AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣
♣ Membre du mois ♣
Close encounters of the Medical kind [Libre] Membre10

Partagez

Close encounters of the Medical kind [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyJeu 7 Jan - 13:09

Arrow la Salle d'Embarquement.

Les couloirs se ressemblaient tous, ici. Les lumières étaient dérangeantes, trop crues ou trop douces selon les endroits. Torin évitait soigneusement d'engager une conversation avec la jeune femme. Il ne savait pas vraiment pourquoi. Peut-être que ça avait quelque chose en rapport avec son autisme et le fait qu'il n'était vraiment pas doué pour entretenir une conversation construite.
Il y avait beaucoup de monde qui passait sans trop remarquer Torin, et cela avait deux aspects bien distincts.
- Un, c'était une bonne chose, car Torin détestait pardessus tout attirer l'attention de qui que ce soit sur lui. C'était déjà assez difficile d'admettre qu'il avait fait un malaise en franchissant la porte des étoiles, pour sortir de son inconscience avec les yeux de la moitié du personnel d'Atlantis rivés sur lui.
- Deux, c'était une mauvaise chose, puisque les médecins, botanistes, civils et physiciens pressés le bousculaient parfois, et Torin devait faire des efforts surhumains pour ne pas se mettre en boule dans un coin et attendre que la crise passe. Le contact avait été de tout temps une chose qu'il n'arrivait pas à supporter.


*Mon self-control m'étonnera toujours... J'ai des capacités que j'ignorais. J'espère juste ne jamais avoir à connaître mes limites extrêmes.*

Les panneaux de contrôles étaient luminescents, et Torin pouvait presque deviner les cristaux derrière la pellicule bleue. Il se figurait les variantes d'énergie qui les traversait. Chaque petite fluctuation qui était régulée par le troisième cristal. Les données codées qui remplissaient sûrement cet espace de stockage de programmes dense. Le cristal du milieu, le plus lourd, était celui à remplacer par le câble vers un ordinateur pour ouvrir une porte. Il servait à la reconnaissance génique pour l'ouverture de la porte. Tant de données, de variables, d'algorithmes, d'équations, de lignes et de lignes de programme, tout ça pour ouvrir une simple porte... Les anciens étaient vraiment des génies. Il commençait déjà ses calculs quand un évènement le fit sortir plutôt violemment de sa réflexion: trop absorbé par ses rêveries scientifiques, Torin n'avait pas eu le réflexe d'ouvrir la porte de l'infirmerie.
Il venait de se la prendre en pleine figure. En plus, sa tempe s'était remise à saigner -peut être qu'il avait un peu trop frotté la plaie- et plutôt abondamment. Et, comble de l'horreur, tous les regards étaient fixés sur lui.

Il était tombé sur ses fesses sous la surprise, et il leva doucement la tête vers la jeune femme qui l'accompagnait.


*Mais quel abruti. J'aurais peut-être mieux fait de rester couché ce matin...*

"Je suis désolé... ça va... J'étais juste distrait..." Il passa une main dans ses cheveux hirsutes en souhaitant de tout son être avoir la capacité de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyJeu 7 Jan - 20:52

Salle d'embarquement Close encounters of the Medical kind [Libre] Icon_arrow

Izumi se dirigeait en direction de l'infirmerie..Du moins là où on lui avait indiqué un peu plutôt. La jeune femme était assez occupée et ne remarqua pas au début que les gens passaient sans faire attention à celui qui l'accompagnait.
Lorsqu'elle trouva enfin l'infirmerie, elle se tourna et pila à ce moment un scientifique passant trop vite bouscula Torin. Ce dernier ne dit rien et continua vers l'infirmerie mais Izumi ne put s'empêcher de saisir le scientifique au col et de le plaquer contre le mur.


"Vous pourriez faire attention là où vous allez non? Vous venez de bousculer un blessé que j'emmène à l'infirmerie..." Dit-elle d'une traite et d'une voix peu amicale.

La jeune femme s'aperçut que certaines personnes s'étaient arrêtées en chemin intrigués et effrayés par ce qui se passait, mais elle n'en avait que faire.


"Compris l'ami?"

Le scientifique apparemment effrayé fit signe de la tête alors Izumi le relâcha. Enfin c'était presque si elle le jetait. A ce moment là elle entendit un bruit étrange derrière elle. Quand elle se retourna, elle aperçu son protégé à terre qui apparemment venait de tenter de rentrer par la porte...Sans ouvrir la porte.
Izumi se précipita et frappa à la porte de l'infirmerie tout en regardant Torrin.


"Je vois...Moi aussi ça m'arrive de temps en temps!!" Dit-elle gentiment en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyJeu 7 Jan - 21:23

Perplexe, c'était bien le mot qui pouvait décrire l'expression actuelle de Torin. De la gentillesse? De la... Complicité? C'était bien la première fois que quelqu'un d'autre que son psy agissait comme ça avec lui. Pourtant, il ne connaissait cette jeune femme que depuis quelques minutes. Il prit un moment pour l'étudier de plus près -toujours en évitant soigneusement de la regarder dans les yeux et en retenant cette envie lancinante de laisser sa tête balancer d'un côté et de l'autre- et en vint à la conclusion que, non, elle ne pouvait définitivement pas être psy.
Peut-être qu'elle était simplement naturellement gentille.


*Eh oui, Torin. Il existe des gens qui sont gentils et doués pour les interactions sociales. Aussi fou que cela puisse paraître.*

Il devait agir. Faire quelque-chose. Qu'est-ce que le docteur Shneider lui avait dit, déjà, lors de sa dernière visite? Ah, oui. Sourire.
Torin fit fonctionner les muscles de ses joues en une pâle imitation de sourire, très forcé, et s'apparentant plutôt à un rictus qu'autre chose.
Il posa ses mains osseuses sur le sol et se leva du mieux qu'il put, puis en frottant son dos douloureux, il jeta un coup d'œil sur le panneau de contrôle des cristaux quand la porte s'ouvrit dans un glissement familier alors que la densité atmosphérique des deux pièces s'égalisait -forcément, puisque la cité était faite pour aller dans l'espace, elle possédait donc des systèmes de survie basiques comme celui-ci, et honnêtement Torin était impatient d'en trouver d'autres- et ce qui semblait être un médecin apparut. Instinctivement, Torin fit un pas en arrière et posa une main sur sa petite plaie à la tempe.
Ravalant sa timidité maladive et la boule dans sa gorge, il s'éclaircit la gorge.


"Je m'excuse du dérangement... Je crois que je me suis fait mal en tombant..."

Et alors que le médecin lui indiquait l'intérieur de l'infirmerie, Torin se tourna vers la jeune femme et n'eut pas le temps de réfléchir à ce qu'il disait.

"Si vous avez rien d'autre à faire, vous pourriez... M'accompagner?"

Le docteur Shneider serait drôlement fier de ses progrès. La communication par la parole était quelque chose de relativement nouveau pour Torin... Mais quelque-chose lui disait qu'avec cette mystérieuse et gentille jeune femme, tout serait beaucoup plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 9 Jan - 14:23

Izumi fut vraiment surprise par cette question et elle sembla hésiter un moment. Elle regarda les environs en réfléchissant pendant une demi seconde puis se dit qu'après tout elle avait fait livrer ses affaires à ses quartiers alors pourquoi pas? Et puis se connaissant, elle savait qu'elle passerait pas mal de temps ici à l'avenir...

"D'accord, je vous suis..."
Dit-elle en indiquant le chemin.

Elle entra alors dans la pièce en suivant Torin et le médecin. Cette infirmerie n'avait pas grand chose à voir avec celles qu'elle avait connues en Afghanistan ou d'ailleurs partout ailleurs sur Terre. Malgré cela, les instruments Terriens s'étaient assez bien intégré dans l'environnement et tout cela donnait un mélange assez....Original.

"Au fait j'en oubli le minimum en politesse...Je suis le Lieutenant Izumi Shan du Corps des Marines des États Unis." Dit-elle en souriant.

Izumi avait toujours aimé se présenter comme cela, non pas qu'elle à cause de sa fierté d'être dans les Marines comme ses camarades, mais elle trouvait cette phrase sympa (La Version US donne encore mieux!!)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 9 Jan - 16:31

Elle avait accepté. C'était un pas de plus vers sa guérison, non? Un peu mal à l'aise, Torin suivit le médecin le long de l'infirmerie, jetant des rapides coups d'oeil en biais aux personnes allongées et aux cardiogrammes dont le son strident et répétitif se répercutait sur les cloisons métalliques de la salle. Le médecin lui fit signe de s'asseoir et il s'exécuta sans un mot. Torin était absorbé dans la contemplation des diverses infrastructures anciennes quand la jeune femme attira son attention en lui parlant. Elle venait de se présenter. Après un moment d'hésitation, il se remémora les conseils de son psychiatre.

*D'abord, sourire.*

Torin força un léger sourire sur ses lèvres.

*Ensuite, se présenter soi-même.*

"Je suis Torin O'Doyle, je travaille dans l'astrophysique, la physique nucléaire, et je suis spécialiste dans l'étude des énergies alternatives."

Non pas que la précision soit importante, puisque de toute façon personne ne pouvait montrer un intérêt aussi vif que le sien dans son domaine à part les autres scientifiques qui, eux, le sortaient et l'étalaient aux yeux du monde comme leur fierté ou leur diplôme d'étude... Quelque chose que Torin n'avait jamais compris. C'était sa fierté personnelle de maîtriser son domaine, et il n'avait rien à en dire aux autres, à part ceux que ça intéressait vraiment. Il avait énoncé ça avec détachement, comme si ce n'était rien d'autre qu'une conversation simple.

*En fait, c'est une conversation simple... Bon, enfin, la politesse.*

Il déglutit péniblement et, au prix de maints efforts, il finit par tendre la main d'un geste incertain et un peu apeuré.

*Du cran, Torin! Elle ne va pas te manger!*

"C'est un plaisir de vous rencontrer, Izumi Shan."

Il avait les yeux fixés sur la main droite d'Izumi, attendant avec anxiété qu'elle lui serre la main.

*C'est une poignée de main, bon sang! Pas un duel à Ok Corral!*

"Qu'est-ce qui vous amène sur Atlantis?"

Voilà. En quelques minutes, Torin avait prononcé plus de mots que durant tout le mois dernier. Il était en bonne voie, et employait toute son énergie à y rester.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 9 Jan - 18:46

Ce jeune homme si étrange était donc une scientifique apparemment plutôt intelligent, qui l'eut crut? D'un autre coté il devait forcément y avoir une raison à sa présence sur cette cité et Izumi venait de la connaitre. Elle commençait à vrai dire à comprendre pourquoi ce jeune homme était comme il était. Sa théorie était qu'il était autiste. Elle ne connaissait pas grand chose à ce problème et à vrai dire n'en avait entendu parler qu'une fois pendant un cour dont le sujet avait dérapé et une fois dans la série télévisée Numb3rs.
Izumi voyait d'ailleurs bien que Torin faisait d'énormes efforts.


"C'est un plaisir de même." Dit-elle tout en lui serrant la main.

"Qu'est-ce qui vous amène sur Atlantis?"
"Ben...à vrai dire je ne sais pas vraiment. C'est une affectation que l'on m'a proposé et j'ai décidé de la prendre car elle pouvait m'éloigner le plus loin possible de...Certaines choses...."

Izumi repensa alors à son frère dans le coma qu'elle avait laissé seul sur Terre. Et de sa mère trop fragile pour aller le voir. La jeune femme savait bien que son frère et sa mère auraient voulu qu'elle aille de l'avant mais elle s'en voulait énormément. Cette affectation était une occasion en or d'avancer dans sa carrière chez les Marines et la paye était très bonne. De plus elle lui avait évité la cour Martiale même si le Comité de Surveillance avait été réticent sur son affectation, le Général Landry avait apparemment reçu un lettre de recommandation appuyant Izumi de la part de son ancien commandant en chef.
Izumi regarda alors le médecin s'occuper de Torin tout en se rappelant son retour de détention lorsqu'elle se trouvait elle même à la place de Torin.


"Et vous? Qu'est-ce qui vous amène ici? J'imagine que c'est en lien avec vos compétences."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 9 Jan - 22:41

Finalement, la poignée de main n'avait pas été aussi terrible. En fait, à part un vague sentiment de malaise, Torin n'avait rien ressenti d'autre qu'une poigne fraiche, appréciable et amicale. C'était une grande première...

Lorsqu'elle répondit à sa question, elle lui accorda une profondeur inédite. Torin avait lancé ça comme ça, sans y penser, juste pour tenter de "faire connaissance". Elle, elle venait de lui conférer un aspect tout autre. Torin était perplexe et fasciné, et il ne put s'empêcher de pencher légèrement la tête sur le côté en l'écoutant parler, toujours en évitant soigneusement son regard.


"Ben...à vrai dire je ne sais pas vraiment. C'est une affectation que l'on m'a proposé et j'ai décidé de la prendre car elle pouvait m'éloigner le plus loin possible de...Certaines choses...."

Il regarda ses lèvres bouger, la façon qu'elle avait de planter ses pieds dans le sol comme si elle s'attendait à un tremblement de terre... Sa curiosité fut telle qu'il croisa son regard l'espace d'un instant. Pas très longtemps, mais juste assez pour voir que quelque-chose n'allait pas, quelque-chose la tracassait, quelque chose de caché, de sous-jacent. Comme il n'éprouvait aucune sorte de curiosité dans le domaine de la vie privée des autres, Torin décida de mettre ce détail important de côté dans sa tête, afin de le ressortir pour l'étudier plus tard.

"Et vous? Qu'est-ce qui vous amène ici? J'imagine que c'est en lien avec vos compétences."

Torin cligna des yeux, se soustrayant à sa contemplation des chaussures d'Izumi. Il leva les yeux vers elle, arrêtant son regard quelque part au milieu de son visage, son nez ou son front peut-être, un peu trop près de ses yeux à son goût mais qui devrait sûrement lui donner l'illusion qu'il avait un minimum de sens de la politesse. Beaucoup de gens n'aiment pas qu'on ne les regarde pas dans les yeux quand on leur parle.

*Et ça serait franchement dommage de l'énerver après tout ces efforts, les miens et les siens.*

Il passa sa langue sur sa lèvre gercée, vaine tentative pour l'humidifier, d'un air absent. Puis il prit une grande inspiration tandis que le médecin posait ses doigts sur sa peau, sensation qui, elle, était très loin d'être aussi acceptable que la poignée de main avec Izumi. Il rassembla tout son courage et parla d'une voix égale et lente, comme s'il pesait chaque mot avant de le prononcer.

"On peut dire, oui, dans un sens, j'imagine... Pour eux, en tout cas, oui. Pour moi, non. C'est juste de la curiosité, pour moi. Juste une envie de changer d'air, de repartir à zéro. Vous comprenez sûrement."

Il se racla la gorge, plutôt impressionné de ses propres progrès. La thérapie devait commencer à marcher, finalement...

*ça serait pas trop tôt.*

"J'ai... Je suis pas, vraiment, en fait, normal. Je suis malade, en fait. Mais, ça a ses bons côtés. Je peux... Je peux faire des choses... Retenir des chiffres. C'est bien. Mais vous, vous pouvez parler. Et moi, je dois... Réfléchir pour parler. Comme vous devriez réfléchir pour vous souvenir des chiffres. C'est comme si j'étais fait à l'envers, psychologiquement parlant."

Il fit une grimace, cherchant ses mots. Il avait visiblement du mal à formuler ses phrases, mais faisait de gros efforts. Il soupira, découragé.

"Je suis heureux de vous connaitre." Et cette fois-ci, le sourire à peine visible qui fit se courber légèrement les commissures de ses lèvres n'était en rien forcé. Mais même un oeil exercé aurait eu du mal à le déceler, tant il avait été rapide et discret. Dans ses yeux, cependant, brillait maintenant quelque chose de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 9 Jan - 23:49

Izumi sourit aux deux dernières phrases de Torin. Sa remarque sur le fait de penser avant de faire des chiffres ou parler l'amusait. Izumi en effet n'était pas vraiment une jeune femme bavarde. Son histoire y était peu-être pour quelque chose mais il se trouvait qu'elle était plutôt du genre à penser et à observer qu'à parler. Penser et non réfléchir car, même si elle était loin d'être bête en vue de ses diplômes, Izumi n'était pas vraiment du genre à réfléchir avant d'agir.

"Moi aussi j'en suis contente, même si notre rencontre a été un peu...Originale. Mais vous savez, pour ce qui est de réfléchir avant de parler, pour moi c'est plutôt une qualité... En effet, j'en connais certains qui feraient mieux de réfléchir un peu avant de parler!!" Dit-elle avec un ton un peu humoristique.

Izumi semblait bien apprécier le jeune homme malgré sa maladie et cela était peut-être dut au fait qu'Izumi était encore, du moins mentalement, une adolescente. N'ayant pas eu une enfance des plus radieuses, elle était toujours un peu ado...
Mais la jeune femme avait tout de même remarqué que Torin n'était pas tout à fait à l'aise. Il l'observait en long en large et en travers et semblait éviter son regard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyDim 10 Jan - 0:22

"Moi aussi j'en suis contente, même si notre rencontre a été un peu...Originale. Mais vous savez, pour ce qui est de réfléchir avant de parler, pour moi c'est plutôt une qualité... En effet, j'en connais certains qui feraient mieux de réfléchir un peu avant de parler!!"

Torin se contenta d'acquiescer en fixant toujours un point au hasard de son visage. Puis il eut un léger sursaut lorsque le médecin posa un pansement sur sa plaie après l'avoir désinfectée. Il baissa la tête, cherchant quelque-chose à ajouter en essayant de ne pas faire attention au contact invasif qui lui donnait presque des sueurs froides.

"C'est plutôt... Un fardeau qu'une qualité. En fait, je n'ai pas autant parlé depuis..." Il eut un moment d'arrêt comme s'il essayait de se souvenir la dernière fois qu'il avait autant parlé."...Depuis jamais. En fait, les seules fois où je parle comme ça... C'est quand je vois un psy..."

Il eut un petit rictus gêné en passant sa main sur sa nuque. Il ne voulait pas l'effrayer. En fait, il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. Est-ce qu'il voulait s'en faire une amie? Peut-être, mais il avait toujours été un fardeau pour ses proches. Il ne voulait pas devenir son boulet. Il ne voulait pas l'incommoder, et il savait qu'il mettait n'importe qui mal à l'aise. Les seules personnes qu'il ne mettait pas mal à l'aise, c'étaient ses psys. Parce qu'il était une genre de bête de foire pour eux. Un rat de laboratoire, un cobaye qu'ils observaient en prenant des notes d'un air consciencieux sur leur calepin tandis qu'il fixait un tableau quelconque accroché à un mur quelconque. C'était toujours comme ça. "Cas intéressant", "très renfermé sur lui-même", "autisme de classe A", "intelligence hors du commun", c'était tout ce qu'ils trouvaient à dire sur lui. Il n'aimait pas être pris pour une bête de foire.
Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher d'espérer. Peut-être qu'il arriverait finalement à tisser des liens? Qui sait? Une relation amicale avec un malade mental avait la propriété de ramener les gens à leurs sources puisque leur "ami" ne s'encombre pas des conventions sociales habituelles. Il avait vu ça dans le film Rain Man. C'était son premier psy qui le lui avait montré, et c'était indéniablement un bon film, et un excellent psy. Étrangement, Izumi lui rappelait ce psy.
Peut-être qu'ils pourraient être amis. Elle lui apporterait un pied-à-terre du côté des gens "normaux" et en contrepartie, il essayerait de ne pas être trop "pas normal" avec elle.


"Je ne suis pas vraiment... Loquace. Je suis désolé si je vous met mal à l'aise."

D'un autre côté, pour elle, elle n'avait sûrement rien fait d'extraordinaire. Cependant, se tenir aussi longtemps dans l'espace vital de Torin, être invitée à le toucher et sans qu'il ne se sente trop mal, c'était un pas de géant pour lui. Il se sentait comme un noyé qui s'accrochait désespérément à sa bouée de sauvetage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyDim 10 Jan - 12:51

"...Depuis jamais. En fait, les seules fois où je parle comme ça... C'est quand je vois un psy..."

"Ah les Psys...J'y ait moi même eu affaire il y a quelques temps à mon retour d'Afghanistan..."

Izumi ne pouvait s'empêcher de penser que le jeune homme en face d'elle était mal à l'aise avec elle et lorsqu'il dit :

"Je ne suis pas vraiment... Loquace. Je suis désolé si je vous met mal à l'aise."

Elle fut assez étonnée. Pourquoi serait-elle mal à l'aise avec lui? Après tout il avait été assez rare dans la vie d'Izumi de voir un garçon qui ne tentais pas de la draguer ou qui ne faisait pas de remarque sur le fait qu'elle était une femme militaire, une femme dans un milieu d'hommes. Certes en général ces conversations se finissaient souvent par "Izumi bottant les fesses de son interlocuteur" car la jeune femme n'était pas vraiment sociable avec ce genre de personne. Surtout depuis ce qui était arrivé à son frère. En effet, la jeune femme s'était repliée sur elle même mais par choix et elle se disait que Torin lui, n'avait pas eu ce choix.

"Oh ne vous inquiétez pas, vous ne me mettez pas du tout mal à l'aise."


A ce moment là, un Marine passa à coté d'elle, sortant d'une pièce, passant dans celle là pour aller à une autre. lorsqu'il passa, Izumi l'évalua rapidement et en vu de sa stature général et de son âge elle se douta qu'il devait lui être supérieur en grade alors elle le salut au passage et se dernier lui rendit son salut en partant. Elle s'étonna cependant qu'il ne soit pas armé car la jeune femme, portait toujours son holster de cuisse avec son beretta. C'était une habitude qu'elle avait prise en Afghanistan car ils couraient toujours le risque d'êtres attaqués. Et même parfois, elle ajouté à sa ceinture un holster de ceinture avec un Colt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyDim 10 Jan - 14:35

"Ah les Psys...J'y ait moi même eu affaire il y a quelques temps à mon retour d'Afghanistan..."

*Afghanistan, Afghanistan...*

"Oh ne vous inquiétez pas, vous ne me mettez pas du tout mal à l'aise."

Il marmonna à voix basse, plus pour lui-même qu'à l'attention d'Izumi: "Capitale Kaboul, 652'000 km² de superficie totale, 32'738'376 habitants au total donc environs 43 habitants/km². Contrôlé par les talibans, en conflit avec les USA depuis 2001. Climat désertique aride. Armée de l'air et Marines envoyés par l'OTAN."

La situation s'éclaira soudainement aux yeux de Torin.

Il était déjà en train de formuler une réponse dans sa tête quand il observa l'étrange manège d'Izumi face à un homme qui passait. C'était un salut militaire. Le salut qui venait du moyen-âge, des joutes de la deuxième moitié du XIIIème siècle. Lorsque les chevaliers remontaient les visières de leurs heaumes pour se reconnaitre et pour signifier leur respect.

Torin eut un moment d'arrêt, les sourcils froncés. Puis il posa une main sur le brancard pour assurer sa prise sur la réalité. Elle lui avait dit faire partie du corps des Marines. Les Marines, c'était un corps militaire. La réalisation le percuta de plein fouet.


"Vous êtes... Une femme militaire?" Ses yeux brillaient littéralement d'admiration, même s'il évitait toujours le regard d'Izumi. "Si vous êtes une femme militaire, alors il y a de l'espoir, parce-que... Ça... Ne doit pas être facile, d'être une femme militaire... Les hommes militaires sont souvent des... des..."

Torin baissa la tête à la recherche d'un mot qui pourrait signifier le fait que les hommes prenaient souvent les femmes pour des êtres inférieurs. C'était une croyance stupide selon lui. Les premières civilisations du monde étaient matriarcales. La déesse primaire du croissant fertile pour les premiers homo-érectus en était la preuve. Les hommes étaient bon à chasser, à rassembler des choses. Les femmes, elles, devaient superviser l'intégralité du foyer, elles portaient l'enfant, lui donnaient vie dans la douleur... Et rien que pour cette raison, parmi tant d'autres, Torin leur vouait une admiration et un respect sans limites.
Son premier psy était une femme, et elle lui avait appris toutes les choses dont il avait besoin pour se faire un ami.


"Ils sont... Des..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyLun 11 Jan - 17:44

Torin ne semblait pas avoir remarqué plus tôt qu'Izumi était une militaire et ça amusait beaucoup la jeune femme car au moins cela voulait dire qu'elle ressemblait bien à une fille, même en uniforme. Puis le jeune homme sembla essayer de décrire les hommes militaires.

"Des Mecs." Dit-elle d'une façon assez coupée.

Izumi espéra à ce moment ne pas vexer son interlocuteur car après tout c'était également un homme.


"Mais vous savez, chez les Marines il suffit de leur botter les fesses sur le ring pour se faire respecter et puis après avoir fait l'Afghanistan, il ne font plus la différences. Après ça on est ni un homme militaire ni une femme militaire, juste un Marine. C'est marrant comme voir leur comportement changer après ça comme si il avaient enfin muri..quoique certains ne changent pas mais j'ai réussit à me faire mon trou au milieu de tout ces mecs en Afghanistan..."

Izumi se demanda alors si le jeune homme avait conscience de ce qu'elle racontait car après tout sa maladie le refermait au monde donc peut être n'était-il pas conscient de tout ces évènements. D'un autre coté il semblait tout de même assez cultivé et Izumi qui n'avait entendu que quelques mots de la phrase de Torin sur l'Afghanistan se doutait qu'elle ne parlait pas japonais pour lui. D'un autre coté elle pouvait essayer, elle en était capable mais si il lui répondait elle se serait sentie un peu...bête.
En effet, Izumi trouvait cette situation amusante car elle, qui n'avait pas trop de mal à se faire des amis parmi les militaire et qui n'était pas trop stupide se sentait tout à fait ignorante à coté de son interlocuteur qui lui avait une maladie qui l'empêchait de s'ouvrir au monde. Du moins au monde tel que le voient la plus part des gens.
Soudain, Izumi se rappela se qu'avait dit Torin juste avant.


"Excusez moi mais vous parliez d'espoir?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyLun 11 Jan - 18:43

"Des Mecs."

Cette réponse envoya une décharge d'adrénaline dans son cerveau. C'était très agréable, et très nouveau. Un peu comme s'il partageait un moment de complicité avec la jeune femme, comme s'ils étaient "sur la même longueur d'ondes". Torin était bien conscient que s'il n'était pas autiste, il aurait éclaté de rire. Il se contenta de sourire comme le Dr Shneider lui avait appris (donc de grimacer un rictus nerveux), ce qui rendit le moment un peu étrange et déplacé. Il ne savait pas comment signifier son approbation par le rire, alors il le fit par un hochement de tête.

Il l'écouta parler de l'Afghanistan et se rappela tous les livres et les journaux qu'il avait lu à ce sujet. C'était un conflit très stupide selon lui, et de toute façon aucun conflit au monde, même intelligent, ne justifiait qu'une même espèce forme deux coalitions et s'entretue. Au nom d'une religion (Torin avait lui même été élevé comme un catholique), d'une politique, d'un malentendu, d'un conflit ancestral, d'un dogme quelconque ou de n'importe quelle raison, rien ne justifiait un acte aussi terrible et inhumain que la guerre.

"Excusez moi mais vous parliez d'espoir?"

Il leva la tête en sortant de sa réflexion. Le médecin partit en lui glissant que tout allait bien et qu'il n'y paraîtrait plus d'ici quelques jours.

*D'espoir...*

"Oui." Confia-t-il, un peu honteux. "Je... Suis peut-être un mauvais..."

Les phrases se bousculaient dans sa tête. Il avait les idées, il avait la suite logique, mais il n'avait aucune idée de la façon de présenter tout ça à l'oral. Il posa ses deux mains sur ses tempes et ferma les yeux, le temps de se calmer. Puis, il reprit.

"Je suis peut-être un mauvais émissaire... Je veux dire, vous êtes une femme militaire. Moi je suis un homme... Malade. Vous connaissez l'impression de pas être à votre place, de devoir vous... Vous battre, pour mériter votre place. De pas aimer le regard des autres... On est un peu... Dans la même situation. Différente, mais pareille."


Son désir d'être tranquille avait été supplanté par celui de se faire comprendre. Peut-être que c'était une bonne chose? Il n'en savait rien. Mais tout cet inconnu lui donnait envie de se mettre dans un coin, dans le noir, et de se balancer d'avant en arrière jusqu'à la fin des temps. Pourtant, une force qu'il ne se connaissait pas livrait un véritable combat intérieur afin de repousser cette pulsion à laquelle il avait cédé trop de fois par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptySam 16 Jan - 23:05

Torin était en train d'émettre une hypothèse à laquelle izumi n'avait pas vraiment pensée. Le jeune homme semblait dire que, d'un certain point de vue ils étaient pareil du fait qu'elle était une femme militaire et qu'elle avait dut avoir du mal à se faire sa place parmi ses camarades masculins. Ce qui était d'un coté un peu vrai, mais moins que pour la plus part des femmes car son père était connu par de nombreux Marines, ayant été un des instructeurs les plus efficaces et appréciés des Marines. Son père avait par ailleurs formé plusieurs de ses officiers supérieurs et puis sa mère avait été connue pour ses qualités de pilotes, raflant 2 fois la Distinguished Flying Cross. Mais Izumi ne put s'empêcher d'acquiescer.

"Différentes mais pareil en effet..."

Izumi regarda alors le médecin puis les environs se demandant si ils en avaient finit, si ils pouvaient partir. Puis soudain, une question lui vint à l'esprit. Elle ne savait pas si cette question gênerait son interlocuteur mais elle s'interrogeait sur cela.

"Vous...Vous voyez quelqu'un pour votre maladie?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] EmptyDim 17 Jan - 13:18

"Vous...Vous voyez quelqu'un pour votre maladie?"

Torin se leva et passa doucement sa main sur son pansement immaculé.

"Depuis que j'ai 3 ans. Je suis suivi. Le Dr MacKenzie, le Dr Tsang, le Dr Groves, le Dr Williams, le Dr Ellington, le Dr Brody, le Dr Shneider, et puis maintenant que je suis transféré ici il faut que j'aille voir le Dr O'brian. J'aimais bien le Dr Tsang, elle vous ressemblait, et elle était très gentille. Le Dr Shneider m'a beaucoup aidé, aussi. Et j'ai un peu peur du Dr O'brian parce que je le connais pas."

Il pencha légèrement la tête sur le côté en parlant de sa voix monotone et égale. Il fit une petite grimace.

Il était parfaitement conscient du malaise qu'il pouvait inspirer aux gens. Un adulte sans handicap physique avec un quotient intellectuel supérieur à celui d'Albert Einstein qui s'exprimait comme un enfant de 5 ans, ça avait de quoi mettre mal à l'aise n'importe qui. Il énonçait les noms de ses psychiatres comme un enfant énoncerait les noms de ses copains de classe, un peu comme s'ils étaient sensé évoquer quelque-chose à son interlocuteur. Son côté intellectuel fonctionnait comme celui d'un véritable génie, mais son côté émotionnel était celui d'un enfant. Une telle dichotomie aurait rendu n'importe qui fou... Mais Torin, derrière ses airs craintifs et renfermés, possédait une force mentale très importante. Les efforts qu'il devait faire pour ne pas se cacher dans un placard ou sous un bureau en présence d'une autre personne étaient tels que lorsqu'il craquait, ses crises duraient plusieurs jours, voire plusieurs semaines.


"Les psychiatres sont des gens bizarres. Mais ils aident beaucoup."

Il laissa tomber sa tête en avant, son menton posé contre son épaule. Il montra la porte d'entrée de l'infirmerie, pointant un index mal assuré vers sa libération.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty
MessageSujet: Re: Close encounters of the Medical kind [Libre] Close encounters of the Medical kind [Libre] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Close encounters of the Medical kind [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)
» Lettre [libre]
» [intervention, Tribunes: Bouquet final [PV nakor +Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: BASE DE DONNÉES :: 2010-
Sauter vers: