AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣
♣ Membre du mois ♣
Quartiers de Samantha Carter Membre10

Partagez

Quartiers de Samantha Carter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyJeu 10 Sep - 1:22

Arrow ZI avec Bad John

Sam revint rapidement dans ses quartiers, après sa mauvaise rencontre avec le double maléfique de son ami. En pleurs, elle avait même délaissé l'équipe qu'elle avait accompagné dans les Zones Inexplorées. John l'avait anéantie, il l'avait détruite. Elle qui tentait de sauver les apparences depuis quelques temps, même si sa dépression était visible pour tous et que son attitude laisser présager sans mal qu'elle n'allait pas bien du tout, elle fut réduite à néant en quelques minutes. John Bis avait remué le couteau dans la plaie, il avait frappé juste, au bon endroit pour la faire plier : son coeur, déjà déchiré en mille morceaux, et qui semblait ne jamais se recoller un jour. Pourquoi lui avait-il fait tant de mal, alors qu'elle avait déjà trop souffert de la perte de l'amour de sa vie ? Parce qu'il était le mal incarné, et un excellent manipulateur. Sam n'avait pas réussi à lui résister, son état de faiblesse étant trop grand. Ce prédateur avait joué avec elle, et il avait gagné, laissant le néant consummer l'âme et l'esprit de la jeune femme. La voilà maintenant enfermée dans ses quartiers, un endroit qu'elle ne quittait pratiquement plus depuis sa séparation avec Rodney, excepté pour faire mission sur mission, jusqu'à mettre sa vie et sa santé en danger et se tuer peu à peu. Une fois à l'intérieur, Sam laissa les portes se refermer, et s'adossa contre la paroi, en se laissant glisser pour se retrouver assise. Elle éclata en sanglots, laissant cette souffrance sortir, mais qui la submergeait toujours, malgré ses tentatives pour la faire disparaitre. Elle aurait voulu crier, mais la voix lui manquait, et un faible son sortit de sa gorge. La militaire resta un long moment au même endroit, sans s'arrêter de pleurer, s'affaiblissant de plus en plus. Que pouvait-elle faire maintenant ? Retourner sur Terre ? Peut être est-ce-que c'était la meilleure chose à faire. Elle avait écouté son ami, quand elle avait parlé à John, elle s'était laissée convaincre de rester sur Atlantis parce qu'elle ne pourrait pas continuer à vivre après avoir vu un pareil endroit, et qu'il vallait mieux qu'elle affronte ses démons intérieurs ici plutôt que là bas. John s'était trompé, et Sam n'aurait jamais dû l'écouter. Cela faisait environ un mois qu'elle avait perdu son âme soeur, celui avec qui elle aurait voulu vieillir et mourir, et pourtant, la blessure dans son coeur ne se referma pas. Au contraire, malgré les tentatives de la militaire pour éviter le scientifique, Sam souffrait de plus en plus, et ça en devenait insupportable. Alors, autant quitter Atlantis et partir sur Terre. La jeune femme continua de pleurer jusqu'à ce que les larmes se tarrissent, puis elle se leva et ôta son matériel d'exploration, qu'elle rangea soigneusement dans son armoire, sachant qu'elle ne le réutiliserait jamais. Alors qu'elle était encore devant son armoire, son regard fut attiré par une boite à chaussure. Elle savait très bien ce qu'elle avait mis dedans, des souvenirs qu'elle voulait garder, mais qui la hantait. Lentement, comme un automate, elle pris la boite et se dirigea vers son lit pour s'y asseoir. Là, elle ouvrit la boite, et la vida sur le matelas, tout en regardant le mélange entre cadeaux et photos. Des photos d'elle et de Rodney qu'on voyait sous un jour nouveau, deux être qui souriaient, heureux de vivre. Un passé qui semblait si loin maintenant. Pourquoi Sam n'avait-elle pas connu la même destinée que celle du monde de Bad John ? Elle n'en savait rien, mais à ce moment là, elle aurait même tout donner pour être dans ce monde là. De nouvelles larmes coulèrent sur ses joues, mais contrairement à tout à l'heure, c'était des larmes silencieuses. Délaissant les trésors qui étaient emprisonnés dans la boite à chaussures, Sam se leva et se dirigea vers la salle de bain en se déshabillant, et pris une bonne douche, mais qui n'atténua pas sa peine. Le regard vide, les gestes lents, comme si sa consience avait abandonné son corps, Sam se sécha par la suite et s'habilla d'un simple pantalon et un tee shirt. Elle laissa ses cheveux détachés, ses longs cheveux blonds. Et les mots de John Bis lui revinrent en mémoire. Chez lui, sa Sam était brune. Pourrait-elle se faire une couleur, et ainsi changer totalement ? Peut être, comme si elle voulait fuir cette réalité et son passé torturé. Secouant la tête pour ne plus regarder son visage dans le miroir, la jeune femme retourna dans sa chambre, après avoir fait un peu de rangement dans la pièce. Là encore, elle se demanda ce qu'elle devait faire. L'heure de partir pour elle était venu, elle devait quitter cet endroit, ou c'était cet endroit qui la tuerait. Même les missions suicides n'avaient pas eu raison d'elle, mais Atlantis le ferait. Bien que la Mort ne l'effrayait plus, Sam préférait simplement s'en aller loin d'ici. Elle retourna à son armoire pour prendre son sac, et commença à ranger ses affaires à l'intérieur, avant d'entamer un deuxième sac. Pourquoi voulait-elle absolumment partir ? Pour fuir, et espérer aller mieux ? Sam arrêta ses gestes à ce moment là. Non, elle savait très bien que rester ici, ou retourner sur Terre, celà n'arrangerait en rien son problème. Ses souvenirs reviendraient la hanter pour toujours, sa souffrance serait toujours présente. Alors, que faire ? Comment pouvait-elle s'en sortir ? Comment arriverait-elle à chasser cette souffrance d'elle, et ne plus avoir mal à cause d'un seul être qui avait été le plus important de sa vie ? La jeune femme ne le savait pas, et pourtant, la réponse lui sauta aux yeux en un instant. Son regard tomba sur son couteau de chasse qu'elle avait pris pour le ranger dans son sac. Et l'idée lui devint intéressante, alléchante, séductrice. Comment se débarasser de sa souffrance et ne plus avoir mal ? En appellant la Mort bien sûr, c'était pourtant si simple. L'idée était peut être lâche, mais Sam n'en avait plus rien à faire, elle était arrivée à un point de sa dépression où elle mourrait à petit feu. Alors, appeller la Mort de ses voeux, et aller aux devants d'elle, qu'y avait-il de mal à ça ? Rien, et elle était sûr d'avoir raison. Ayant enfin la solution à ses problèmes, Sam délaissa le sac, et alla poser le couteau dans sa salle de bain. Puis, elle retourna dans sa chambre et verrouilla la porte d'entrée, avant d'enlever le crital pour donner du fil à retordre à celui qui voulait entrer. Il n'y avait aucun risque que celà se produise, personne ne pouvait se douter que la militaire était sur le point de mettre fin à ses jours. Bon d'accord, il y avait des gens qui l'avaient vu courir dans les couloirs en pleurs, mais de là à imaginer un suicide, quand même pas. La jeune femme était donc seule, et elle pourrait bien arriver à ses fins. Une fois enfermée dans ses quartiers, elle se tourna et vit la boite à chaussure et ce qu'elle contenait, encore éparpillé sur le lit. Sam vint prendre les photos, et des allumettes, et alla dans la salle de bain, au dessus de la baignoire. Elle ne voulait pas mettre le feu à la moquette quand même. Lentement, elle regarda chacune des photos brûler, disparaitre de sa vie. Se sentait-elle mieux après ? Pas vraiment non, c'était même plutôt le contraire. Puis, elle revint dans la chambre, et aperçu un écrin qu'elle ouvrit. Il y avait un bracelet, et une chaine avec un pendentif, derrière lequel état inscrit "pour Sam, à jamais je t'aime". Ces simples mots eurent le mérite de déverser d'autres larmes, des mots qui semblaient dire beaucoup à l'époque, et qui ne voulaient plus rien dire aujourd'hui, des mots mensongers. Ces bijoux étaient les derniers souvenirs qu'elle avait de Rodney, et la militaire ne savait pas quoi faire. Devait-elle les garder dans ses affaires, même après sa mort ? Ou devait-elle s'en séparer ? Choix difficile, et pourtant si simple. Elle se leva et alla sur son petit balcon, pour contempler l'océan. Sam resta là, accouder à la rambarde, pendant de longues minutes, en profitant de la vue qu'elle ne verrait plus jamais, normalement. En baissant les yeux, elle pouvait voir l'océan en dessous d'elle, à une grande distance de son balcon, mais sauter n'était pas ce dont elle allait faire. Trop de risques pour qu'on la retrouve à temps, comme la fois où elle était tombée, puis téléporter à bord du Dédale ... par Rodney. Encore et toujours lui, à croire qu'il la hanterait tout le temps. Elle devait vite en finir. Les bijoux encore dans la main, Sam ne bougea pas, puis elle leva sa main devant elle et l'ouvrit, laissant tomber dans l'océan le bracelet et la chaine, les mots inscrits emportant avec eux l'amour de sa vie au fond des abysses pour toujours. Avec le vent, les larmes séchèrent sur ses joues, mais la tristesse étaient encore bien présente dans ses yeux bleux océan. Le soleil était encore haut dans le ciel, et les membres de l'expédition vaquaient à leurs occupations, comme si de rien n'était, ignorant qu'un drame allait se passer. Sam finit par frissonner, et retourna dans sa chambre, en fermant la fenêtre. Elle pris un papier et un stylo, et inscrivit ces simples mots :

"Je suis désolée".

Puis, après avoir mis la feuille sur le lit, d'un pas lent mais décidé, elle alla dans la salle de bain, et là encore elle ferma la porte en la verrouillant, retirant le cristal. Seul le raie de lumière sous la porte démontrait qu'il y avait quelqu'un. Sam se plaça à nouveau devant son miroir et se regarda un instant. Elle avait même beaucoup de mal à se reconnaitre, des kilos en moins, des os saillant, des cernes profondes, un teint encore plus pâle qu'un fantôme, sa dépression avait vraiment eut raison d'elle, jusqu'à sa mort. Il fallait en finir avec tout ça, c'était trop dur à supporter. Son coeur et son âme la faisaient tellement souffrir, qu'elle ne pouvait plus supporter cette douloureuse épreuve. La militaire s'empara du couteau, et vint s'asseoir contre le mur, histoire de ne pas se fracasser par terre en s'écroulant. Elle resta quelques instants sans bouger, puis porta la lame bien aiguisée à son poignet. Elle se l'entailla, d'une profonde coupure nette et franche, serrant les dents sous la douleur. Le sang se mis à couler assez abondamment, vu l'importance de la coupure, mais celà ne suffisait pas, sa mort ne serait pas assez rapide. La jeune femme fit de même à son autre poignet, et bientôt, le sang recouvrit peu à peu le carrelage autour d'elle. Sam laissa le couteau s'échapper de sa main, et se laissa aller contre le mur, attendant qu'elle se soit vidée de son sang. Il ne lui faudrait pas longtemps à attendre, peut être 5 ou 6 minutes, vu la profondeur des entailles et son état de santé déjà moins fort que la normale. Au fur et à mesure que le temps passait, la militaire s'affaiblit peu à peu. Les yeux fermés, elle finit par basculer lentement sur le côté, et se retrouva allongée sur le sol, dans son sang, sans se rendre vraiment compte de ce qu'il se passait. Son coeur battait de plus en plus lentement, à force que la vie s'échappait de son corps. Sam était là, agonisante, prête à s'éteindre, mais au moins, elle ne souffrirait plus, elle ne serait plus hantée par ses cauchemards, par ses souvenirs qui la poursuivaient sans cesse. Elle était maintenant là, frissonnant de froid, fragile, aux portes de la Mort, n'attendant encore que quelques instants pour s'éteindre à tout jamais. Son corps étaient maintenant vidé d'une grande partie de son sang, frôlant le point de non retour pour une perfusion, et son coeur pulsait lentement. Jusqu'à ce qu'enfin, il cesse de battre, emportant ainsi Sam dans le néant, loin de sa vie qu'elle avait échoué.
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7289
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyDim 13 Sep - 1:43

Pendant quelques jours, John avait bien réfléchit à propos de Sam. C'est lui qui l'avait un peu forcer à rester. Mais bon, elle avait finit par acquiescer la chose, mais, rien qu'à la voir déambuler dans les couloirs, ce n'était pas joli à voir. Un vrai zombie sortit tout droit d'un film de Dracula ou de Frankenstein. Il fallait qu'il se décide à lui parler. Alors qu'il était tranquillement dans son bureau, il la contacta par radio. Mais à vrai dire, sans succès. Il répéta la chose ou deux trois fois avant de contacter la salle de contrôle pour savoir où elle était bien passé. Après avoir interroger biométrique, on lui indiqua qu'elle se trouvait dans ses quartiers. Surement qu'elle n'avait pas sa radio sur elle et qu'elle était sous la douche. Mais, il prit tout de même le risque de voir sortir nu de dessous. Il sortit de son bureau et alla vers ces quartiers. Il toqua à la porte sans avoir pourtant de réponse. Elle était vraiment sourde. Il tenta le tout pour le tout, quitte à se prendre une baffe si elle était vraiment sous la douche. Il passa sa main devant le faisceau lumineux mais rien ne se fit. Le pire était à redouter. Il fallait trouver une solution pour ouvrir cette maudit porte. Appeler Rodney ? Non très mauvaise idée. Mais un bon samaritain passa dans le coin. Un pauvre scientifique, le cliché même, avec des lunettes, le nez dans sa tablette portable, vint passer à côté de lui. Il l'arrêta net et l'attira vers la porte des quartiers.

« Ouvrez moi cette porte ! Lui ordonna t-il presque. »

« Mais ce sont les quartiers du Colonel Carter. »

« Oui, ça je sais merci, mais c'est un ordre alors ouvrez les. »

Ah les petits scientifiques, toujours à discuter les ordres des militaires. Mais bon, il fit ce que John lui demanda. Après avoir bidouiller les cristaux, la porte finit par s'ouvrir. Mais alors que le scientifique alla pour partir, il le saisit par la col et le força à venir avec lui. Il connaissait la jeune femme. Elle est peut-être militaire mais scientifique en même temps. Il fit quelques pas dans la pièce mais ne l'a vit pas. Mais, son œil fut attiré par de la lumière en dessous de la porte de la salle de bain. A l'arrivée, elle était peut-être vraiment en train de prendre son bain. Mais en approchant, aucun son n'en sortait. De nouveau, il essaya d'ouvrir la porte mais sans succès. Il appela le pauvre scientifique pour qu'il l'ouvre une nouvelle fois, ce qu'il fit rapidement. John prit une longue respiration avant d'ouvrir la porte. Mais le pire que l'on puisse imaginer était sous leur yeux.

Le militaire ravala sa salive en voyant ce spectacle macabre. Sam gisant dans on sang, les veines ouvertes. John entendit des pas rapides derrière lui. Le scientifique avait vite déguerpi pour aller vomir dans un coin. Pauvre petite âme sensible. Enfin bref. Il y avait plus important. La militaire était dépressive mais à en arriver là, il y avait des limites. Quoi que, il avait bien failli faire de même si Jenny n'était pas intervenue. Revenons à nos oignons. John sauta littéralement sur son oreillette pour contacter l'infirmerie et qu'il se grouille un maximum. Puis, il s'agenouilla auprès de la jeune femme et essaya de trouver son pouls en vain.


« Allez Sam, faut pas nous faire ce coup. »

Le militaire commença un massage cardiaque pour essayer de la réanimer. Il ne fallait pas perdre espoir. Mais vu la quantité de sang qu'elle avait perdu, si son cœur repartait, elle n'était pas sur de se réveiller de si tôt. Après moult bouche à bouche et tentatives de réanimation, il finit par sentir un pouls lui revenir, faible certes, mais un quand même. S'il pouvait, il irait à la messe pour fêter ce miracle.

« Mais bon sang, il foute quoi cet équipe médicale !! »

Maintenant le cœur un peu repartit, il se dépêcha de s'occuper de ces pauvres poignets. Du sang continuaient légèrement à s'en échapper. Pas besoin qu'il ne s'en écoule encore plus. Il prit des serviettes qui n'étaient pas bien loin et commença à faire pression sur ses plaies profondes.

"Allez Sam, reste avec nous. Ton heure n'est pas encore venue, même si c'est ce que tu aurais voulu."

Puis, après encore deux ou trois minutes, l'équipe médicale pointa enfin ces fesses. John leur laissa la place en se reculant et en revenant dans la pièce principale. Les infirmiers la mirent s'occupèrent rapidement d'elle avant de l'installer sur le brancard et de emmener direction l'infirmerie. Etant tout ensanglanté, il préféra suivre le cortège pour voir si Sam allait tout de même s'en sortir.

Arrow Infirmerie

..................................................

Bad Liar
I'm a bad liar, bad liar. Now you know, now you know. That I'm a bad liar, bad liar. Now you know, you're free to go
Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.forumpro.fr
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyVen 1 Avr - 7:15

Arrow Quartiers de Jarvis

Sam démontrait clairement qu'elle n'était pas du tout prête à sortir pour aller se mêler aux autres, et encore moins à s'éloigner de Jarvis alors qu'elle avait vraiment besoin de lui. Elle savait parfaitement bien qu'un jour ou l'autre, elle devrait aller voir les autres membres de la Cité, et présenter des excuses à ceux à qui elle avait fait le plus de mal, comme par exemple à John. Mais, pour le moment, elle ne se sentait pas capable d'affronter leur regard plein de colère, de méfiance et de moquerie. Elle craignait que si certains la poussaient à bout en voyant qu'elle était devenue beaucoup moins colérique, elle ne replonge dans la violence sans pouvoir se maitriser. Aussi, lorsque le Tok'ra lui proposa une solution qui les arrangeraient autant elle que lui, la jeune femme finit par accepter. Un peu à contre coeur car elle savait que Jarvis la forcerait à manger un peu, mais elle serait avec son ami, c'était le principal. Peu après, Sam eut un petit sourire à la plaisanterie, et ce n'était pas la peine d'être intelligent pour s'apercevoir que ce geste faisait très plaisir à Jarvis.

''Ahaaah !! Un petit sourire ! Je croyais que j'étais devenu aussi barbant qu'un vieux professeur de philo avec sa barbe et ses lunettes !''

Sam esquissa un autre petit sourire furtif et incontrôlé à sa remarque, en secouant la tête, sachant pertinemment qu'elle ne trouverait jamais Jarvis ennuyeux, elle avait toujours aimé discuter avec lui. Combien de fous rire avait-elle eu lorsque les deux jeunes gens étaient au SGC, à parler pendant des heures et des heures ? Beaucoup, la militaire s'était toujours amusée avec le Tok'ra. Ce dernier repris la parole.

''Et je ne te demande pas de retourner au labo' dès maintenant ni de te remettre à bosser du jour au lendemain, tu as le temps ! Je suis sûr que rien qu'avec ton PDA tu peux activer le bouclier de la cité de ta chambre. Et puis si tes collègues te dérange, en attendant tu n'auras qu'à squatter le mien vu qu'il n'y a personne à par moi ! En plus faut dire que tes collègues un peu... particuliers ! J'ai cru que j'allais finir par mourir hier en travaillant avec eux toute la matinée ! Va falloir que tu m'expliques comment tu fais !''

Sam s'était doutée que Jarvis plaisantait quand il lui affirma que la jeune femme pouvait s'occuper du bouclier de la Cité depuis ses quartiers, avec juste un PDA. Il voulait juste souligner le fait que Sam était capable de faire beaucoup de choses avec peu de moyens, en restant isolée dans son coin, se plongeant facilement dans ce qu'elle aimait faire. Elle ne pouvait pas cacher que travailler lui manquait, et autant dire que quand le Tok'ra lui proposa de venir dans son laboratoire à lui, la militaire était très intéressée par sa proposition. Comme au bon vieux temps, ils pourraient se retrouver tous les deux pour bosser ensemble, sans que la jeune femme ne soit importunée ou préoccupée par les autres.

- "J'aime bien ta proposition de travailler dans ton laboratoire avec toi, sans personne pour nous déranger. Et ne t'en fais pas pour les autres scientifiques, certains sont un peu étranges dans leurs façons de bosser, mais ils ne sont pas méchants. Il faudrait que tu fasses équipe avec ceux qui sont là depuis plus longtemps, parmi les premiers arrivants. Je ne connais pas les nouveaux qui sont arrivés en même temps que toi, ils doivent avoir peur de moi".

Un nouveau pas venait d'être franchi, Sam acceptait de sortir de la zone des quartiers du personnel, non sans crainte et en compagnie de Jarvis, pour aller jusqu'aux laboratoires, quitte à s'enfermer dans l'un d'entre eux. La jeune femme ferma les yeux au moment où le Tok'ra déposa un baiser sur son front, elle appréciait ce simple geste. Puis, elle reporta son attention sur lui quand il repris la parole.

''Je vais aller prendre mon PDA au cas où je me retrouve enfermé dehors et après on y va !''

Sam sentit son coeur battre plus fort, sachant qu'elle allait devoir sortir de chez Jarvis, même si elle avait accepté sa proposition. Elle appréhendait quand même de sortir dehors. Le regardant mettre ses chaussures, la jeune femme fit pareil de son côté, avant de rejoindre son ami à la porte. Tremblante, Sam finit par prendre la main du Tok'ra dans la sienne, restant près de lui, marchant la tête basse une fois dans le couloir. Elle savait qu'il y avait des gens qui les croisaient, et qui devaient les regarder avec un air très surpris. Mais la militaire ne leva pas les yeux, restant silencieuse pendant tout le trajet jusqu'à ce qu'ils atteignent ses quartiers. Une fois devant la porte, elle l'ouvrit rapidement, et se précipita presque à l'intérieur, redoutant maintenant le moment où Jarvis allait la laisser seule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyVen 1 Avr - 12:21

Samantha & Jarvis
« Prendre un peu l'air ! - Troisième Partie »


Arrow Première Partie Arrow

Arrow Deuxième Partie Arrow

_______________________________________________________________

    - Samantha - ''J'aime bien ta proposition de travailler dans ton laboratoire avec toi, sans personne pour nous déranger. Et ne t'en fais pas pour les autres scientifiques, certains sont un peu étranges dans leurs façons de bosser, mais ils ne sont pas méchants. Il faudrait que tu fasses équipe avec ceux qui sont là depuis plus longtemps, parmi les premiers arrivants. Je ne connais pas les nouveaux qui sont arrivés en même temps que toi, ils doivent avoir peur de moi.''

    - Jarvis - ''Encore heureux qu'ils ne sont pas méchants !! Sinon cela ferait un moment que je leur aurais encastré l'écran du PC sur leur tête !''

Jarvis était peut-être sympa mais il ne fallait pas ''pousser mémé dans les orties'' !C'était fort probable qu'ils aient peur de Sam, comme tout ce qu'ils ne l'avaient jamais connu avant qu'elle ne devienne agressive, mais il espérait que cela change dans son intérêt.
Cela dit même ceux qui était là depuis un moment étaient tous aussi barrés que les nouveaux. A croire que pour être scientifique il faut avoir des pratiques trop bizarre dont Jarvis n'y comprenait strictement rien. Ils avaient leurs délires et Jarvis était loin de les comprendre, malgré que cela fasse un moment qu'il côtoyait les Terriens. Cela dit Jarvis était content de voir qu'on son idée qu'elle vienne bosser avec lui, lui plaise.
Après cela, il se prépara et attendit Sam devant la porte. Il le voyait bien qu'elle était inquiète et qu'elle redoutait certainement le fait de sortir des quartiers. Elle lui prit alors la main et pour la rassurer, Jarvis resserra sa main sur celle de Sam pour lui montrer qu'il ne la lâcherait pas !
Le trajet fut court mais certainement plus long pour son amie. Il y avait quelques personnes dans le couloir, et ils avaient tous la même expression de surprise sur le visage. Jarvis n'y fit pas tellement attention et il s'aperçut que Sam avait les yeux baissés. Heureusement pour elle, ils arrivèrent enfin devant les quartiers de la jeune femme, et cette dernière s'engouffra à l'intérieur dès l'ouverture de la porte. Jarvis ferma la porte derrière lui juste après être entré à son tour. Il se retourna vers Sam, toujours en lui tenant la main et lui dit :


    - Jarvis - ''Tu vois ! Tu y es arrivée ! '' Il se rapprocha de Sam et posa ses mains sur les joues de celle-ci. ''Bon j'y vais, je te promet de faire vite ! Et toi tu restes sage, tu ne fais pas de bêtise ! Tu fermes la porte derrière moi et tu restes tranquille, tout se passera bien ! Et si je reviens et que tu as fais une bêtise, je te met une fessée !!''

Pour la fessée, il plaisantait, il n'avait pas du tout l'intention de lui en mettre une. C'était juste une plaisanterie de plus pour rassurer son amie. Ensuite il serra dans ses bras une bonne minutes puis il fit à nouveau un baisé sur le front avant de quitter la pièce ! Il n'était pas spécialement rassuré de la laisser seule mais pourtant il fallait bien qu'il la laisse seule de temps en temps même s'il essayerait le moins possible.

Spoiler:
 

Il revint aussi rapidement qu'il était partit, ne s'arrêtant pas pour discuter. Il croisa quelques personnes qu'il connaissait, il se contenta d'un rapide salut de la tête. Arrivée devant les quartiers de Sam, il passa sa main devant le détecteur et comme il l'avait prévu, la porte était toujours verrouillé de l'intérieur. Jarvis posa alors son plateau sur une table qu'il y avait juste à côté et commença à trafiquer le détecteur pour pouvoir entrer. Cela ne lui prit que quelques secondes pour l'ouvrir. Il récupéra alors son plateau et se retourna vers les gens du couloir qui le regardait depuis qu'il était arrivé devant la porte et leur dit.

    - Jarvis - ''J'ai oublié les clefs à l'intérieur !! Faut être con quand même non !?''

Puis il entra directement dans la pièce en refermant la porte derrière lui. C'était une vague plaisanterie afin de se moquer de tout ces guignols qui l'observaient !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyVen 1 Avr - 16:52

''Encore heureux qu'ils ne sont pas méchants !! Sinon cela ferait un moment que je leur aurais encastré l'écran du PC sur leur tête !''

Sam était amusée de voir la façon de réagir de Jarvis. Ce dernier avait toujours été impulsif, il manquait généralement de patience et de diplomatie, alors il pouvait très bien se défouler sur un pauvre petit scientifique si celui-ci lui tapait trop sur le système. Par la suite, la jeune femme accompagna le Tok'ra jusqu'à ses quartiers, morte de peur à l'idée de voir les regards sur elle, mais elle garda les yeux baissés pour éviter de voir ce que les gens pouvaient penser d'elle. Elle était persuadée que beaucoup de personnes la regarderaient d'un mauvais oeil, et se moqueraient d'elle. C'était pour cette raison qu'elle craignait de devoir sortir pour affronter les autres. Serrant la main de Jarvis dans la sienne, elle fut soulagée au moment où elle entra dans ses quartiers, se mettant à l'abri. Cependant, Sam redoutait le moment où son ami allait la laisser quelques minutes. Mais, dans ses quartiers, elle ne risquait plus rien.

''Tu vois ! Tu y es arrivée ! Bon j'y vais, je te promet de faire vite ! Et toi tu restes sage, tu ne fais pas de bêtise ! Tu fermes la porte derrière moi et tu restes tranquille, tout se passera bien ! Et si je reviens et que tu as fais une bêtise, je te met une fessée !!''

Sam regarda Jarvis dans les yeux, lorsque ce dernier pris son visage dans ses mains, et elle finit par hocher la tête, acceptant de le laisser partir. Elle eut un autre petit sourire à sa plaisanterie, puis elle se blottit contre lui, fermant les yeux au moment où son ami embrassa son front, avant de le regarder partir. Frissonnant à l'idée de se retrouver ainsi seule, la jeune femme alla tout de suite fermer la porte à clé, craignant que quelqu'un ne vienne la déranger. Puis, elle s'adossa contre la paroi, fermant les yeux en soupirant. Maintenant qu'elle était seule, Sam avait l'impression que le temps passait beaucoup trop lentement. Cependant, elle devait s'en tenir au plan que le Tok'ra lui avait proposé. En son absence, elle devait aller prendre sa douche, comme ça elle ne verrait pas le temps passer.

Sam se détacha de la porte, puis elle se dirigea vers son armoire, prenant quelques vêtements propres. Elle finit par aller s'enfermer dans la salle de bain, se déshabillant pour prendre sa douche. Une fois nue, elle se regarda dans le miroir, et elle put apercevoir des hématomes sur sa peau, mais rien de grave. C'était les derniers vestiges de son combat de la veille que Jarvis n'avait pas pu soigner. Même son visage était encore marqué, mais rien de bien méchant, ça passerait. Se glissant dans la cabine, la jeune femme resta un très long moment sous le jet d'eau chaude, car maintenant qu'elle était seule, elle pouvait réfléchir à la déclaration du Tok'ra. Les mains posées contre le mur, légèrement penchée en avant, le regard perdu dans le vague, elle réfléchissait aux sentiments qu'elle avait pour lui, et qu'elle pouvait avoir. Les minutes passaient, mais elle était toujours aussi perdue. Il lui faudrait plus de temps pour savoir ce qu'elle ressentait vraiment pour Jarvis. Reprenant le cours de sa douche, Sam finit par sortir de la cabine une fois terminée, puis elle se sécha et s'habilla. Après avoir fait un peu de rangement, la jeune femme quitta la salle de bain, et arrêta ses gestes lorsqu'elle vit que Jarvis était déjà revenu dans sa chambre, avec un plateau repas, après avoir forcé l'ouverture de la porte d'entrée.


- "Tu es déjà de retour ? Ca me fait plaisir. Je n'ai pas vu le temps passer. Ca s'est bien passé au mess ?" demanda-t-elle, loin de s'imaginer que son ami l'avait défendu au mess.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyVen 1 Avr - 18:35



    - Samantha - ''Tu es déjà de retour ? Ca me fait plaisir. Je n'ai pas vu le temps passer. Ca s'est bien passé au mess ?''
    - Jarvis - ''Je t'avais dit que je ne serais pas long et que tout ce passerait bien ! Je t'ai pris du café et un truc à manger. Cela serait bien que tu manges quelques choses ! ''

Il avait fait aussi vite qu'il avait pu. Evidement il ne s'était pas non plus mis à courir dans les couloirs, il avait certainement du se faire suffisamment remarqué la veille pas besoin d'en rajouter une couche, même si Jarvis n'en avait strictement rien à faire du regard des autres sur lui. Il avait pris l'habitude qu'on le regarde bizarrement, maintenant ça lui passait bien au dessus du cigare !

Il espérait sincèrement que Sam veuille bien manger un petit truc. Elle n'avait rien mangé la veille au soir et bien qu'elle dise ne pas avoir envie de manger quoique ce soit, il fallait pourtant qu'elle mange. Jarvis n'allait pas lui demander de manger des tonnes, comme à un repas de famille ou pour une fête. Mais ne serait-ce qu'un petit bout de n'importe quoi serait déjà bien. Il était prêt à tout pour lui faire avaler un tout petit truc même une gorgée de café. S'il fallait qu'il mette au point son plan, qui consister à lui faire du chantage, c'est à dire la privée de câlin pour la journée, il le ferait. Bien sûr il espérait que s'il devait en arriver là, elle accepterait de manger, parce que ça lui serait impossible même à lui, de ne pas pouvoir faire de câlin à son amie.
Il s'avança et posa le plateau sur la table et se retourna vers Sam pour lui parler de ce qu'il s'était passé au mess. Mais d'abord il s'avança vers elle et la pris dans ses bras. Visiblement, le peu de temps qu'il avait passé sans elle lui avait semblait bizarre. Effectivement, même s'il n'était resté que très peu de temps sans elle, elle lui avait manqué. Tout en la gardant dans ses bras, il se mit à lui raconté ce qu'il c'était passé.


    - Jarvis - ''J'ai appris pas mal de chose en allant là-bas ! Comme quoi qu'il y a une nouvelle rumeur qui courait dans la cité. Certains t'aurais vu dans un sale état quand je t'ai ramené dans mes quartiers. Ils en ont déduit que tu t'étais encore battu mais que cette fois t'avais perdu... Le gars avec qui j'ai parlé m'a limite pris pour un héros parce que j'avais réussit, je reprend ses termes, à ''dresser la sauvage'' ! Autant te dire que je n'ai pas vraiment apprécié et qu'à mon avis, il n'est pas prêt de dire ou de faire quoique ce soit à ton égard !''

Il avait même était très surpris que Rhys s'adresse de cette façon à ce type. Il prenait rarement la place de Jarvis quand il fallait parler de sentiments ou de ce genre de chose. Mais là bizarrement, il n'avait vraiment pas apprécié qu'on puisse parler de Sam comme ça. En même temps les Atlantes ne savaient pas forcément que Sam était la meilleure amie de Jarvis et que par conséquent ils ne savaient pas qu'il risquait de très mal le prendre quand on parlait assez mal d'elle. Depuis qu'il était arrivé sur la cité, il n'avait pas franchement eu l'occasion de se montrer avec Sam comme il le faisait au SGC. Sur Terre, quasiment tout les membres de la base avait pu s'apercevoir que quand Jarvis bossait avec Sam ça donnait du grand n'importe quoi !! Il fallait vraiment que ce soit une situation d'urgence pour qu'ils restent concentrés sans se mettre à faire les fous.

    - Jarvis - ''Heureusement que Rhys est intervenu sinon il aurait probablement fini... à l'infirmerie voir même... à la morgue ! La diplomatie et moi, par moment nous ne sommes pas très amis !''

C'était effectivement une chance pour le technicien que Rhys ait temporairement pris la place de Jarvis, sinon il serait fort probable que ce chère monsieur soit passé à travers un porte ou bien qu'il aurait en guise de collier les magnifiques plateaux qu'il y avait au mess. Il exagérait un peu, jamais il n'aurait tué ce gars ! Il n'était pas taré, il n'avait pas non plus envie de devoir quitter la cité et par conséquent Sam à cause d'une connerie pareille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptySam 2 Avr - 3:24

''Je t'avais dit que je ne serais pas long et que tout ce passerait bien ! Je t'ai pris du café et un truc à manger. Cela serait bien que tu manges quelques choses ! ''

La joie et le soulagement qui avaient envahi Sam en voyant que Jarvis était rapidement revenu après d'elle s'envolèrent aussitôt quand son ami lui parla de nourriture, en espérant qu'elle mangerait un peu. La jeune femme n'avait vraiment pas faim, elle n'avait plus d'appétit, et lorsqu'elle réussissait à avaler quelque chose, c'était très peu, et elle devait faire un effort pour ne pas aller aux toilettes et rendre le peu qu'elle avait dans l'estomac. C'était pour cette raison qu'elle avait maigri, et même si elle n'avait pas la peau sur les os, elle avait perdu pas mal de kilos, peut être même un peu trop, même si son physique montrait clairement qu'elle s'entretenait en faisant du sport. Pourtant, elle mettait sa vie en danger en se dépensant autant sans manger convenablement. Et voilà que maintenant, Jarvis voulait qu'elle prenne part au petit déjeuner avec lui. Cela faisait bien partit de leur deal, mais étant face à de la nourriture maintenant, la militaire voulait faire marche arrière.

- "Je ne sais pas si j'arriverais à avaler quelque chose, je n'ai vraiment pas faim. Et rien que de voir de la nourriture, ça me soulève l'estomac".

Sam ignorait que si elle refusait de s'alimenter, Jarvis pouvait la menacer en lui faisant du chantage, la privant de ses doux câlins qu'elle appréciait tant pour se tranquilliser et s'apaiser, ayant toujours aimé le contact du Tok'ra. Elle le regarda poser le plateau sur la table, avant de venir vers elle, la prenant dans ses bras. La jeune femme soupira d'aise une fois contre lui, fermant les yeux pour mieux apprécier son étreinte. Elle n'avait été séparée de lui qu'une vingtaine de minutes, peut être trente à tout casser, et pourtant, elle se comportait comme quelqu'un en manque. Elle avait énormément besoin de lui, et c'était comme si elle était prête à replonger dans sa grave dépression si elle s'éloignait trop de son ami, maintenant qu'elle avait accepté son aide. Le visage enfoui dans son cou, respirant sans s'en rendre compte son odeur, Sam écouta les paroles de Jarvis, qui lui parla d'un fait qui s'était produit au mess.

''J'ai appris pas mal de chose en allant là-bas ! Comme quoi qu'il y a une nouvelle rumeur qui courait dans la cité. Certains t'aurais vu dans un sale état quand je t'ai ramené dans mes quartiers. Ils en ont déduit que tu t'étais encore battu mais que cette fois t'avais perdu... Le gars avec qui j'ai parlé m'a limite pris pour un héros parce que j'avais réussit, je reprend ses termes, à ''dresser la sauvage'' ! Autant te dire que je n'ai pas vraiment apprécié et qu'à mon avis, il n'est pas prêt de dire ou de faire quoique ce soit à ton égard !''

Sam rouvrit les yeux, et recula la tête, restant toujours dans les bras de Jarvis, pour pouvoir regarder son ami, l'air grave. Elle s'était doutée que les autres membres de l'expédition la verrait d'un mauvais oeil, et se moqueraient même d'elle et de son comportement inadmissible, indigne d'un Lieutenant-Colonel de l'US Air Force, mais elle ne s'était jamais imaginée qu'on la verrait comme un animal, bien que son comportement avait été proche d'un animal sauvage. Cependant, la jeune femme savait que ce n'était pas le genre de chose à dire devant le Tok'ra, ce dernier ayant toujours eu la manie de la protéger contre tous ceux qui s'en prenait à elle.

- "Dresser la sauvage ? Mais, pour qui il se prend celui là ? S'il veut vraiment me comparer à un animal, je vais aller lui montrer ce que je peux lui faire, qu'un animal ne peut pas faire. Il va regretter ses paroles".

Sam ferma les yeux quelques secondes, car la colère l'envahissait à nouveau. Elle en tremblait même, prête à exploser. Depuis qu'elle était devenue violente, c'était comme ça que ses crises commençaient, juste avant d'aller se battre. Elle dut faire un effort colossal pour ne pas se dégager de l'étreinte de Jarvis, et ne pas courir après cet homme qui avait osé la comparer à un animal enragé, même si elle avait été une furie pendant plusieurs mois. Respirant lentement, Sam finit par se calmer un peu, la présence de Jarvis y étant pour beaucoup, avant de rouvrir les yeux pour le regarder.

- "Je te remercie pour ce que tu as fait, pour avoir pris ma défense face à lui. Mais, te connaissant, je sens que tu as failli te jeter sur lui. Ne fais pas quelque chose que tu pourrais regretter, surtout pas à cause de moi. Je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose, ou que tu sois renvoyé pour m'avoir défendu".

''Heureusement que Rhys est intervenu sinon il aurait probablement fini... à l'infirmerie voir même... à la morgue ! La diplomatie et moi, par moment nous ne sommes pas très amis !''

Sam regarda Jarvis avec un air suspicieux, mais elle savait qu'il n'irait jamais jusqu'à tuer quelqu'un. Par contre, il pouvait très bien se battre et envoyer son adversaire à l'infirmerie, salement amoché, tout ça parce que son adversaire aurait eu une parole de travers à son égard. Malgré le fait qu'elle avait peur pour son ami à chaque fois qu'il prenait sa défense, la jeune femme ne pouvait pas s'empêcher d'aimer lorsqu'il la protégeait. Elle qui n'avait jamais apprécié dépendre de quelqu'un sous prétexte qu'elle était une femme, elle avait toujours agit différemment avec le Tok'ra. Le fixant toujours, Sam finit par retourner se blottir contre son corps, comme si elle voulait se cacher, se rendant à peine compte qu'elle retardait également l'échéance pour ce qui était du petit déjeuner. Elle même avait trouvé étrange que Rhys ait pris la relève, alors que le symbiote n'était jamais à l'aise avec les sentiments.

- "Je crois que je vais devoir m'habituer à ce genre de commentaire, tout le monde doit penser la même chose de moi. Je sais que ça me fera du mal, ce qu'ils pensent, et que toi ça va te mettre en colère. S'il te plait, ne t'emporte pas quand ça arrivera. S'il le faut, laisse Rhys gérer tout ça, bien que je suis surprise qu'il soit intervenu cette fois-ci pour ce genre de chose. Toi, tu te mets trop rapidement en colère, et j'ai peur que ça finisse mal pour toi. Promets moi que tu feras attention, et que tu ne te montreras pas violent comme je l'ai été".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptySam 2 Avr - 12:36


    - Samantha - ''Je ne sais pas si j'arriverais à avaler quelque chose, je n'ai vraiment pas faim. Et rien que de voir de la nourriture, ça me soulève l'estomac.''

    - Jarvis - ''Je me doutait bien que tu dirais cela !''

En même temps, si elle ne mange plus beaucoup voir quasiment rien depuis un moment, son estomac avait dû s'habituer à ne rien recevoir et du coup le moindre aliment lui donner envie de vomir. Il fallait juste qu'elle se réhabitue à manger normalement de façon progressive. Jarvis n'ajouta rien de plus pour le moment, il avait eu la soudaine envie de la prendre dans ses bras et c'est ce qu'il fit. Il s'aperçut qu'il n'avait pas été le seul à ressentir ce manque, visiblement il avait manqué à Sam autant qu'elle lui avait manqué à lui. Il lui raconta ensuite ce qu'il c'était passé au mess, cette histoire pas franchement sympathique avec ce technicien. Sam se détacha légèrement de lui, il la regarda dans les yeux. Visiblement il n'est pas le seul à ne pas avoir apprécié ce que ce type avait dit.

    - Samantha - ''Dresser la sauvage ? Mais, pour qui il se prend celui là ? S'il veut vraiment me comparer à un animal, je vais aller lui montrer ce que je peux lui faire, qu'un animal ne peut pas faire. Il va regretter ses paroles.''

    - Jarvis - ''Sam ! Tu ne lui feras rien ! Ne lui donne pas raison en agissant comme tu l'as fait depuis que ça ne va plus !''

Jarvis fronça les sourcils juste après la réaction de Sam. C'était normale qu'elle réagisse ainsi mais il fallait pas pour autant qu'elle le fasse. Ça n'aurait fait que prouver aux autres qu'elle était vraiment une sauvage et il était hors de question de leur donner raison. Il se doutait bien que cela ne serait pas facile pour elle d'entendre ce genre de chose mais certains membres de la cité aller pour penser qu'elle était vraiment comme ça, un animal, du moins ce qui ne l'a connaisse pas. Il la vit se calmer et rouvrir les yeux juste après.

    - Samantha - ''Je te remercie pour ce que tu as fait, pour avoir pris ma défense face à lui. Mais, te connaissant, je sens que tu as failli te jeter sur lui. Ne fais pas quelque chose que tu pourrais regretter, surtout pas à cause de moi. Je n'ai pas envie qu'il t'arrive quelque chose, ou que tu sois renvoyé pour m'avoir défendu.''

Effectivement cela aurait pu mal finir, surtout pour le technicien qui n'avait probablement jamais mis les pieds dans une salle de sport de sa vie. Jarvis n'en aurait fait qu'une bouché et l'aurait démonté en moins de deux, mais heureusement pour lui que Rhys avait été là. Il aurait peut-être su se maitriser juste avant de lui fracasser la tête mais visiblement Rhys n'avait pas voulu prendre ce risque. Il avait du mal à se contenir par moment.
Avant qu'il ne devienne un hôte il ne réagissait jamais violemment quand on s'en prenait à sa famille, du moins il n'en venait jamais aux mains. Mais les premiers mois, voir même années, de sa symbiose avec Rhys avaient été bien plus difficile. Il devait faire fasse à ses propres sentiments qui étaient très loin d'être de la joie et du bonheur mais aussi des émotions de son symbiote et des hôtes passés que Rhys avait gardé en mémoire. Cela lui avait fait trop d'un coup et par moment il devait évacuer tout ça. Il n'avait pas trouver mieux que la violence à l'époque mais ce n'était pas ses compagnons qui prenait mais juste les Jaffas et les Goa'uld ou n'importe quel autres ennemis. Certains corps étaient même méconnaissables... Heureusement pour lui avec le temps il a appris à gérer tout ça et toute la haine et la colère qu'il avait en lui était partit depuis longtemps ce qui avait facilité pas mal de chose. Mais par moment, surtout quand il s'agissait de son amie, il avait un peu de mal à se contrôler mais jusqu'à présent il n'avait jamais rien fait de grave mise à part quelques petits coups de poing par-ci par-là, et un coup de poing, ça n'a jamais tué personne. Sam se blottit alors de nouveau dans ses bras et Jarvis resserra son étreinte autour de la jeune femme.


    - Samantha - ''Je crois que je vais devoir m'habituer à ce genre de commentaire, tout le monde doit penser la même chose de moi. Je sais que ça me fera du mal, ce qu'ils pensent, et que toi ça va te mettre en colère. S'il te plait, ne t'emporte pas quand ça arrivera. S'il le faut, laisse Rhys gérer tout ça, bien que je suis surprise qu'il soit intervenu cette fois-ci pour ce genre de chose. Toi, tu te mets trop rapidement en colère, et j'ai peur que ça finisse mal pour toi. Promets moi que tu feras attention, et que tu ne te montreras pas violent comme je l'ai été.''

    - Jarvis - ''Je sais que je m'emporte rapidement mais c'est parce que je ne supporte pas qu'on dise du mal de toi. J'y peux rien si je n'arrive pas à contrôler mes sentiments pour toi. Mais je te promet de faire attention. Et ils ne seront pas tous comme ça, il y aura juste ceux qui n'ont pas connu la Sam que tu étais avant. Il faudra juste qu'on garde notre calme face à ceux qui ne te connaissent pas !''

Le fait qu'il soir amoureux d'elle ne l'aider pas à garder son sang froid ! Il n'aimait déjà pas qu'on dise du mal de ses amis en général mais de la femme qu'il aimait encore moins. Cependant il fallait bien qu'il reste calme, cela ne servait à rien de fracasser un gars parce qu'il dit une chose déplaisante sur son amie. Il risquait surtout de se faire virer et c'était une chose qu'il ne voulait absolument pas parce qu'il se retrouvait loin de Sam et il risquait de la perdre. Il repensa alors au plateau et au petit déj'! Pour le moment Sam y avait échappé à cause leur discussion. Jarvis se détacha lentement de Sam et attrapa gentiment sa main pour l'emmener s'asseoir. Il apporta le plateau avec lui et le posa devant eux.

    - Jarvis - '' Bon revenons en à notre petit déjeuné. Je sais que tu n'as pas faim mais juste une toute petite gorgée de café. Je ne te demande pas de manger comme une affamée mais juste un tout petit truc. Il faut que tu te réhabitue à manger Sam. Regarde toi... Tu en demandes trop à ton corps ! Tu vas finir par tomber dans le pommes... Imagine que ce soit à un moment où je ne suis pas présent... quand tu es sous la douche par exemple... Je serais obligé de défoncer la porte et de te voir.... enfin tu vois quoi, ce qui serait assez... gênant comme situation !''

C'est sûr que ça serait même très gênant comme situation. M'enfin sur le coup il s'en ficherait royalement, ça serait seulement une fois qu'elle serait réveillé que ça deviendrait gênant. Cela dit, ce n'était pas encore arrivé alors autant ne pas y penser. Il repensa à son idée de chantage. C'est alors qu'il la regarda dans les yeux et qu'il essaya de lui dire le plus sérieusement possible. Il espérait que grâce à ça elle accepte car il n'avait vraiment pas envie de la privée de câlin. Il savait qu'elle en avait besoin surement autant que lui.

    - Jarvis - ''Si tu refuse de manger ou de boire une toute petite gorgée de quelques choses, je vais être contraint... de plus te faire de câlin aujourd'hui... Ce qui va être relativement dure pour moi car j'ai énormément besoin de t'en faire.''


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptySam 2 Avr - 17:16

''Je me doutait bien que tu dirais cela !''

Sam baissa les yeux, honteuse, voyant que Jarvis avait prédit ce qu'elle aurait dit. Ce dernier la connaissait trop bien, et la jeune femme devait le décevoir encore. Elle vint se blottir dans ses bras, souhaitant retarder le moment où elle serait confronter au petit déjeuner. Elle voulait d'abord apprécier cet instant pendant lequel elle se retrouvait contre le Tok'ra, qui resserra son étreinte sur elle, démontrant ainsi que chacun avait manqué à l'autre. Sam était très proche de Jarvis, et maintenant qu'elle l'avait retrouvé dans sa vie, le fait d'être éloignée de lui ne serait-ce que quelques minutes était douloureux, difficile. Mais, maintenant, son ami était là, avec elle. Cependant, la tranquillité qu'elle ressentait en ce moment disparut lorsque Jarvis parla d'un homme au mess, qui l'avait traitée de sauvage devant lui. Ce qui la mis en colère, comme le Tok'ra l'avait été.

''Sam ! Tu ne lui feras rien ! Ne lui donne pas raison en agissant comme tu l'as fait depuis que ça ne va plus !''

Sam dut prendre sur elle pour se calmer, et finalement, elle parvint à s'apaiser, grâce à la présence de Jarvis à ses côtés. Elle écouta ses paroles, et se focalisa sur sa voix pour se tranquilliser peu à peu, avant que sa colère ne s'envole. Il fallut attendre plusieurs minutes avant que la jeune femme n'abandonne cette envie d'aller frapper celui qui avait osé l'insulter. Elle retourna se blottir dans les bras du Tok'ra, avant de partager sa crainte avec lui, lui disant qu'elle avait peur que son ami ne fasse quelque chose de stupide, connaissant son manque de diplomatie et de contrôle lorsque quelqu'un s'en prenait à elle. Elle craignait que Jarvis n'ait des ennuis à cause d'elle, et qu'ainsi, elle soit séparée de lui.

''Je sais que je m'emporte rapidement mais c'est parce que je ne supporte pas qu'on dise du mal de toi. J'y peux rien si je n'arrive pas à contrôler mes sentiments pour toi. Mais je te promet de faire attention. Et ils ne seront pas tous comme ça, il y aura juste ceux qui n'ont pas connu la Sam que tu étais avant. Il faudra juste qu'on garde notre calme face à ceux qui ne te connaissent pas !''

- "Tu as raison, mais ça va être difficile. C'est pour ça que je n'ai pas envie de sortir d'ici, j'ai peur de ne pas pouvoir me contrôler. Je sais qu'avec toi, j'arriverais à me calmer, parce que tu seras là pour m'aider. Et je t'empêcherais d'avoir des ennuis au cas où tu t'énerves contre quelqu'un. Parce que je ne veux pas te perdre".

Sam ferma les yeux, profitant de l'étreinte et de la présence que Jarvis, des gestes qu'elle aimait beaucoup, et dont elle ne pouvait pas s'en passer. Comment avait-elle fait pour fuir le Tok'ra pendant un an ? Sa haine l'avait tellement aveuglé qu'elle avait oublié les bons moments qu'elle avait passé avec son ami pendant plusieurs années. Maintenant qu'elle était à nouveau avec lui, la jeune femme se rendait compte à quel point elle tenait à lui, ne voulant plus être loin de lui. Elle aurait aimé que ce moment dure encore pour longtemps, mais Jarvis décida d'y mettre fin pour se préoccuper d'autre chose.

'' Bon revenons en à notre petit déjeuné. Je sais que tu n'as pas faim mais juste une toute petite gorgée de café. Je ne te demande pas de manger comme une affamée mais juste un tout petit truc. Il faut que tu te réhabitue à manger Sam. Regarde toi... Tu en demandes trop à ton corps ! Tu vas finir par tomber dans le pommes... Imagine que ce soit à un moment où je ne suis pas présent... quand tu es sous la douche par exemple... Je serais obligé de défoncer la porte et de te voir.... enfin tu vois quoi, ce qui serait assez... gênant comme situation !''

Sam suivit Jarvis, et s'assit sur une chaise, autour de la table, écoutant les paroles de Jarvis. Ce dernier avait raison, elle mangeait peu alors qu'elle devrait se nourrir convenablement à cause du sport qu'elle faisait, et de la vie qu'elle menait. La voir dépérir devait lui faire mal, mais la jeune femme n'y pouvait rien si elle n'avait pas d'appétit. Lorsqu'il parla d'aller la chercher sous la douche si elle s'évanouissait, Sam ne put s'empêcher de rougir légèrement, ce qui était vraiment étrange car ce n'était pas dans son habitude de rougir. Un petit sourire naquit une nouvelle fois sur ses lèvres, alors qu'elle baissait les yeux, pendant que son ami ramenait le plateau devant elle, s'installant à ses côtés. Vint le moment où Jarvis lui fit du chantage pour qu'elle mange.

''Si tu refuse de manger ou de boire une toute petite gorgée de quelques choses, je vais être contraint... de plus te faire de câlin aujourd'hui... Ce qui va être relativement dure pour moi car j'ai énormément besoin de t'en faire.''

- "Tu oserais ne plus me faire de câlin ? Tu sais bien que, maintenant que je t'ai retrouvé dans ma vie, je suis devenue accroc à ça. J'aime quand je suis dans tes bras, j'ai toujours apprécié ça. Et là, tu me prends par les sentiments. Tu sais que tu peux être perfide quand tu veux ?"

Sam avait dit sa dernière phrase sur le ton de la plaisanterie. Mais, elle savait qu'elle ne pourrait pas se passer longtemps des câlins de Jarvis. Il avait trouvé un bon moyen pour la faire plier. Soupirant, la jeune femme pris une tasse de café, et elle se força à boire quelques gorgées, avant d'attraper un croissant, en mangeant des petits bouts très lentement, à contre coeur, sans y prendre du plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptySam 2 Avr - 19:41


    - Samantha - ''Tu as raison, mais ça va être difficile. C'est pour ça que je n'ai pas envie de sortir d'ici, j'ai peur de ne pas pouvoir me contrôler. Je sais qu'avec toi, j'arriverais à me calmer, parce que tu seras là pour m'aider. Et je t'empêcherais d'avoir des ennuis au cas où tu t'énerves contre quelqu'un. Parce que je ne veux pas te perdre.''

C'était plutôt évident que cela difficile pour Sam, de voir tout ces gens la regarder comme ça, comme si elle était un peu ''une extra-terrestre'' de la cité. Jarvis allait devoir lui aussi rester calme fasse aux dires des autres par rapport à Sam. Ce serait assez stupide qu'il se fasse renvoyer parce qu'il fracasse un peu trop de monde parce qu'il ne supporte pas qu'on dise du mal de Sam. D'ailleurs il se demandait comment Sam avait pu rester sur la Cité tout ce temps avec un comportement aussi agressif.
Par la suite, Jarvis emmena Sam s'asseoir autour de la table pour qu'elle mange enfin quelques choses. Quand il lui parla de la possibilité qu'elle avait de s'évanouir et qu'il prit pour exemple le moment où elle serait sous la douche, il s'aperçut que Sam se mit à rougir. Normal en même temps il y avait de quoi ! Mais c'était assez rare de la voir rougir ! Il lui parla ensuite de son idée pour la forcer à manger, son fameux chantage qui consistait à la privée de câlin.


    - Samantha - ''Tu oserais ne plus me faire de câlin ? Tu sais bien que, maintenant que je t'ai retrouvé dans ma vie, je suis devenue accroc à ça. J'aime quand je suis dans tes bras, j'ai toujours apprécié ça. Et là, tu me prends par les sentiments. Tu sais que tu peux être perfide quand tu veux ?''

    - Jarvis - ''Oui ! C'est mon côté sadique qui ressort un peu !''

Il lui avait dit cela en souriant et en rigolant à moitié parce qu'il savait que Sam avait dit sa dernière phrase en plaisantant ! En tout cas, sa méthode avait l'air de fonctionnait et Jarvis fut content de voir que son amie mangea quelque chose et but une gorgée de café. Ça lui faisait également plaisir d'entendre que son amie adorait ses câlins et qu'elle en était accroc. Du coup, il comptait bien lui en faire encore plus souvent. Il la regarda finir de manger son bout de croissant puis il lui dit, assez content de lui :

    - Jarvis - ''En tout cas, faut avouer que ça marche plutôt bien, non ?! C'était pas si difficile ! Juste ça, ça me suffit ! Et non je n'oserais pas ne plus te faire de câlin. C'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de t'en faire ! Je bleffais, j'ai eu de la chance que ça ait marché !''

Il lui sourit puis il fit un bisous sur la joue, parce qu'il était fier d'elle, avant de commencer de manger à son tour. De toute façon, il n'avait pas trouvé d'autre solution. Le chantage était la seule chose à laquelle il avait pensé et dont il était plus ou moins sûr que cela marcherait. Il y avait aussi la méthode sauvage qui consistait à la gaver comme une oie mais là, Jarvis se voyait très mal lui faire ça. Il était loin d'avoir envie de lui faire du mal, alors la forcer de cette façon ne faisait pas partie de ses envies. Et ça ne serait certainement pas la meilleure manière pour lui redonner l'appétit. Il était loin d'être quelqu'un de sadique, mais pour la plaisanterie ça lui arrivait de l'être, mais ça restait des plaisanteries gentilles. Tout en mangeant il se souvint d'une chose de sa vie sur son monde d'origine, en rapport avec ses câlins. Tout en buvant son café, il se mit à parler à Sam.

    - Jarvis - ''Quand j'étais encore sur mon monde, j'avais une soeur et elle avait une petite fille. Ça nous arrivait avec ma femme qu'on la garde quand ma soeur partait en déplacement. Je me souviens d'une fois où elle avait fait un cauchemars pendant la nuit, j'étais allé la voir et je l'avais prise dans mes bras pour la consoler. Elle avait une peluche, un ours, un peu les même que vous avez sur Terre, elle l'avait appelé nounours. Quand elle était triste, elle le prenait dans ses bras et lui faisait des câlins pour se réconforter. Mais ce soir là, elle avait peur de se rendormir seule, du coup j'ai dormit avec elle dans mes bras, et son nounours toute la nuit. Au réveil elle m'a dit que j'étais un super nounours et que je faisais des super câlins parce qu'elle avait dormit comme un bébé ! Visiblement cela marche toujours ! Mes câlins doivent être magiques !''

Vu que Sam avait bien dormit cette nuit et que d'après ce qu'elle lui avait dit au réveil c'était grâce à lui, Jarvis allait finir par croire que ses câlins faisaient des miracles. Il ne lui avait jamais parlé de sa famille proche et de l'époque où il vivait encore sur son monde. Il lui avait dit les grandes lignes, ce qu'il faisait comme métiers, l'attaque de Heru'ur et sa fuite, mais jamais dans les détails. Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui en parlait, à part son symbiote personne ne savait ce qu'il était sur son monde. Pourtant Sam était sa meilleure amie, alors il ne voyait pas pourquoi il ne lui en parlerait pas.

    - Jarvis - ''Je ne sais pas pourquoi je t'ai rarement parlé de mon monde. Je ne sais même pas si elle est encore en vie, quelque part dans la galaxie... J'aurais du les rechercher !''

Beaucoup d'entre eux avait réussit à s'échapper avant que les troupes Jaffa ne viennent envahir les alentours de la porte, empêchant ainsi l'accès à cette dernière. Les familles des membres du programme spatial dont faisait partie Jarvis avaient été dans les premières a être prévenu, il avait donc une chance qu'elle soit encore en vie, mais Jarvis n'avait jamais essayé de les rechercher !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyDim 3 Avr - 7:33

Pour la première fois de sa vie, Sam allait savoir ce que Jarvis ressentait depuis longtemps, notamment lorsqu'il était arrivé au SGC. A cette époque, le Tok'ra avait été vu comme un animal de cirque, ou comme un monstre, à cause de ce qu'il était. Il fallait dire que pour un humain, voir une personne qui avait un serpent enroulé autour de sa colonne vertébrale, et qui pouvait laisser la place à une autre conscience, ce n'était pas du tout habituel. Les seules personnes qui n'avaient pas peur de lui étaient ceux qui avaient l'habitude de côtoyer ceux de son espèce, comme Sam qui était parfaitement habituée, au point de ne voir presque aucune différence entre lui et elle. Le fait que Jarvis ait un symbiote ne la dérangeait pas du tout, cela ne les avait pas empêché de s'être liés d'une amitié profonde, et de développer des sentiments particuliers l'un envers l'autre. Depuis que son ami était arrivé sur Atlantis, les mêmes regards curieux et méfiants se posaient encore sur lui. Et maintenant, Sam allait connaitre ces regards là. Au moins, le Tok'ra n'était plus seul à être mal vu. Ils seraient deux, ils pourraient s'entraider. Comme bien sûr pour ce qui était de se contrôler l'un l'autre afin de ne blesser personne qui pourrait les pousser à bout. Quelques minutes plus tard, la jeune femme suivit Jarvis jusqu'à la table où elle s'installa en sa compagnie, un peu troublée par une allusion qu'il venait de faire à propos d'une douche si elle avait un problème de santé, et qu'il devait la voir nue pour lui sauver la vie. Elle était amusée par ses paroles, même quand il lui fit un chantage bien particulier, concernant la suppression hypothétique de câlin si la militaire ne mangeait rien.

''Oui ! C'est mon côté sadique qui ressort un peu !''

Sam eut un autre sourire sur son visage, et commença à manger un peu, buvant également du café. Ce n'était pas encore un repas digne de ce nom, mais au moins, elle avait quelque chose dans l'estomac. Voulant faire plaisir à Jarvis, et lui montrant à quel point elle tenait à lui, la jeune femme pris une autre viennoiserie, la mangeant lentement, par petite bouchée.

''En tout cas, faut avouer que ça marche plutôt bien, non ?! C'était pas si difficile ! Juste ça, ça me suffit ! Et non je n'oserais pas ne plus te faire de câlin. C'est plus fort que moi, je ne peux pas m'empêcher de t'en faire ! Je bleffais, j'ai eu de la chance que ça ait marché !''

- "Oui, tu as bien bluffé. Tu as trouvé mon point faible, et à cause de ton côté sadique que je ne soupçonnais pas, tu m'as obligé à manger un peu. N'empêche, j'aurais été curieuse de voir comment tu allais réagir si je n'avais pas cédé à ta menace".

Sam laissa Jarvis déposer un baiser sur sa joue, et elle ressentit un petit frisson bien étrange, mais elle ne laissa rien paraitre. Regardant son ami prendre son petit déjeuner, la jeune femme continua de manger lentement, sans y penser, l'esprit ailleurs. L'espace d'un instant, le silence s'était installé dans la pièce, avant que le Tok'ra ne reprenne la parole.

''Quand j'étais encore sur mon monde, j'avais une soeur et elle avait une petite fille. Ça nous arrivait avec ma femme qu'on la garde quand ma soeur partait en déplacement. Je me souviens d'une fois où elle avait fait un cauchemars pendant la nuit, j'étais allé la voir et je l'avais prise dans mes bras pour la consoler. Elle avait une peluche, un ours, un peu les même que vous avez sur Terre, elle l'avait appelé nounours. Quand elle était triste, elle le prenait dans ses bras et lui faisait des câlins pour se réconforter. Mais ce soir là, elle avait peur de se rendormir seule, du coup j'ai dormit avec elle dans mes bras, et son nounours toute la nuit. Au réveil elle m'a dit que j'étais un super nounours et que je faisais des super câlins parce qu'elle avait dormit comme un bébé ! Visiblement cela marche toujours ! Mes câlins doivent être magiques !''

Sam écouta les paroles de Jarvis, prenant un air très surpris et intéressé. C'était la première fois que son ami lui donnait autant de détail de sa vie passée. Oh, elle savait ce qu'il avait fait sur sa planète, comment celle-ci avait été attaquée, le fait qu'il avait perdu des amis et des gens qu'il aimait, et sa rencontre avec les Tok'ras. Mais, c'était bien la première fois qu'il lui expliquait un moment bien précis de sa vie, sans oublier le fait qu'il avait perdu sa femme sous ses yeux. A l'entendre parler de sa nièce, Sam pouvait sentir que visiblement, Jarvis adorait les enfants, tout comme elle. Et lui non plus n'avait pas eu la chance de fonder une famille. La différence entre eux, c'était que Sam ne voyait pas beaucoup son neveu et sa nièce, étant en froid avec son frère, et ça elle le regrettait. A défaut d'avoir des enfants, elle aurait aimé pouvoir s'occuper un peu de ceux de Mark. La jeune femme pris la main de son ami dans la sienne, le regardant toujours.

- "Je ne savais pas que tu avais une soeur et une nièce, je me rend compte que je te connais pas beaucoup. Tu as du être beaucoup attachée à ta nièce, vu comment tu en parles. Je comprend parfaitement pour ce qui est de tes câlins magique. Tu dois avoir un don, en effet. Quand je suis dans tes bras, je me sens bien mieux, j'aime beaucoup être contre toi. Tu as l'air d'aimer les enfants, tu as déjà songé à fonder une famille depuis que tu es devenu un Tok'ra ?"

''Je ne sais pas pourquoi je t'ai rarement parlé de mon monde. Je ne sais même pas si elle est encore en vie, quelque part dans la galaxie... J'aurais du les rechercher !''

Sam se mordit la lèvre, et elle baissa les yeux. Elle n'en voulait pas du tout à Jarvis pour ne pas lui avoir raconté ce détail de sa vie, ni même d'autres choses importantes et personnelles. Après avoir finit sa viennoiserie et but une nouvelle gorgée de café, la jeune femme posa sa tête sur l'épaule de son ami, gardant sa main dans la sienne.

- "Je ne t'en veux pas de ne pas m'avoir parlé de ton monde, je suis peut être très proche de toi, mais certains passages de ta vie son personnels. Moi non plus, il y a des choses que je ne t'ai jamais dit. J'ai un frère, et il a deux enfants. Mais, depuis plusieurs années, on est en froid, on ne se voit plus, et je ne vois pas mon neveu et ma nièce grandir. J'aime les enfants, j'aurais voulu en avoir, et je regrette sincèrement de m'être disputée avec mon frère, car je ne vois plus ma famille".

Parler de sa famille lui faisait mal, car depuis la mort de son père, elle n'avait plus personne à voir, Mark étant toujours aussi distant avec elle, leur lien fraternel s'étant brisé depuis la mort de leur mère, et à cause des nombreuses disputes père/fils. Sam resta sans bouger un moment, puis elle leva la tête, et déposa à son tour un baiser sur la joue de Jarvis.

- "Je suis sûre qu'un jour, tu les retrouveras. Maintenant que la Voie Lactée est sûre, tu réussiras à les retrouver quand tu y retournera. Il ne faut pas perdre espoir".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyDim 3 Avr - 12:00


    - Samantha - ''Oui, tu as bien bluffé. Tu as trouvé mon point faible, et à cause de ton côté sadique que je ne soupçonnais pas, tu m'as obligé à manger un peu. N'empêche, j'aurais été curieuse de voir comment tu allais réagir si je n'avais pas cédé à ta menace.''

C'était une excellente question ! Mais Jarvis n'avait pas la réponse. Il ne sait absolument pas ce qu'il aurait fait si cela n'avait pas fonctionnait. Il ne se voyait pas ne pas lui faire de câlin de la journée, cela lui était totalement impossible, et la méthode sauvage n'était pas du tout un bon plan. Il aurait probablement abandonné, sans la forcer, en retentant à chaque repas. Ou alors il lui aurait fait une mime toute tristounette, comme quand un chat vous regarde avec ses petits yeux tout tristounet. Cette technique aurait pu marcher, mais il la garderait pour une autre fois.
Il se contenta de sourire à sa remarque puis il la laissa manger. Il lui fit ensuite un petit bisous sur la joue pour la féliciter d'avoir manger un morceau, avant de commence lui même à manger. Il remarqua qu'elle continua de manger après cela mais il préféra ne rien dire de peur qu'elle ne s'arrête.
Par la suite il lui raconta un moment de sa vie, avant qu'il ne devienne Tok'ra. Sam sembla surprise qu'il lui raconte cela, pas étonnant en même temps vu qu'il avait que très rarement fait, voir même jamais. Il sentit alors la main de Sam se poser sur la sienne avant que cette dernière ne se mette à parler. Il serra la main de Sam un peu plus fort, c'était un réflexe qu'il avait à chaque fois qu'elle lui tenait la main, il le faisait sans s'en rendre compte.


    - Samantha - ''Je ne savais pas que tu avais une soeur et une nièce, je me rend compte que je te connais pas beaucoup. Tu as du être beaucoup attachée à ta nièce, vu comment tu en parles. Je comprend parfaitement pour ce qui est de tes câlins magique. Tu dois avoir un don, en effet. Quand je suis dans tes bras, je me sens bien mieux, j'aime beaucoup être contre toi. Tu as l'air d'aimer les enfants, tu as déjà songé à fonder une famille depuis que tu es devenu un Tok'ra ?''

    - Jarvis - ''Ce n'est pas parce que je ne t'ai jamais parlé de mon passé que tu ne me connais pas. Je me rattraperais ! Bah j'y ai déjà songé mais tout seul ce n'est pas le top ! C'est bien beau de vouloir une famille mais si tu n'as pas la femme qui va avec, je risque d'avoir un peu de mal !''

C'est sûr qu'il allait avoir un peu beaucoup de mal à fonder un famille tout seul. Il avait bien eut des femmes dans sa vie depuis qu'il était devenu Tok'ra mais jamais au point d'envisager de fonder une famille avec chacune d'entre elle, d'autant plus qu'il n'y en avait pas eu des masses. Et puis faut dire que ce qu'il était ne rendait vraiment pas les choses faciles pour avoir des relations de ce genre. Dans le mesure où la plus part des gens étaient effrayés parce qu'il était, et surtout que le trois quart des gens s'imaginer que les Tok'ra étaient comme les Goa'uld, trouver une femme qui n'avait pas peur de ça relevait de l'impossible. C'était probablement une des raisons pour lesquelles Jarvis était tombé amoureux de Sam, parce que avec elle, il ne se sentait pas différant. Sam vint alors poser sa tête sur l'épaule de Jarvis, et celui-ci ferma les yeux, sans trop s'en apercevoir mais probablement pour profiter de cet instant où elle était contre lui.

    - Samantha - ''Je ne t'en veux pas de ne pas m'avoir parlé de ton monde, je suis peut être très proche de toi, mais certains passages de ta vie son personnels. Moi non plus, il y a des choses que je ne t'ai jamais dit. J'ai un frère, et il a deux enfants. Mais, depuis plusieurs années, on est en froid, on ne se voit plus, et je ne vois pas mon neveu et ma nièce grandir. J'aime les enfants, j'aurais voulu en avoir, et je regrette sincèrement de m'être disputée avec mon frère, car je ne vois plus ma famille.''

    - Jarvis - ''C'est bien dommage parce qu'ils auraient pu avoir une tante formidable !''

Jarvis ré-ouvrit les yeux juste avant de lui répondre. C'est vrai que lui aussi ne savait pas certaine chose sur son amie, c'était des moments de sa vie qui la regardait elle. Même si Jarvis en savait surement un peu plus sur elle qu'elle ne le croyait. C'était arrivé à son père qu'il lui parle souvent de Sam et ça Jarvis ne lui avait jamais dit. Mais il n'était pas au courant pour son frère. Il avait juste vaguement entendu parler d'un type qui s'appelait Mark mais il n'était même pas sur qu'il soit son frère. Il referma les yeux après cela, profitant encore un peu de Sam qui était restée posée contre son épaule. Quand il sentit qu'elle se releva, il rouvrit les yeux aussitôt après qu'elle lui ait fait un baiser sur la joue.

    - Samantha - ''Je suis sûre qu'un jour, tu les retrouveras. Maintenant que la Voie Lactée est sûre, tu réussiras à les retrouver quand tu y retournera. Il ne faut pas perdre espoir.''

Sans le vouloir il tourna sa tête vers Sam juste après qu'elle ait fini de parler. Mais il était loin de penser que le visage de son amie était encore proche du sien. Situation assez gênante, vu qu'il n'était qu'à quelques centimètres de son visage, sentant quasiment le souffle de son amie sur son visage. Il alterna, sans s'en rendre compte, son regard entre les yeux de son amie et ses lèvres. Il n'arrêtait pas de se dire qu'il devait tourner la tête et mettre fin à cette situation assez gênante mais il n'y arrivait pas. Et visiblement son symbiote n'avait pas envie de l'aider, il était aussi paralysé que lui. L'embrasser lui avait traversé l'esprit mais cependant il ne le fit pas. Après cette longue minutes qui lui avait paru durer des heures, il fini par fermer les yeux et tourna enfin la tête pour mettre fin à tout cela.

    - Jarvis - ''Je... excuse moi !''

La situation restait tout de même gênante. Un ''superbe'' silence allait s'installer entre les deux jeunes gens ce qui n'arrangerait pas les choses. Il fallait qu'il trouve quelques choses pour lui faire oublier ce qui venait de se passer ou tout simplement pour passer à autre chose. Maintenant qu'il lui avait dit ce qu'il ressentait, Jarvis avait du mal à contrôler ses sentiments. Si la même situation c'était produite alors qu'il ne lui avait rien dit à propos de cela, il n'aurait surement pas paniqué comme il venait de le faire. Il repensa à ce qu'elle avait dit juste avant que cette situation gênante n'arrive. Après un petit moment de silence il reprit la parole.

    - Jarvis - ''Tu sais, si ma soeur est toujours en vie, elle ne doit plus être toute jeune. Elle devrait avoir...57 ans, sa fille elle devrait avoir a peu prêt 37 ans, elle doit certainement être maman ! Tu sais on dirait pas comme ça, mais je ne suis pas tout jeune... Je vais bientôt avoir... 53 ans ! Je suis plutôt bien conservé, non ?! Il me semble avoir entendu ton père parler à plusieurs reprises d'un certain... Mark ! C'est lui ton frère ?''

Jarvis n'était plus tout jeune, cela faisait quasiment vingt trois ans qu'il était devenu Tok'ra, ce qui avait considérablement ralentit sa vieillesse. Il était très loin de faire 53 ans, même physiquement il était encore assez fort et il était largement capable de mettre au tapis un petit jeune de 30 ans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyDim 3 Avr - 22:59

Sam avait plongé la tête la première dans le chantage de Jarvis, ignorant qu'il avait simplement bluffé, et que si elle avait refusé, elle aurait peut être gagné. Mais, ne pas manger aurait fait souffrir son ami, et elle l'avait déjà suffisamment fait souffrir depuis un an. Elle ne voulait plus lui faire de mal. En mangeant très lentement, la jeune femme écouta ce que le Tok'ra lui racontait, apprenant des moments de sa vie qu'elle n'avait jamais entendu parler sur son ami, des souvenirs assez personnels. Elle appris donc que Jarvis avait eu une soeur et une nièce, et qu'il avait visiblement adoré s'occuper de la petite fille. Cette façon de l'écouter parler des enfants plut à Sam, qui était attendrie de voir un homme aussi "amoureux" des enfants. Prenant sa main dans la sienne, Sam sentit Jarvis resserrer son étreinte, ce n'était pas le première fois qu'il le faisait, c'était comme instinctif. Et ça lui plaisait beaucoup. Se confiant à lui, la militaire avoua à son ami qu'elle adorait beaucoup ses câlins, elle aimait être dans ses bras, et elle ne s'en lasserait jamais. Elle était également intriguée par le fait que le Tok'ra ait peut être voulu avoir une famille un jour.

''Ce n'est pas parce que je ne t'ai jamais parlé de mon passé que tu ne me connais pas. Je me rattraperais ! Bah j'y ai déjà songé mais tout seul ce n'est pas le top ! C'est bien beau de vouloir une famille mais si tu n'as pas la femme qui va avec, je risque d'avoir un peu de mal !''

- "Je sais que tout seul, ce n'est pas simple, mais ... enfin ... avant moi, tu as déjà du aimer d'autres femmes, non ? Tu n'as jamais songé à rester avec l'une d'elles pour avoir une famille un jour ?"

Ce sujet rendait Sam très étrange, car au fond d'elle, elle ressentait une sorte de jalousie à l'idée que Jarvis ait pu aimer d'autres femmes. Ca la surpris de ressentir ça, vu qu'elle n'était pas amoureuse de lui, ou du moins, elle croyait ne pas l'être. Posant sa tête sur son épaule, la jeune femme se rapprocha un peu plus de lui, fermant les yeux, avant de parler de sa vie à elle. Sam expliqua au Tok'ra qu'elle aussi, avait une famille sur Terre, mais qu'elle ne la voyait plus. Elle eut un sourire triste et nostalgique quand son ami lui dit qu'elle aurait pu être une formidable tante si elle avait pu s'occuper de son neveu et de sa nièce qui lui manquaient beaucoup. Malheureusement, elle ne le saurait sûrement jamais. Sam garda les yeux fermés, et resta un long moment contre Jarvis, profitant de cet instant de tendresse. Puis, elle releva la tête pour lui témoigner sa sympathie concernant sa soeur et sa nièce, lui disant de ne pas perdre espoir de les retrouver un jour si elles étaient toujours en vie. Cependant, elle n'avait pas prévu que le Tok'ra tourne sa tête à ce moment précis, leurs visages étaient très proches l'un de l'autre. Et pendant que leur regard se croisaient, Sam fut troublée, voyant les yeux de Jarvis dériver sur ses lèvres, comme s'il voulait l'embrasser. Sa respiration s'accéléra, son regard s'abaissa également vers la bouche de son ami, mais au dernier moment, ce dernier détourna la tête en s'excusant. La jeune femme se mordit la lèvre, avant de secouer la tête.

- "Non, ce ... ce n'est rien. Tu n'as pas à t'excuser, tu n'as rien fait de mal".

Sam se redressa un peu sur sa chaise, mais elle garda la main de Jarvis dans la sienne. Prenant la tasse de café, elle la termina avant de la reposer sur la table. Elle était très troublée par ce qui venait de se passer, et l'espace d'une fraction de seconde, la jeune femme avait eu l'envie de l'embrasser, bien qu'elle ignorait si c'était une bonne idée. Elle n'était pas encore sûre de ses sentiments à son égard, et embrasser le Tok'ra sans savoir si elle l'aimait ou non pouvait rendre les choses plus difficiles et douloureuses pour eux deux. Pour changer de conversation, Jarvis repris la parole.

''Tu sais, si ma soeur est toujours en vie, elle ne doit plus être toute jeune. Elle devrait avoir...57 ans, sa fille elle devrait avoir a peu prêt 37 ans, elle doit certainement être maman ! Tu sais on dirait pas comme ça, mais je ne suis pas tout jeune... Je vais bientôt avoir... 53 ans ! Je suis plutôt bien conservé, non ?! Il me semble avoir entendu ton père parler à plusieurs reprises d'un certain... Mark ! C'est lui ton frère ?''

Sam oubliait souvent que Jarvis était plus âgé qu'elle, alors qu'il paraissait avoir une trentaine d'années seulement. Cela avait de bon d'avoir un symbiote, finit la vieillesse avant très longtemps. Si son ami retrouvait sa soeur et sa nièce, elles seraient très différentes aujourd'hui. Peut être mieux valait-il alors qu'il ne les retrouvent jamais. Alors qu'elle restait silencieuse sur ce sujet pour ne pas encore faire plus souffrir son ami, ce dernier lui parla de son frère, ignorant que Jacob lui avait expliqué beaucoup de choses sur sa vie, ainsi que sur celle de la jeune femme.

- "Oui, Mark est mon frère. Il est marié, il a deux enfants, mais il ne s'est jamais entendu avec notre père. Et comme je le défendais souvent, Mark a aussi été en froid avec moi. Il a déménagé, et je ne l'ai presque plus revu. Depuis mon intégration au programme Porte des Etoiles, mes visites se sont faites plus rares. Et maintenant que je suis ici, sur Atlantis, je ne l'ai plus revu depuis. Comment ça se fait que mon père t'ai parlé de mon frère ? Il te parlait souvent de sa vie ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyLun 4 Avr - 0:20


    - Samantha - ''Je sais que tout seul, ce n'est pas simple, mais ... enfin ... avant moi, tu as déjà du aimer d'autres femmes, non ? Tu n'as jamais songé à rester avec l'une d'elles pour avoir une famille un jour.''

Ah oui avant Sam, il y a eu d'autres femmes, mais très peu et ça n'était jamais allé bien loin. Il avait même été avec une Terrienne après le départ de Sam mais la encore ça n'avait pas durer. A ce moment là Jarvis avait la tête bien trop prise pour songer à être en couple. Mais par rapport aux femmes qu'il avait eu avant, il n'était pas réellement tombé amoureux, il n'y avait eu ce truc qui faisait qu'il avait envie d'aller plus loin ou de réellement s'engager. Donc enfin de compte, non on ne peut pas vraiment dire qu'il y avait quelqu'un dans sa vie.

    - Jarvis - ''Et bien c'est à dire que non ! On pourrait croire qu'entre Tok'ra cela rend la chose plus facile mais non. En tout cas pas pour moi ! Et puis, on passait notre temps à changer de base parce qu'on se faisait fréquemment attaquer, et à chaque fois il y avait bien trop de mort ! Je n'avais pas envie de revivre une deuxième fois la perte de ma famille, c'était bien trop dangereux... Et puis je n'étais pas réellement amoureux du peu de femmes que j'ai pu avoir alors... je n'ai pas vraiment chercher à avoir ma propre famille !''

La raison principale avait probablement était qu'il n'avait pas envie de perdre de nouveau sa famille. A chaque attaque qu'ils subissaient, les pertes étaient désastreuses et cela touchaient tout le monde. Jarvis ne voulait pas prendre le risque de revivre une deuxième fois la perte de sa famille. Quand il avait quitté les Tok'ra pour venir sur Terre, il aurait pu commencer à fonder sa famille mais là encore il fallait qu'il trouve la bonne personne et autant dire que les Terriens étaient un peu coincé. C'était assez rare de trouver quelqu'un qui ne faisait pas une tête de Merlan-frit quand il lui annoncé que c'était un Tok'ra, du coup l'idée de fonder une famille il l'avait un peu ranger au placard.
Après cela, Jarvis raconta à Sam une partie de sa vie passé et cette dernière fit de même en parlant de son frère, ce que Jarvis ignorait jusqu'à maintenant. Ensuite vint ce petit moment gênant qui sembla durer des heures. Le face à face ! Jarvis s'était retenu de l'embrasser pourtant ce n'était pas l'envie qu'il lui manquait ! Après avoir tourné la tête, il s'excusa d'avoir causé cette situation. Il aurait pu tourner la tête un chouilla plus tard et il ne se serait pas retrouvé nez à nez avec Sam.


    - Samantha - ''Non, ce ... ce n'est rien. Tu n'as pas à t'excuser, tu n'as rien fait de mal.''

Encore heureux qu'il n'avait rien fait de mal, mais il n'avait pas trouvé mieux que de s'excuser. Après tout une situation de ce genre ne se serait peut-être pas produit s'il lui avait dit qu'il l'aimait, alors c'était un peu de sa faute. Mais il fut rassuré de voir que Sam ne lui lâcha pas la main.
Par la suite, pour détendre l'atmosphère, il lui parla de l'âge potentiel qu'aurait sa soeur et sa nièce si elles étaient encore en vie. C'est sûr qu'elles seraient bien différentes physiquement de celles qu'il avait connu. Il n'avait pas vu sa nièce grandir et cela serait probablement un choc de la voir aussi âgé que lui. Pour lui, elle était resté la petite fille qu'il gardait. Il parla ensuite d'un gars dont le père de Sam lui avait brièvement parlé. Cette homme qui s'avérait être son frère comme l'avait deviné Jarvis.


    - Samantha - ''Oui, Mark est mon frère. Il est marié, il a deux enfants, mais il ne s'est jamais entendu avec notre père. Et comme je le défendais souvent, Mark a aussi été en froid avec moi. Il a déménagé, et je ne l'ai presque plus revu. Depuis mon intégration au programme Porte des Etoiles, mes visites se sont faites plus rares. Et maintenant que je suis ici, sur Atlantis, je ne l'ai plus revu depuis. Comment ça se fait que mon père t'ai parlé de mon frère ? Il te parlait souvent de sa vie ?.''

    - Jarvis - ''Au début j'avais pensé que c'était un petit ami mais après je me suis dit qu'il y avait des trucs qu'il ne collait pas ! Mais sinon, il ne m'a jamais parlé de ton frère, c'est juste son nom qui a glissé dans une conversation. C'est de toi qu'il me parlait ! Il a aussi évoqué la mort de ta mère et que d'après ce que j'ai compris, c'était un peu la raison du fait que vous ne vous entendiez pas très bien ! Mais qu'il était heureux d'avoir pu se rapprocher de toi grâce aux Tok'ra. Ça lui arrivait qu'il me parle de toi durant des heures, bizarrement il ne le faisait qu'avec moi. Il est probable que le fait que je connaissait assez bien son symbiote ait aidé à ce qu'on s'entende bien !''

Jarvis n'avait jamais dit à Sam que son lui avait parler d'elle assez fréquemment. Il pensait qu'elle n'aurait peut-être pas apprécié, qu'il y avait peut-être certains moment de sa vie qu'elle n'aurait pas aimé que Jarvis sache. Du coup, il faisait comme s'il ne savait pas et ne lui en parlait pas. Jarvis avala la dernière gorgée de son café et se retourna lentement vers Sam en faisant attention à ne pas répéter la même ''erreur'' que tout à l'heure. Le face à face avec elle lui avait suffit une fois, il n'avait pas besoin de recommencer. Surtout que là il aurait vraiment du mal à se contrôler et il pourrait finir par l'embrasser pour de bon.

    - Jarvis - ''Avant de mourir, ton père m'a demandé de veiller sur toi ! Pour le moment on ne peut pas dire que c'est ce que j'ai fait de mieux ! Va falloir que je me rattrape !''

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité


Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter EmptyLun 4 Avr - 1:15

''Et bien c'est à dire que non ! On pourrait croire qu'entre Tok'ra cela rend la chose plus facile mais non. En tout cas pas pour moi ! Et puis, on passait notre temps à changer de base parce qu'on se faisait fréquemment attaquer, et à chaque fois il y avait bien trop de mort ! Je n'avais pas envie de revivre une deuxième fois la perte de ma famille, c'était bien trop dangereux... Et puis je n'étais pas réellement amoureux du peu de femmes que j'ai pu avoir alors... je n'ai pas vraiment chercher à avoir ma propre famille !''

- "Oh, je vois".

Sam baissa les yeux, triste d'apprendre que Jarvis n'avait jamais eu de véritable relation, et qu'il devait se sentir bien seul, non seulement par peur de recommencer l'enfer qu'il avait vécu, mais également à cause de ce qu'il était aux yeux des autres. Il était très charmant et beau garçon, mais le fait qu'il ait un symbiote faisait peur à beaucoup de personnes. Il n'y avait visiblement que la militaire ne le voyait pas comme un monstre, c'était sûrement pour ça qu'il était tombé amoureux d'elle, et que de son côté, elle éprouvait de profonds sentiments pour lui, sans savoir si ce n'était que de l'amitié, ou bien de l'amour. Sam était peut être la seule femme avec qui il voulait quelque chose de sérieux, depuis qu'il était devenu un Tok'ra. D'un côté, la jeune femme était plutôt contente, sans même savoir pour quelle raison, de voir que son ami n'avait eu personne d'autre dans sa vie. Par la suite, ils parlèrent un peu de leur propre vie, se confiant sur certains détails qui montraient tous les deux qu'ils aimaient les enfants, mais qu'ils avaient eu la malchance de ne pas avoir vu grandir ceux de leur famille. Puis, le trouble qui avait gagné Sam, lorsque leur visage avaient été très près, et son envie soudaine d'embrasser le Tok'ra, ne l'avait pas fait fuir, c'était déjà un bon point. La discussion dévia sur Mark, et la militaire fut très surprise que son père ait parlé de son frère à Jarvis.

''Au début j'avais pensé que c'était un petit ami mais après je me suis dit qu'il y avait des trucs qu'il ne collait pas ! Mais sinon, il ne m'a jamais parlé de ton frère, c'est juste son nom qui a glissé dans une conversation. C'est de toi qu'il me parlait ! Il a aussi évoqué la mort de ta mère et que d'après ce que j'ai compris, c'était un peu la raison du fait que vous ne vous entendiez pas très bien ! Mais qu'il était heureux d'avoir pu se rapprocher de toi grâce aux Tok'ra. Ça lui arrivait qu'il me parle de toi durant des heures, bizarrement il ne le faisait qu'avec moi. Il est probable que le fait que je connaissait assez bien son symbiote ait aidé à ce qu'on s'entende bien !''

Au fur et à mesure des paroles de Jarvis, Sam baissa les yeux en se mordant la lèvre, se rendant compte que son ami la connaissait bien plus qu'elle ne le connaissait lui. Elle était même émue et bouleversée d'apprendre que Jacob avait autant parlé d'elle à son ami. Serrant légèrement la main du Tok'ra dans la sienne, elle termina son petit déjeuner, même si elle n'avait pas manger grand chose, avant de soupirer légèrement.

- "Ma mère est morte quand j'étais adolescente, dans un accident de la route. C'était devenu l'enfer entre mon père et mon frère, et Mark a fini par partir, même si j'ai tenté de le calmer en prenant la défense de notre père. Une fois seule, on a commencé a se disputer, mon père était très têtu, et en suivant la même carrière que lui, ça n'a pas aidé dans nos relations. Quand j'ai appris qu'il avait une maladie incurable, je n'ai pas supporté l'idée de le perdre, et la seule solution qui m'était venue à l'esprit, c'était de lui parler des Tok'ras, après l'accord de mes supérieurs. Au début, il a refusé, et finalement il a accepté. C'est depuis ce moment là qu'on est redevenu très proche. Il me manque terriblement".

''Avant de mourir, ton père m'a demandé de veiller sur toi ! Pour le moment on ne peut pas dire que c'est ce que j'ai fait de mieux ! Va falloir que je me rattrape !''

Sam regarda Jarvis, remarquant que cette fois-ci, il faisait attention pour que le trouble et la gêne de tout à l'heure ne s'installent pas une nouvelle fois dans la chambre entre eux. Elle se mordit une nouvelle fois la lèvre, et acquiesça d'un petit hochement de tête.

- "Tu te rattrapes déjà. Même si pendant un an, tu n'as pas réussi à veiller sur moi, tu es là maintenant. Et je sais que tu ne me laisseras pas tomber, je pourrais toujours compter sur toi. Et je tiens à être là pour toi aussi, après tout ce que tu fais pour moi".

Sam fit un nouveau baiser sur la joue de Jarvis, avant de se lever et de ranger un peu la table, remettant tout sur le plateau. Elle avait décidé d'accompagner le Tok'ra jusqu'à son laboratoire, et de passer la journée avec lui pour reprendre peu à peu le travail, sans sortir pour affronter les autres membres de l'expédition. Prenant son courage à deux mains, elle le suivit en se collant contre lui, attirant les regards des gens, entendant des murmures sur son passage, mais sans lever les yeux, ni prononcer un mot. Heureusement, une fois qu'elle fut avec Jarvis dans son labo, Sam resta isolée, seule avec lui, se détendant parce qu'elle était avec son ami.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Quartiers de Samantha Carter Empty
MessageSujet: Re: Quartiers de Samantha Carter Quartiers de Samantha Carter Empty

Revenir en haut Aller en bas
Quartiers de Samantha Carter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Sujets similaires
-
» Sting Carter - relationship.
» Carter et Gynna
» Image/vidéo 200 eme épisode
» Samantha Carter (Terminé)
» Samantha Montoya ( une nouvelle pas si nouvelle) [VALIDEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: BASE DE DONNÉES :: 2011-
Sauter vers: