle.
- Ça y est, on peut y aller. Mais faut se dépêcher, nous n'avons droit qu'à un seul essai, lança t-il avant de retourner vers la machine.
Cette nouvelle arriva vraiment à temps Les munitions commençaient à manquer. Laissant tout en plan, le militaire décrocha le premier, tandis que Ronon repoussait toujours les quelques assaillants encore debout. John se saisit de Teyla qu'il prit dans ses bras et partit rejoindre le scientifique. Ronon le suivit d'assez près.
- Rodney, il faut qu'on bouge alors activez ce machin.
- Deux secondes, il ne suffit pas d'appuyer sur un simple bouton marche arrêt.
- Vous aviez dit que c'était prêt !
- Ça l'est mais deux secondes quand même.
McKay termina de régler les derniers paramètres pour le transfert, quand Ronon remit son arme en marche.
- Ils sont là, lança t-il avec sa voix rocailleuse.
John détourna la tête vers le scientifique.
- Rodney, c'est maintenant ou jamais.
Après encore quelques secondes de suspense, le moment était arrivé.
- Voilà, c'est bon.
Au même moment que les Wraiths apparurent dans la cavité, Rodney enclencha le processus. Une lueur blanche éblouissante sortit de la machine et engloba l'espace. Les Wraiths ne voyant plus rien, ne purent tirer. Pendant ce temps, le transfert s'opéra et quand la lumière disparut, plus aucun signe des quatre Atlantes.

De l'autre côté, cela avait parfaitement fonctionné. Ils étaient bel et bien revenus dans leur dimension en un seul morceau, ce qui était le principal pour le moment.
- Nous sommes au bon endroit ? demanda le militaire pour se rassurer.
- Ça m'en a tout l'air, lui répondit Rodney, tout en pianotant sur sa tablette. Je capte les mêmes données que lors de notre arrivée.
- Parfait, alors on rentre. Je n'ai plus envie de rester une minute de plus ici.
- Même pas une petite heure ? Juste le temps de...
- Non Rodney, j'ai dit on rentre et c'est un ordre.
- Partez devant, je vous rejoins après.
John poussa un long soupir. McKay l'exaspérait vraiment quand il s'y mettait. Pour arrêter leurs chamailleries, une idée lui traversa l'esprit. Il se retourna vers le Satedien.
- Vous pouvez tenir Teyla s'il vous plait.
Ronon acquiesça de la tête et prit Teyla dans ses bras.
- Je vous emprunte ça par la même occasion dit-il tout en lui prenant son arme à la ceinture.
Il la mit en position destructeur car il comptait bien mettre cette machine hors d'état de nuire.
- Non mais qu'est-ce que vous allez faire ? lança le scientifique, un peu affolé.
- Je rends service à tous le monde.
Sans cri égard, il visa le panneau de contrôle de la machine et tira plusieurs fois dessus. Maintenant, elle était vraiment hors d'usage. Seules quelques étincelles étaient encore actives.
- Voilà, maintenant on rentre. Il n'y a plus rien d'intéressant à voir, termina le militaire.
Puis, il tourna les talons pour se diriger vers la sortie, suivit de Ronon. Le scientifique fut bien obligé de les suivre à son grand regret. Ce n'était pas encore aujourd'hui qu'il allait faire une grande découverte.
Revenir en haut Aller en bas
Erika R. Peterson
Erika R. Peterson
Civil

Civil

Date d'inscription : 23/11/2010
Messages : 99

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel EmptyLun 10 Jan - 1:24

Épilogue

Durant le chemin du retour jusqu’à la Porte des Étoiles, Teyla avait reprit connaissance. Le reste du groupe lui expliqua comment cela s’était terminé. Puis, vint le moment attendu de tous : enfin le retour sur la cité. Après un rapide tour à l’infirmerie, John devait aller rendre des comptes auprès du Colonel, histoire de débriefer ce qui s’était passé. Le militaire traversa la salle de contrôle et la passerelle pour arriver au bureau de la dirigeante.
- Colonel ?
Samantha releva la tête pour voir son interlocuteur.
- John ! Entrez, je vous en prie. Je ne pensais pas vous voir de si tôt.
- L’infirmerie ce n’est pas trop mon truc et puis, ce n’est pas trois points de sutures et quelques ecchymoses qui vont me clouer au lit pendant une semaine.
- Oui, je peux comprendre. Asseyez-vous, conclut-elle en lui indiquant les fauteuils devant son bureau.
Elle attendit qu’il prenne place pour en savoir un peu plus sur cette mission.
- Rodney m’a expliqué en partie ce qui s’était passé et il s’en excuse encore.
- Je n’en doute pas. Il n’a pas cessé de me répéter « excusez-moi » pendant que j’étais à l’infirmerie. Mais bon, je l’ai laissé faire car pour une fois que Rodney fait des excuses, on ne va pas l’arrêter en si bon chemin.
Cette remarque arracha un léger sourire à la militaire.
- C’est vrai. Enfin bref, je pensais que vous pourriez m’en dire un peu plus, vu que vous avez côtoyé ce Wraith.
- A part le fait qu’il existe des dizaines de machines comme celle-ci dans Pégase, c’est bien à peu près tout ce que je pourrais vous dire pour le moment. Apparemment, il se serait servit des informations collecté par le Wraith qui avait infiltré l’Aurore quand nous l’avons découvert. C’est grâce à ça qu’il a réussit à développé ses machines. Il avait du en faire passer quand ils ont mit le pied dessus en premier car Rodney nous a assuré qu’avant la destruction du vaisseau, aucune information n’avait pu être envoyée.
- Est-ce que d’autres ont pu continuer son travail ?
- Si j’en crois toujours ce qu’il m’a dit, il serait le seul. Mais ça m’étonnerais qu’à moitié. Quelqu’un a pu tomber sur ses travaux et continuer son œuvre par la suite.
- Maintenant, nous savons à quoi nous en tenir. Nous devons les détruire si nous en rencontrons une autre sur notre chemin pour pas que d’autre ne tombe dans le même piège que vous.
- Oui c’est sur. Mais la prochaine fois, je n’emmène pas McKay avec moi, lança t-il pour plaisanter.
- Comme vous voudrez, termina Sam, toujours sur le ton de la plaisanterie.
- Bon, je vais vous laisser, j’ai un rapport à écrire maintenant, dit-il tout en se levant de son fauteuil.
La jeune femme acquiesça de la tête. Ils se saluèrent, puis John quitta la pièce en direction de son bureau, tandis que la militaire repris son précédent travail.



FINIT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



[Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty
MessageSujet: Re: [Fanfic] Univers Virtuel Mortel [Fanfic] Univers Virtuel Mortel Empty

Revenir en haut Aller en bas
[Fanfic] Univers Virtuel Mortel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tour du monde virtuel
» Murdo : L'univers est sans limite ...
» Quand on s'aime, même en virtuel
» Un jeu vidéo pour devenir chirurgien... virtuel...
» Mariage virtuel...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: BASE DE DONNÉES :: 2011-
Sauter vers: