Entrez et prenez place dans la cité mythique d'Atlantis. Venez interpréter un personnage de la série ou un personnage de votre création
AccueilAccueil  WelcomeWelcome  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

♣ Bienvenue sur Stargate Atlantis - Le Jeu, Invité ♣
♣ De nombreux PV et Prédéfinis sont disponibles. N'hésitez pas à les prendre ♣
Ronon Dex, Olivia Anderson, Aldwin Skaros, etc...
♣ Rejoignez nous sur les réseaux sociaux ♣

Partagez|

Chambre de Noah Masen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Chambre de Noah Masen Mar 30 Aoû - 15:38

A votre avis, comment pouvait se sentir un médecin dans sa chambre d'infirmerie, après avoir torturé au plus haut point et pendant près de 2h un des leaders militaires de la Cité, puis tiré sur sa femme avec un 9mm, en plein dans l'abdomen, pour finir avec une balle dans l'épaule, retirée depuis un moment déjà ? Mal... très mal ! Même si ce n'était pas vraiment Noah qui venait de commettre ces atrocités, il s'en voulait de ne rien avoir pu faire pour empêcher toutes ces choses qui auraient pu tourner en véritable catastrophe, même si, pour le médecin, il s'agissait bien là d'une tragédie. Certes, John Sheppard et sa femme Jenny étaient sains et saufs, en observation dans leur chambre d'infirmerie, le jeune homme repensait à cette infirmière, ce militaire et ce patients qui avaient été abattus de sang froid par cette entité, Sorenolokum. D'ailleurs, il avait lui-même demandé à partir sur Terre, afin de prévenir les familles que leur enfant, leur épouse, leur mari, venaient d'être tués dans l'exercice de leurs fonctions. D'ailleurs, une autre infirmière vint lui mettre un pansement, ainsi qu'une attèle pour qu'il ne puisse pas bouger son bras gauche, du moins, dans la limite qu'il le pouvait. Noah ne disait rien pour le moment et, même si tout le monde savait qu'il n'y était pour rien dans tout ce qui venait de se passer, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir, de se dire maintes fois que tout ce qui venait de se passer était entièrement de sa faute. Lorsque l'infirmière eu terminé, elle vérifia les constances, mais le médecin secoua la tête.

"Laissez tomber et allez vous reposer, il commence à se faire tard..."

"Vous en êtes sûr Docteur Masen ?"

"Certain. Je suis médecin, je vous appellerai si je vois qu'il y a un problème, même si j'en doute, je n'ai reçu qu'une balle dans l'épaule."

"Il y a eu une autre conscience dans votre tête, ce n'est pas négligeable."

"J'ai passé un scanner et tout va bien, il n'y a plus que moi, Noah Masen, avec une culpabilité qui me ronge de l'intérieur. Ne dites rien, je sais ce que vous allez me dire car, tout le monde me répète que je n'y suis pour rien mais, pour le moment, je ne peux pas penser autrement, même si l'auteur de ces crimes est définitivement mort."

"Et nous continuerons à vous le dire jusqu'à ce que ça rentre dans votre crâne de moineau ! Je vais vous laisser, appelez-moi en cas de besoin..."

"Filez, vous avez besoin de repos..."

Oui, Noah pensait aux autres avant alors que, d'un point de vue logique, entre l'infirmière et le médecin, c'était à ce dernier de se reposer. Chose qu'il tentait de faire mais tout ce qu'il obtenait, c'était son regard qui se perdait dans le vide, fixant alors un point imaginaire sur le plafond... jusqu'à ce qu'un bruit se fasse entendre dans sa chambre. Il soupira, croyant qu'il s'agissait d'un médecin ou d'une infirmière.

"Je n'ai pas besoin que l'on surveille mon état, je vais bien... du moins physiquement..."

Il se tourna vers l'intrus afin de lui demander de partir, mais il ne s'agissait pas du tout d'une personne appartenant au corps médical... comment pouvait-elle être là, alors qu'il l'avait mise en danger ?

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Lun 5 Sep - 5:25

Inutile de dire que Luna était très inquiète lorsque un militaire lui apprit que Noah était devenu complètement cinglé, qu’il avait pris des gens en otages, qu’il avait tué plusieurs personnes, et qu’il voulait voir Sheppard. Morte de peur en se demandant ce qui était arrivé à son bien aimé, car elle était peut être la seule personne qui était persuadée que le médecin n’était pas lui-même, il n’avait pas pu faire ça, la jeune femme avait tenté d’aller jusqu’à l’infirmerie, elle voulait voir Noah, et pourquoi pas lui parler pour le calmer, ou du moins apaiser ce qui le contrôlait. Mais, à son grand regret, elle en avait été empêchée par le corps militaire, qui lui avait expressément demandé de rester loin de la zone de danger. C’était insupportable pour la petite runneuse, qui avait du attendre un très long moment, avant d’avoir des nouvelles de son petit ami. Et elle avait eu raison, c’était une entité qui avait pris le contrôle de son corps, ce n’était pas lui qui avait tué toutes ces personnes, torturé Sheppard, et blessé gravement Jenny. Alors qu’elle voulait le voir absolument, Noah fut conduit dans un bloc opératoire, ce dernier ayant pris une balle dans l’épaule, cette même épaule où il avait été blessé il y a peu de temps par un couteau, et qu’elle avait soigné elle-même après un énorme et douloureux dérapage. Encore une fois, Luna dut patienter encore un long moment, tournant dans la salle comme un lion en cage. Au moins, elle était rassurée à l’idée que l’entité meurtrière et psychopathe ait été éliminée, et que Noah s’en soit sortit. Il avait frôlé la mort, et ça, la jeune femme n’arrivait pas à le supporter. Elle voulait le voir tout de suite, maintenant, elle était même prête à pousser la porte du bloc opératoire pour être auprès de l’homme qu’elle aimait. Cependant, elle savait que si elle faisait ça, elle serait virée de l’infirmerie, et qu’il lui serait beaucoup plus difficile de voir le médecin en convalescence. L’attente était la seule solution, bien que dans ce cas précis, la petite runneuse manquait sérieusement de patience, tandis qu’elle paniquait à l’idée que son amant ne meure sur la table d’opération.

Enfin, elle put aller le voir. Noah était sorti du bloc opératoire depuis déjà une grosse demi heure, et une infirmière s’occupait de lui pendant que la jeune femme restait dehors. Elle était tellement inquiète que sa jalousie ne faisait pas surface, elle se fichait pas mal qu’une nana soit entrain de tripoter son amant. Tout ce qu’elle voulait, c’était le voir. L’infirmière sortit alors de la chambre, et elle vint discuter avec Luna, lui expliquant que physiquement, Noah allait s’en sortir. Cependant, psychologiquement, c’était une autre affaire, car il avait été très secoué par ce qu’il avait vécu. Donner la mort et torturer en tant que spectateur, sans pouvoir rien faire, ça marquait les esprits même les plus forts. En se mordillant la lèvre à l’idée que son petit ami n’aille pas bien du tout, la petite runneuse regarda l’infirmière s’éloigner, avant de se rapprocher de la porte ouverte qui la mènerait jusqu’à son amant. En entrant, elle s’arrêta un instant, silencieuse, où seul le bruit de ses pas trahissait sa présence. Voir Noah sur ce lit, blessé, son bras ramené contre lui en écharpe, avec une attèle pour l’empêcher de le bouger, et donc d’ouvrir sa blessure à l’épaule, lui faisait très mal. Elle souffrait de le voir dans cet était. Mais, ce n’était rien comparé à ce qu’elle ressentit en entendant sa voix.


"Je n'ai pas besoin que l'on surveille mon état, je vais bien... du moins physiquement..."

Ayant une ouïe fine à cause de son passé de runneuse, Luna entendit très bien les derniers mots de Noah, qui la blessèrent davantage. A le regarder, et surtout à l’écouter, celui-ci n’allait pas bien du tout, et la jeune femme ne savait pas quoi faire pour l’aider à vaincre ce poids qui pesait lourdement sur ses épaules. Hésitante, voyant son regard à la fois las et douloureux, loin de se douter à quel point il se sentait responsable de l’avoir mis en danger, Luna resta là où elle était, comme si elle craignait de venir rejoindre l’homme qu’elle aimait. Elle avait peur qu’il ne lui demande de partir, prétextant ne vouloir voir personne.

- "Est-ce-que je … je peux entrer ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Lun 5 Sep - 17:23

Noah continuait de regarder Luna, son regard plein de tristesse rien que de repenser au fait qu'il l'avait mise en danger en pensant à elle, pendant que Sorenolokum avait possession de son corps et qu'il torturait le Colonel Sheppard. Pourtant le médecin savait, oui il était au courant du fait que cette entité lisait dans ses pensées, alors pourquoi lui avoir montré que la jeune femme était importante pour lui ? Moment de faiblesse ? Peut-être bien... il n'empêche qu'il s'en voulait énormément de ce qu'il avait failli faire endurer à la jeune femme. Et si ça avait été sa petite amie derrière la porte de l'infirmerie ? Et non Jenny ? Rien que cette pensée horrible lui faisait du mal.

Citation :
- "Est-ce-que je … je peux entrer ?"

Noah se demandait pourquoi Luna hésitait autant à venir vers lui. Peut-être que, désormais, elle avait peur de lui, à cause de ce qu'il avait fait. Ou plutôt ce que Sorenolokum avait fait contre la volonté du médecin. Ou peut-être qu'elle ne voulait pas vraiment venir, en voyant son état aussi lamentable, et sa blessure. Néanmoins, il acquiesça égoïstement.

"Bien sûr que tu peux entrer... je ne tolère que ta présence pour le moment et, je me demandais quand est-ce que tu aurais pu venir..."

Alors qu'elle s'avançait vers lui et s'installait sur la chaise qui se trouvait à côté de l'infirmerie, le jeune homme cacha sa tristesse, il avait pensé qu'elle viendrait dans ses bras mais, visiblement, et définitivement, elle avait peur de lui. Il regarda ailleurs, droit devant lui, fixant alors un point imaginaire alors qu'il commençait à s'expliquer sur tout ce qui venait de se passer.

"Tu sais... je n'ai pas voulu que cette entité apprenne ton existence, mais il l'a découverte... et je m'en veux car, à cause de moi, il aurait pu te faire du mal. Et si tu as peur de moi, je comprendrais si tu t'éloignais de moi, c'est parfaitement normal. Mais... ce n'était pas moi. Jamais je n'aurais fait du mal à qui que ce soit, et encore moins à toi. Et là, maintenant, je me sens égoïste de te demander de rester près de moi, malgré les événements qui viennent de se produire..."

Enfin, il regarda Luna, mais ses yeux étaient dénués d'expression, comme vides, car il pensait avoir définitivement perdu la jeune femme alors, pourquoi s'entêter à vivre ? Alors qu'il allait simplement errer et survivre sans elle à ses côtés ? Un sourire triste venait d'apparaître sur son visage, puis un rire amer alors que ses yeux brillaient. Oh non, il n'allait pas pleurer, mais il se sentait triste désormais.

"C'est dingue... je ne pense qu'à moi en te demandant une telle chose... et pourtant je le fait. Cependant, je te laisse le choix, je ne te traquerai pas. Si tu pars maintenant, ça voudra dire que pour toi, notre histoire n'a plus lieu d'être. Ça fait mal d'admettre une telle chose, j'ai mal. Pas à l'épaule, non... cette blessure est superficielle comparé à celle qui s'insinue dans tout mon être ; cette... douleur dans mon cœur... il est broyé rien qu'à l'idée de te laisser partir. Mais je n'ai pas à percevoir sa douleur, je ne dois qu'écouter ta décision, et la respecter, quelle qu'elle soit."

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mar 6 Sep - 3:21

Luna ignorait ce que Noah allait lui répondre. Après tout, ce dernier avait subi une épreuve très traumatisante, beaucoup auraient préféré rester seuls, en virant tous ceux qui voulaient les voir. La jeune femme avait peur que son bien aimé réagisse de la même façon, et même si ça lui faisait mal de le voir dans cet état sans pouvoir lui apporter son aide, elle respecterait son choix s'il désirait qu'elle parte. Mais, pour son plus grand soulagement, le médecin accepta qu'elle vienne, elle seule avait le droit de venir d'après ses dires.

- "Je voulais venir plus tôt, mais on m'a empêché de venir. Les militaires n'avaient pas voulu que j'approche de l'infirmerie quand tu étais dedans avec le Colonel Sheppard, et après, j'ai du attendre un très long moment pendant que tu étais opéré. Mais, je suis là maintenant".

En entrant, la petite runneuse se dirigea vers une chaise qui se trouvait près du lit, et s'y installa. Elle aurait bien aimé venir s'allonger contre l'homme qu'elle aimait, mais elle avait peur de lui faire mal en ravivant la blessure de son épaule. Elle ignorait que cet éloignement faisait souffrir Noah, et que celui-ci pensait qu'elle avait peur de lui et qu'elle voulait le quitter. Pendant que le médecin détournait les yeux, Luna fronça les sourcils, ne comprenant pas son attitude, tout en l'écoutant parler.

"Tu sais... je n'ai pas voulu que cette entité apprenne ton existence, mais il l'a découverte... et je m'en veux car, à cause de moi, il aurait pu te faire du mal. Et si tu as peur de moi, je comprendrais si tu t'éloignais de moi, c'est parfaitement normal. Mais... ce n'était pas moi. Jamais je n'aurais fait du mal à qui que ce soit, et encore moins à toi. Et là, maintenant, je me sens égoïste de te demander de rester près de moi, malgré les événements qui viennent de se produire..."

Hein ? Quoi ? Noah se sentait responsable de ce qui s'était passé, et surtout de l'avoir mise en danger en la livrant involontairement à cette entité ? Il disait n'importe quoi. Et pourquoi aurait-elle peur de lui ? Avant même d'avoir appris l'histoire, Luna avait été persuadée que ce n'était pas son petit ami qui avait tué ces personnes, ni torturé Sheppard. Alors, il n'y avait aucune raison qu'elle ait peur de lui, ou qu'elle veuille s'éloigner. Avant qu'elle n'ait pu lui dire quoi que ce soit, le médecin fut plus rapide qu'elle, et il reprit la parole en tournant la tête, posant son regard sur elle. Un regard triste et vide, comme s'il n'avait plus de volonté de vivre, ce qui fit très mal à Luna. Son amant était même sur le point de pleurer, et la jeune femme sentit un coup de poignard lui traverser le coeur.

"C'est dingue... je ne pense qu'à moi en te demandant une telle chose... et pourtant je le fait. Cependant, je te laisse le choix, je ne te traquerai pas. Si tu pars maintenant, ça voudra dire que pour toi, notre histoire n'a plus lieu d'être. Ça fait mal d'admettre une telle chose, j'ai mal. Pas à l'épaule, non... cette blessure est superficielle comparé à celle qui s'insinue dans tout mon être ; cette... douleur dans mon cœur... il est broyé rien qu'à l'idée de te laisser partir. Mais je n'ai pas à percevoir sa douleur, je ne dois qu'écouter ta décision, et la respecter, quelle qu'elle soit."

Oh non, c'était de pire en pire. Voilà que Noah acceptait que la femme qu'il aimait le quitte. Mais, où était-il aller chercher tout ça ? Jamais elle ne le quitterait, elle l'aimait trop pour ça. Après un instant de silence, la jeune runneuse secoua la tête en regardant le médecin dans les yeux, la même lueur de tristesse passant dans son regard à l'idée que son petit ami ait cru qu'elle ne voulait plus de lui.

- "Tu crois que j'ai peur de toi, et que je veux te quitter ? Mais, pourquoi est-ce-que je ferais une chose pareille ? Je t'aime Noah, je ne te quitterais jamais, et ça me fait mal que tu penses une telle chose. Je veux rester à tes côtés, je veux t'aider à oublier tout ça, je veux être avec toi pour toujours. Je t'interdis d'imaginer que je ne t'aime plus, et que je veuille t'abandonner, parce que ce n'est pas du tout le cas".

Les rôles étaient inversés cette fois-ci. C'était Noah qui allait mal, et Luna qui tentait d'être forte pour le rassurer et le tranquilliser. En se mordillant la lèvre, la jeune femme se leva, et avec beaucoup de précautions, elle s'allongea près de son amant, du côté où son épaule n'était pas blessée. Se serrant contre lui, étant assise un peu plus haute que lui pour que le médecin vienne poser sa tête sur sa poitrine s'il le souhaitait, Luna passa sa main dans les cheveux de son petit ami, jouant avec quelques mèches de temps en temps entre ses doigts. Elle était là pour lui, et rien ne la ferait partir, sauf peut être une infirmière qui la virerait de la chambre pour laisser Noah dormir.

- "J'ai eu peur pour toi, quand on m'avait expliqué ce qui s'était passé. J'ai cru que je n'allais plus te revoir, que j'allais te perdre. Dès le début, je savais que ce n'était pas toi, que c'était quelque chose d'autre qui avait fait toutes ces horreurs, et j'avais eu raison. Tu n'es en rien responsable, même pour le fait d'avoir pensé à moi au risque de me mettre en danger. Si cette entité était venue me voir, j'aurais compris que ce n'était pas toi, j'en suis sûre. Je l'aurais combattue, je ne l'aurais pas laissé me faire du mal ou me tuer. Ce n'était pas ta faute, Noah, je t'interdis de dire le contraire. Tout est terminé maintenant, je suis là, avec toi" lui dit-il, tout en déposant de temps en temps quelques petits baisers sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mar 6 Sep - 18:13

Citation :
- "Je voulais venir plus tôt, mais on m'a empêché de venir. Les militaires n'avaient pas voulu que j'approche de l'infirmerie quand tu étais dedans avec le Colonel Sheppard, et après, j'ai du attendre un très long moment pendant que tu étais opéré. Mais, je suis là maintenant".

"L'attente n'a pas du être facile... j'aurais du leur dire que toi, tu pouvais passer après la fin de ce calvaire, mais... disons que, je suis... quelque peu déboussolé... et j'avais la tête ailleurs, puisque le Colonel Sheppard était pris de convulsions à cause de je ne sais quel mélange, et que sa femme avait une balle dans l'abdomen qui aurait pu lui être fatal. Je ne savais plus où j'en étais..."

A vrai dire, même encore maintenant, Noah ignorait ce qu'il devait faire, il n'arrivait pas à faire le point sur tout ce qui venait de se passer en deux heures de temps. Si cours et pourtant, le massacre était tel qu'on aurait pu croire qu'il s'était écoulé quelques jours de plus. Des jours de supplices pour le médecin, alors que quelques heures étaient simplement passées... mais, pour le moment, le jeune homme regardait Luna venir vers lui et s'asseoir sur une chaise, geste qui lui faisait mal au cœur, puisqu'il croyait qu'elle avait peur de lui et ne voulait plus de sa présence à ses côtés. Il lui expliqua alors tout ça, sans s'arrêter, ou alors à peine pour enfin regarder sa petite amie, ignorant que ses paroles faisaient du mal à cette dernière. Lorsqu'il la vit secouer la tête, il avait cru la perdre mais, en voyant son regard triste, il su que non.

Citation :
- "Tu crois que j'ai peur de toi, et que je veux te quitter ? Mais, pourquoi est-ce-que je ferais une chose pareille ? Je t'aime Noah, je ne te quitterais jamais, et ça me fait mal que tu penses une telle chose. Je veux rester à tes côtés, je veux t'aider à oublier tout ça, je veux être avec toi pour toujours. Je t'interdis d'imaginer que je ne t'aime plus, et que je veuille t'abandonner, parce que ce n'est pas du tout le cas".

Noah ne s'attendait pas du tout à entendre ça, et la stupeur pouvait se lire sur son visage, alors qu'il l'écoutait. Elle n'avait pas peur de lui ? Elle ne voulait pas le quitter ? Le jeune homme voyait alors une petite lueur de bonheur dans son monde de ténèbres.

"Même si je ne le mérite pas, je suis heureux de t'entendre dire ça à moi... malheureusement, même si tu veux m'aider, je ne pourrai jamais oublier ce qui vient de se passer. Ce sera enfouit au fond de moi, à un moment, on en parlera plus mais... ça restera ancré en moi. Je suis désolé... je te fais du mal rien qu'avec des paroles. Mais sache que je t'aime aussi et ça, ça ne changera pas le jour où tu me quittera ; mais à voir ton regard déterminé, je crois que nous allons faire un bon bout de chemin ensemble dans la vie, toi et moi..."

Par la suite, alors qu'elle se levait tout en mordillant sa lèvre, elle vint s'allonger contre lui, chose qui ne lui déplaisait pas du tout ! Même si un médecin ou une infirmière essayeraient de la faire sortir de ce lit, Noah les ferait dégager un bon coup de pied aux fesses ! En attendant, il se sentait un peu mieux d'avoir sa bien aimée à ses côtés. son bras valide entoura la taille de guêpe de la jeune femme ; quant à sa tête, elle se reposait contre sa poitrine si bien pourvue et confortable (craquage XD). Il poussa un soupir d'aise lorsqu'elle s'amusa avec ses cheveux, c'était un massage divin pour lui qui, de son côté, caressait le ventre de sa petite amie.

Citation :
- "J'ai eu peur pour toi, quand on m'avait expliqué ce qui s'était passé. J'ai cru que je n'allais plus te revoir, que j'allais te perdre. Dès le début, je savais que ce n'était pas toi, que c'était quelque chose d'autre qui avait fait toutes ces horreurs, et j'avais eu raison. Tu n'es en rien responsable, même pour le fait d'avoir pensé à moi au risque de me mettre en danger. Si cette entité était venue me voir, j'aurais compris que ce n'était pas toi, j'en suis sûre. Je l'aurais combattue, je ne l'aurais pas laissé me faire du mal ou me tuer. Ce n'était pas ta faute, Noah, je t'interdis de dire le contraire. Tout est terminé maintenant, je suis là, avec toi"

"Merci... à part John tu es la seule à avoir su qu'en réalité, ce n'était pas moi qui agissait dans ces actes cruels... mais je me sens tout de même responsable, surtout quand j'ai pensé à toi, alors que je savais que cette entité pouvait lire dans mes pensées. J'ai été stupide. Mais tu as raison sur un point, tout est fini... il n'y a plus qu'à être remis sur pied."

Un silence apaisant s'installait dans le couple, et Noah fermait les yeux, se reposant tout contre Luna qui veillait sur lui, chose qui le fit sourire. Mais son sourire se perdit bien vite, alors qu'il rouvrait les yeux.

"Dès que je serai rétabli, je partirai sur Terre. C'est à moi d'annoncer la mort de trois de nos collègues... amis... c'est ma responsabilité d'avertir les familles des victimes, même si, ça sera dur..."

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mer 7 Sep - 2:00

"L'attente n'a pas du être facile... j'aurais du leur dire que toi, tu pouvais passer après la fin de ce calvaire, mais... disons que, je suis... quelque peu déboussolé... et j'avais la tête ailleurs, puisque le Colonel Sheppard était pris de convulsions à cause de je ne sais quel mélange, et que sa femme avait une balle dans l'abdomen qui aurait pu lui être fatal. Je ne savais plus où j'en étais..."

- "Je comprend que tu n’ais pas eu la tête à demander aux autres de me laisser venir te voir, je ne t’en veux pas pour ça. J’ai pris mon mal en patience, angoissée à l’idée que tu perdes la vie, mais tu es là, bien en vie. C’est le principal, Noah".

Luna vint s’asseoir à côté du lit de son amant, elle voyait bien que ce dernier n’allait pas bien du tout, et c’était tout à fait compréhensible. Noah venait de traverser une terrible épreuve, qui pourrait le blâmer d’être mal en cet instant ? Cependant, la jeune femme n’aimait pas du tout ce qu’elle entendait. Comment le médecin pouvait-il croire qu’elle ne voulait plus le voir, et qu’elle avait peur de lui ? Elle l’aimait tellement, et elle savait que ce n’était pas lui, que son petit ami n’avait pas pété les plombs, que quelqu’un d’autre s’était fait passé pour lui afin de commettre ces atrocités. S’il y avait bien une personne que Luna détestait, ce n’était pas Noah, c’était cette maudite entité qui était morte aujourd’hui. Les mots de son compagnon lui faisaient mal, tout comme le fait qu’elle s’installait sur une chaise, et non près de lui, faisait souffrir le cœur du médecin. La petite runneuse tenta tant bien que mal de le rassurer, en lui expliquant que rien ne le séparerait de lui, et qu’elle n’avait pas du tout l’intention de le quitter. Après lui avoir dit le fond de sa pensée, Luna voyait bien que son amant était d’abord stupéfait, mais que par la suite, une lueur de soulagement brillait dans ses yeux qui étaient devenus ternes et dénués de vie.

"Même si je ne le mérite pas, je suis heureux de t'entendre dire ça à moi... malheureusement, même si tu veux m'aider, je ne pourrai jamais oublier ce qui vient de se passer. Ce sera enfouit au fond de moi, à un moment, on en parlera plus mais... ça restera ancré en moi. Je suis désolé... je te fais du mal rien qu'avec des paroles. Mais sache que je t'aime aussi et ça, ça ne changera pas le jour où tu me quittera ; mais à voir ton regard déterminé, je crois que nous allons faire un bon bout de chemin ensemble dans la vie, toi et moi..."

Noah avait malheureusement raison pour un détail : jamais il n’oublierait ce qu’il avait fait. Tout comme Luna n’oublierait jamais son passé de runneuse, et la perte de sa famille et de Kyran. Cependant, le médecin était là pour elle, pour l’aider à apaiser sa souffrance et atténuer sa peine. L’amour qu’elle éprouvait pour lui l’encourageait à mettre ses pires cauchemars dans un coin de son esprit, pour ne plus jamais les voir, même s’ils étaient toujours là. C’était Noah qui la rendait heureuse et qui lui permettait d’oublier sa souffrance. Aujourd’hui, elle voulait faire la même chose pour lui. Elle ferait tout pour qu’il aille mieux.

- "Ecoute moi. Tu as raison, je ne peux pas te persuader du contraire. Tu garderas tout ça en mémoire. Mais, tu arriveras à mettre cette histoire de côté, même si ça sera long. Je suis là pour te soutenir, je t’aiderais à ne plus penser à tout ça. Depuis qu’on se connait, tu m’as encouragée à oublier les horreurs que j’ai vécu, et grâce à ta présence, j’arrive à ne plus y penser, j’ai mis tout ça dans un coin de ma tête, et je ne revis plus ces moments. Grâce à toi, et à ton amour. C’est à mon tour de t’aider aujourd’hui. Ca sera peut être long et difficile, mais je serais toujours là, avec toi".

Par la suite, démontrant ainsi clairement qu’elle n’avait pas du tout l’intention de partir et de le laisser seul, à son sort, Luna se leva et alla s’allonger sur le lit, contre son amant, le prenant dans ses bras. Elle remarqua avec un sourire que sa poitrine était apparemment un oreiller confortable, vu comment Noah appréciait de poser tête dessus. Avec douceur, elle caressait ses cheveux, sachant que c’était un moyen de détendre son bien aimé, tandis que ce dernier passait ses doigts sur le ventre de la jeune femme. Le médecin reprit alors la parole, dès que la petite runneuse lui expliqua qu’elle n’avait pas du tout cru que son amant été devenu cinglé, et que tout était terminé.

"Merci... à part John tu es la seule à avoir su qu'en réalité, ce n'était pas moi qui agissait dans ces actes cruels... mais je me sens tout de même responsable, surtout quand j'ai pensé à toi, alors que je savais que cette entité pouvait lire dans mes pensées. J'ai été stupide. Mais tu as raison sur un point, tout est fini... il n'y a plus qu'à être remis sur pied."

- "C’est mon rôle de savoir quand tu fais quelque chose de mal, ou quand tu es innocent. Je suis amoureuse de toi, je serais toujours de ton côté. Tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir pensé à moi, tu n’y es pour rien, et je ne t’en veux pas. Ca me fait mal de te voir te torturer comme ça. Tout ce qui importe maintenant, c’est que tu ailles mieux, et que tu quittes l’infirmerie pour retourner chez nous".

Tandis qu’elle continuait de prendre soin de Noah, le silence s’installa, un silence apaisant, pendant que la jeune femme s’occupait du médecin. C’était bien la première fois que les rôles étaient ainsi inversés, Luna voyait le côté vulnérable de son petit ami. Et il fallait dire qu’elle aimait bien veiller sur lui de cette façon. Au bout d’un long moment, Noah reprit la parole, l’air triste, ce qui fit encore mal à la petite runneuse.

"Dès que je serai rétabli, je partirai sur Terre. C'est à moi d'annoncer la mort de trois de nos collègues... amis... c'est ma responsabilité d'avertir les familles des victimes, même si, ça sera dur..."

- "Tu vas aller sur ta planète ? Je pourrais venir avec toi, pour que tu ne sois pas seul ?" demanda-t-elle, sans savoir que pour les personnes originaires d’une autre planète, c’était très difficile de sortir du SGC.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mer 7 Sep - 17:00

Citation :
- "Je comprend que tu n’ais pas eu la tête à demander aux autres de me laisser venir te voir, je ne t’en veux pas pour ça. J’ai pris mon mal en patience, angoissée à l’idée que tu perdes la vie, mais tu es là, bien en vie. C’est le principal, Noah".

"Oui, le principal... si on fait abstraction aux trois morts, actuellement en attente de retourner sur Terre pour que les familles puissent les enterrer et faire leur deuil comme il se doit... je suis en vie, c'est le principal, oui..."

Ironique, on pouvait sentir de l'amertume dans la voix de Noah qui s'en voulait d'être en vie, alors que d'autres étaient morts. D'un autre côté, il semblait soulagé d'être encore là, sur Atlantis, et vivant mais, si Luna le quittait pour tout ce qui venait de se passer, ce soulagement pourrait très bien s'envoler, et laisser place aux ténèbres qui l'entouraient, attendant le moment propice pour l'engloutir dans le noir total. S'il perdait tout, ce serait là ce qu'il mériterait le plus. La mort viendrait peut-être le prendre, qui sait. Mais, Luna en avait décidé autrement, puisqu'elle comptait rester aux côtés du médecin qui, après cette nouvelle, se sentait légèrement mieux, même si ce n'était pas encore ça malheureusement. Il lui expliqua alors de but en blanc ce qui trottait dans sa petite tête, et la réaction de la jeune femme ne s'était pas faite attendre ! Elle le voulait malgré tout ça.

Citation :
- "Ecoute moi. Tu as raison, je ne peux pas te persuader du contraire. Tu garderas tout ça en mémoire. Mais, tu arriveras à mettre cette histoire de côté, même si ça sera long. Je suis là pour te soutenir, je t’aiderais à ne plus penser à tout ça. Depuis qu’on se connait, tu m’as encouragée à oublier les horreurs que j’ai vécu, et grâce à ta présence, j’arrive à ne plus y penser, j’ai mis tout ça dans un coin de ma tête, et je ne revis plus ces moments. Grâce à toi, et à ton amour. C’est à mon tour de t’aider aujourd’hui. Ca sera peut être long et difficile, mais je serais toujours là, avec toi".

Noah méditait sur les paroles sages de Luna. Cette dernière avait tant changée dans son comportement ; elle était déjà bien mature mais là, c'était beaucoup mieux, elle prenait conscience qu'elle avait le droit d'être heureuse elle aussi, et qu'elle pouvait aider les personnes qui l'entouraient.

"Je sais que je parviendrai à oublier, à mettre tout ça dans un coin de ma tête, comme toi tu le fait. C'est dingue, c'est moi qui te donnait des conseils pour lâcher prise et être enfin heureuse, et je n'arrive même pas à appliquer mes propres conseils sur moi-même... pour la première fois, les rôles sont inversés, même si j'aurais aimé que tu n'ai pas à subir ma tristesse, mes angoisses et ma morosité... je suis désolé..."

Peu de temps après, Luna vint se blottir contre Noah qui passait sa main autour de sa taille, lui caressant le ventre alors que sa tête reposait contre sa poitrine si confortable. Il soupira d'aise face à toutes les attentions de sa petite amie.

Citation :
- "C’est mon rôle de savoir quand tu fais quelque chose de mal, ou quand tu es innocent. Je suis amoureuse de toi, je serais toujours de ton côté. Tu n’as pas à t’en vouloir d’avoir pensé à moi, tu n’y es pour rien, et je ne t’en veux pas. Ca me fait mal de te voir te torturer comme ça. Tout ce qui importe maintenant, c’est que tu ailles mieux, et que tu quittes l’infirmerie pour retourner chez nous".

"Tu ne pourras pas être de mon côté si un jour, c'est moi le fautif, clairement. Mais, je t'aime. Alors, je dois tout faire pour remonter la pente, pour toi ma chérie."

Lorsqu'elle lui demanda si elle pouvait venir avec lui sur Terre, afin d'aller annoncer aux famille la mort de leurs proches, Noah ne répondit pas et pour cause, ce dernier s'était endormi. Un sommeil paisible, qui se transforma bien vite en cauchemar...

DÉBUT DU CAUCHEMAR

Noah était à nouveau à l'infirmerie, devant un John Sheppard attaché. C'était les mêmes circonstances, le sang partout, le teint du Colonel livide mais, il l'était encore plus que d'habitude. Et pour cause, les poignets du militaire n'étaient pas soignés, il continuait de perdre son sang. Croyant que c'était la réalité, Noah tenta de bouger, ce qu'il fit mais pas comme il le voulait.

"Tu ne crois quand même pas que je vais te laisser le sauver !"

Quoi ?! Sorenolokum ! Il était vivant, encore ! Impossible ! Et pourtant, l'entité était là, elle contrôlait son corps. Et pour quoi, pour injecter à John une forte dose de morphine, ainsi que le fameux mélange. Noah tentait tout pour que ça n'arrive pas, mais il était trop tard, l'injection venait d'être faite.

John, le teint pâle, convulsait dans tous les sens, à un tel point que s'il n'était pas attaché, il tomberait du lit. Et, d'un coup, Soren n'était plus là ; Noah en profita pour tenter de sauver le militaire. Il s'approcha de lui et tentait de le calmer, de lui donner n'importe quoi pour le sauver alors qu'il bandait ses poignets. Mais soudain, plus rien... John, ensanglanté, les yeux rouge, ouverts et exorbités, était mort, étendu sur ce lit d'infirmerie. Luna apparu devant lui, alors que le médecin craquait comme une merde.


"C'est de ta faute ! Je ne veux plus te voir, plus personne ne veut de toi ici !"

Et elle s'éloigna, alors que Noah hurlait, tout en faisant un massage cardiaque à John, tentant alors de faire repartir son cœur.

"C'EST PAS POSSIBLE ! C'EST PAS LUI, IL EST PAS MORT !!! RÉVEILLEZ-VOUS !!!!"

Noah se réveilla en sursaut, couvert de sueur alors qu'il hurlait encore. Il pensait trouver Luna dans ses bras, mais non, elle était à côté et tentait apparemment de le calmer, alors qu'une tête pourvue de cheveux noirs, ébouriffés, se tenait au-dessus de lui.

FIN DU CAUCHEMAR, ÂMES SENSIBLES, REVENEZ.


..................................................

Revenir en haut Aller en bas
avatar
John Sheppard
Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Fondatrice / ¤ Sexy Bad Boy ¤

Date d'inscription : 24/07/2007
Messages : 7156
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Jeu 8 Sep - 13:54

    Revenons un peu en arrière avec John. Pendant que Noah roucoulait en amoureux dans la pièce à côté, John se remettait doucement de ce qu'il avait subit. Mais bon, ce n'était pas si grave qu'on aurait pu le penser. Le mélange que Soren lui avait injecté avait tout bonnement fait mauvais ménage avec le restant de morphine qu'il avait dans le sang. Le militaire était également passé sur le table d'opération pour que Keller daigne soigner comme il se fallait sa blessure à la jambe et toutes les autres par la même occasion. Il ne ferait pas partit du service actif pendant un petit moment avant que sa jambe soit totalement remise. Mais bon, il n'allait tout de même pas rester inactif tout ce temps.

    La nuit commençait à tomber sur la cité. Auparavant, le militaire avait demandé des nouvelles de sa bien aimée, sans qu'il puisse aller la voir. Il se faufilerait le lendemain tranquilleùment sans être vu. Mais aussi, il en demanda sur Noah bien entendu. Déjà que le médecin culpabilisait pour rien alors pour cela, il devait surement entrer en dépression à ne plus s'en remettre. Le pilote aurait bien aimé aller le voir pour en discuter avec lui mais son infirmière chien de garde l'en empêcha. Elle ne voulait pas qu'il force de trop sur sa jambe. Quelle empêcheuse de tourner en rond celle là. Mais bon, depuis quand le militaire écoutait ce qu'on lui disait. Ca serait nouveau ça. Quand l'infirmière eut terminé son inspection, John pouvait faire ce que bon lui voulait. Il avait quelques heures devant lui avant qu'elle ne revienne l'embêter avec ses bilans. D'un certain côté; cette chère infirmière avait raison. Il devait se reposer. Arrivé les 23h, John s'endormir doucement pour tomber dans les bras de Morphée et entamer une bonne nuit de sommeil réparateur. Mais c'était sans compter sur ce qui allait se passer par la suite. Vers les 1h du matin, des cris se firent entendre un peu plus loin dans l'infirmerie ce qui réveillera bien entendu le militaire. Pas moyen de dormir tranquillement ici. Il reconnut la voix qui s'entendait. C'était celle du Dr Masen. Donc, le leader avide de curiosité mais surtout, inquiet pour le médecin, quitta son lit en direction de la chambre de Noah. Sa chère infirmière n'allait pas être très contente qu'il se soit levé. Boitant, il réussit tout de même à se trainer jusqu'à la dite chambre. Noah avait le sommeil agité. Surement un cauchemar. Sa bien aimée essayait de la calmer avant que ce dernier ne se réveille en peur. Le militaire s'était approché tout en saluant la jeune femme, avant de se poster à côté du lit.


    "Alors, il n'y a vraiment plus moyen de dormir tranquille ici."

    Bien sur, cela était dit le ton de la plaisanterie. Le médecin semblant vraiment perdu. Son cauchemar avait vraiment du le traumatiser plus qu'il n'était déjà.

..................................................

dangerous night
We burned and we bled, we try to forget. But the memories left are still haunting. The walls that we built from bottles and pills. We swallow until we're not talking -byendlesslove
Revenir en haut Aller en bas
http://sga-rpg.forumpro.fr

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Lun 19 Sep - 15:44

"Oui, le principal... si on fait abstraction aux trois morts, actuellement en attente de retourner sur Terre pour que les familles puissent les enterrer et faire leur deuil comme il se doit... je suis en vie, c'est le principal, oui..."

Luna leva les yeux au ciel en entendant les paroles de Noah. Oui, c'était vrai, perdre des gens qu'on a soit même tuer, ça devait être atroce. Mais, au risque de passer pour une égoïste, la jeune femme était heureuse que le médecin s'en soit sorti, elle n'aurait pas supporter de le perdre aussi. La mort des autres personnes, et les blessures infligées à John et Jenny étaient certes dramatiques, mais la petite runneuse était soulagée à l'idée que l'un d'entre eux, l'homme qu'elle aimait, soit encore en vie. Elle allait tout faire pour qu'il retrouve le moral, elle voulait que Noah cesse de se sentir responsable de ce qui s'était passé. Approchant de son lit, Luna ne pouvait pas cacher une pointe d'irritabilité dans sa voix, en réponse au sarcasme du médecin.

- "Ce n'était pas de ta faute, c'était celle de cette entité. Tu as failli mourir à cause de ce Soren machin chose. C'est lui qui tué ces personnes, qui a blessé Sheppard et sa femme, et c'est lui qui était sur le point de t'éliminer. C'est un miracle que tu sois encore en vie, et je suis heureuse que tu sois vivant. Alors oui, ça me fait peut être passer pour une égoïste en disant ça, mais pour moi, le fait que tu ne sois pas inscrit sur la liste des personnes décédées, c'est le principal".

S'installant sur une chaise près du lit, Luna ne pouvait pas s'empêcher de ressentir la détresse et la culpabilité de Noah, ce qui lui faisait énormément de mal. Mais, les paroles du médecin la blessèrent davantage, lorsque ce dernier crut qu'elle ne voulait plus de lui, et qu'il la laissait partir. Non mais, où avait-il pu aller chercher ça ? Quelle idée stupide. Luna avait besoin de lui, elle l'aimait au point de se laisser mourir si elle n'était plus à ses côtés. Elle avait failli devenir folle pendant la très longue attente sans savoir si son amant allait bien ou non. Alors, le fuir à cause de ce qui s'était passé ? Jamais de la vie. Luna n'avait pas peur de Noah, elle savait très bien qu'il était gentil et aimant, et que jamais il n'aurait fait une chose pareille de lui même. Il n'y avait donc aucune raison pour qu'elle parte et qu'elle l'abandonne. Elle voulait être là, à ses côtés, pour l'aider comme lui l'avait fait depuis le premier jour de leur rencontre. Elle tenta de lui expliquer clairement les choses, espérant apaiser ses craintes.

"Je sais que je parviendrai à oublier, à mettre tout ça dans un coin de ma tête, comme toi tu le fait. C'est dingue, c'est moi qui te donnait des conseils pour lâcher prise et être enfin heureuse, et je n'arrive même pas à appliquer mes propres conseils sur moi-même... pour la première fois, les rôles sont inversés, même si j'aurais aimé que tu n'ai pas à subir ma tristesse, mes angoisses et ma morosité... je suis désolé..."

- "C'est grâce à toi si je suis heureuse aujourd'hui, alors je ne vais pas empêcher ta tristesse, tes angoisses et ta morosité gâcher tout, et m'empêcher de t'aider à mon tour. Tu as fais tant de choses pour moi, c'est normal qu'à mon tour, je sois là pour toi. Même si cette entité n'était pas apparue, je suis sûre et certaine qu'un jour ou l'autre, pour une autre raison, j'allais te soutenir comme je le fais maintenant. Je suis là, avec toi, et quelque soit les choses qui se sont passées, je resterais à tes côtés pour te soutenir et t'aimer".

Venant s'installer sur le lit, contre Noah, Luna se blottit dans ses bras, le visage du médecin reposant sur sa poitrine vu leur position. Avec douceur, la jeune femme joua avec quelques mèches de ses cheveux, sachant que son bien aimé adorait ça, pendant que Noah caressait son ventre. Luna prenait soin de lui, lui montrant ainsi à quel point elle l'aimait et voulait le soutenir, refusant de partir si jamais une infirmière voulait la virer du lit. Faisant attention à l'épaule du grand blessé, elle continua ses petites attentions, tout en essayant de le rassurer et de l'aider.

"Tu ne pourras pas être de mon côté si un jour, c'est moi le fautif, clairement. Mais, je t'aime. Alors, je dois tout faire pour remonter la pente, pour toi ma chérie."

- "Je sais très bien que tu ne ferais pas de mal volontairement, tu ne seras jamais fautif. Tu es quelqu'un de gentil, d'adorable et de passionné dans ton métier. Tu ne donneras jamais la mort, tu ne tortureras jamais personne, j'en suis sûre. Tu fais parti de ceux qui veulent sauver les autres. Ce n'était pas de ta faute, et ça ne le sera jamais. Je t'aime, et je vais tout faire pour que tout redevienne comme avant".

Lorsque Luna demanda à Noah si elle pourrait l'accompagner sur Terre, quand il irait annoncer aux familles le décès de leurs proches, la jeune femme n'eut pas de réponse, car le médecin s'était endormi dans ses bras. Pendant un long moment, la petite runneuse le contempla, continuant de caresser ses cheveux, déposant de temps en temps des petits baisers doux sur son front pour tranquilliser son sommeil. Elle finit par s'endormir à son tour, pensant que la nuit allait se passer sans encombre. Mais hélas, ce ne fut pas le cas. Quelques heures plus tard, Luna se réveilla car Noah s'agitait dans son sommeil. Il gémit d'abord, puis se débattit, avant de hurler des choses incompréhensibles pour la jeune femme, parlant de la mort de quelqu'un, que cette personne devait se réveiller. Au moment où le médecin se réveilla en sursaut, déboussolé, Luna s'était redressée à son tour, assise sur le bord du lit, les mains posées sur les épaules de son amant pour tenter de le calmer. Inquiète, elle essayait de lui parler, son amant semblait la chercher.

- "Noah ? Ca va aller, je suis là. Tu m'entends, Noah ? Tout va bien, tu es en sécurité".

John apparut alors, visiblement réveiller lui aussi, se rapprochant du lit de Noah en boitant difficilement, avant de faire une remarque amusée comme quoi il ne pouvait pas dormir en paix. Inquiète, Luna continuait de parler au médecin, restant près de lui, elle attendit qu'il se calme, et qu'il comprenne qu'elle était là, à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Lun 19 Sep - 16:50

Citation :
- "Ce n'était pas de ta faute, c'était celle de cette entité. Tu as failli mourir à cause de ce Soren machin chose. C'est lui qui tué ces personnes, qui a blessé Sheppard et sa femme, et c'est lui qui était sur le point de t'éliminer. C'est un miracle que tu sois encore en vie, et je suis heureuse que tu sois vivant. Alors oui, ça me fait peut être passer pour une égoïste en disant ça, mais pour moi, le fait que tu ne sois pas inscrit sur la liste des personnes décédées, c'est le principal".

Comment Luna pouvait elle encore aimer un meurtrier ? Certes, ce n'était pas vraiment lui qui avait commis ces meurtres, mais puisqu'il s'agissait de l'entité qui était dans le corps du médecin, il ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable, en voyant ses propres mains tuer, et torturer. D'un autre côté, la jeune femme avait raison, ce n'était pas de sa faute à lui, mais celle de Soren. Il la regarda s'installer à ses côtés avec un pincement au coeur.

"C'est loin d'être égoïste, tu n'es pas la première, ni la dernière personne à éprouver cette joie de voir l'être aimé vivant, alors que d'autres n'ont pas eu cette chance... j'ignore si je suis en vie par miracle et franchement, je n'ai pas envie de le savoir..."

Après l'avoir écoutée, Noah laissa la jeune femme s'installer contre lui. Noah eu tout le loisir de s'installer confortablement contre elle, la tête sur sa poitrine. Il caressait distraitement son ventre tout en l'écoutant calmement, alors qu'un petit sourire naissait sur son visage, grâce aux paroles réconfortantes de sa bien aimée.

Citation :
- "C'est grâce à toi si je suis heureuse aujourd'hui, alors je ne vais pas empêcher ta tristesse, tes angoisses et ta morosité gâcher tout, et m'empêcher de t'aider à mon tour. Tu as fais tant de choses pour moi, c'est normal qu'à mon tour, je sois là pour toi. Même si cette entité n'était pas apparue, je suis sûre et certaine qu'un jour ou l'autre, pour une autre raison, j'allais te soutenir comme je le fais maintenant. Je suis là, avec toi, et quelque soit les choses qui se sont passées, je resterais à tes côtés pour te soutenir et t'aimer".

"Il ne faut surtout pas laisser tout ça nous séparer, ce serait une erreur... c'est juste que... j'ai eu peur que tu m'en veuille... que tu me quitte pour ce qui viens de se passer quelques heures plus tôt, alors que je n'étais pas maître de mes mouvements. Mais, tu n'as pas intérêt à te tuer à la tâche, je n'ai pas envie qu'à ton tour, tu déprime..."

Par la suite, le jeune homme écouta Luna évoquer ses qualités, comme quoi il était gentil, adorable et passionné, pour reprendre les propres mots de la jeune femme. Il était vrai que ce qu'il adorait faire, c'était aider et sauver les personnes qui l'entouraient de part son métier de médecin.

"Tu oublies quelque chose... en plus d'être passionné par mon métier, j'adore prendre soin de la femme que j'aime et lui donner toute l'attention, la chaleur et la tendresse qu'elle mérite..."

Noah n'eut pas le temps d'ajouter quoi que ce soit, puisqu'il s'était endormi... un sommeil paisible grâce aux caresses et baisers de Luna... un sommeil... qui devint perturbé en plein milieu de la nuit. Le cauchemar reprenait et cette fois, John mourrait. Se réveillant en sursaut, il n'entendit même pas sa bien aimée qui tentait de le calmer ; non, tout ce qu'il vit était une touffe noire au-dessus de sa tête, avec un sourire amusé.

"Alors, il n'y a vraiment plus moyen de dormir tranquille ici."

Honteux d'avoir réveillé Sheppard mais aussi de l'avoir indirectement torturé et presque tué, Noah, qui commençait à reprendre un souffle normal, baissa la tête en se triturant les mains comme un gamin... ouais... 26 ans le gamin !

"John je... je suis désolé pour tout ce qui s'est passé. J'aurais du tout faire pour que cette entité soit hors d'état de nuire et au lieu de ça, il a réussi à vous torturer sous mes yeux. Je suis vraiment désolé et, j'espère que vous vous rétablirez très vite, vous ainsi que votre femme..."

"Bon écoutez... arrêtez de vous en vouloir pour une chose dont vous n'êtes pas directement responsable ! Soren est mort, nos collègues aussi, mais nous on est vivant et, malheureusement, on ne peut pas changer le passé. Et c'est en ruminant sur le passé que rien ne va. Tournez-vous vers l'avenir, vous avez un bel exemple à côté de vous."

Noah se tourna effectivement vers Luna et lui fit un petit sourire avant de reporter son attention sur John qui, apparemment, n'en avait pas fini.

"Et laissez-moi dormir ! Petit insolent, respect pour les aînés que diable !"

Noah ne pu qu'avoir un léger rire, alors que John souriait, il ne lui en voulait pas. Sur ce, il s'en alla, boitant désespérément avant de croiser une infirmière avec un fauteuil. Visiblement, elle le cherchait ; elle le réprimanda et le fit s'asseoir de force dans le fauteuil, l'emmenant alors dans sa chambre d'infirmerie. Le jeune homme se retourna vers Luna et lui pris la main, caressant le haut de cette dernière avec son pouce, en faisant de petits cercles apaisants.

"Est-ce que tu peux demander un cachet de somnifère s'il te plaît ? Je crois que ça m'aiderais et, si tu as besoin, demande quelque chose pour te détendre, ça te fera du bien, après tout le stress accumulé..."

Noah commençait un peu à refaire surface, en recommençant à penser presque exclusivement au bien-être de ses patients, mais surtout de sa bien aimée qui avait l'air tendue. Il apporta sa main à ses lèvres et y déposa un tendre baiser.

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mar 20 Sep - 1:05

"C'est loin d'être égoïste, tu n'es pas la première, ni la dernière personne à éprouver cette joie de voir l'être aimé vivant, alors que d'autres n'ont pas eu cette chance... j'ignore si je suis en vie par miracle et franchement, je n'ai pas envie de le savoir..."

- "Moi non plus, je n'ai pas envie de savoir. Tu es là, avec moi, c'est tout ce qui compte, je n'ai pas besoin d'en savoir davantage. Je n'aurais pas supporter de te perdre".

Luna vint s'allonger sur le lit, contre Noah, prenant soin de lui vu à quel point il en avait besoin. Elle n'aimait pas le voir dans cet état, même si elle comprenait son attitude après ce qu'il venait de traverser. La guérison serait sûrement longue et difficile, mais elle serait là, avec lui, pour l'aider à aller mieux. Caressant doucement ses cheveux, pendant que son amant faisait la même chose sur son ventre, la jeune femme tenta de le rassurer en lui expliquant qu'elle se devait d'être là pour le soutenir, après tout ce que le médecin avait fait pour elle. Luna fut soulagée de voir à quel point ses paroles semblaient faire du bien à son petit ami, vu le petit sourire qui apparut sur son visage.

"Il ne faut surtout pas laisser tout ça nous séparer, ce serait une erreur... c'est juste que... j'ai eu peur que tu m'en veuille... que tu me quitte pour ce qui viens de se passer quelques heures plus tôt, alors que je n'étais pas maître de mes mouvements. Mais, tu n'as pas intérêt à te tuer à la tâche, je n'ai pas envie qu'à ton tour, tu déprime..."

- "Rien ne pourra me séparer de toi, et encore moins quelque chose dont tu n'es pas responsable. Je comprend que tu ais peur que je ne t'abandonne, mais sache que ça n'arrivera jamais, je t'aime trop pour ça. Ce n'était pas ta faute, ce n'est pas toi qui a tué ou torturé ces gens, alors il n'y avait aucune raison pour penser que je ne veuille plus de toi. J'ai vu beaucoup de monstres dans ma vie, surtout ces dernières années, et tu ne leur ressembles pas du tout. Si je dois déprimer, c'est parce que toi, tu n'arrives pas à te pardonner le fait que tu n'es pas responsable, et parce que tu ne vas pas mieux. Te voir souffrir comme ça me fait mal, je n'aime pas te voir dans cet état".

Pendant qu'elle continuait de lui donner quelques caresses pour le tranquilliser, Luna énuméra les qualités qui lui plaisaient beaucoup chez Noah. Elle espérait ainsi que son petit ami comprenne que, si un jour il faisait du mal à quelqu'un, ce ne serait pas volontaire, ça serait comme avec cette entité.

"Tu oublies quelque chose... en plus d'être passionné par mon métier, j'adore prendre soin de la femme que j'aime et lui donner toute l'attention, la chaleur et la tendresse qu'elle mérite..."

- "Sans doute les qualités que j'apprécie le plus chez toi. Et j'espère que tu ne changeras jamais, parce que c'est cet homme là que j'aime" dit-elle en souriant.

Sans obtenir de réponse à sa question, Luna contempla un instant Noah qui dormait contre elle, tout en prenant soin de lui avec quelques caresses et baisers, utilisant la douceur pour ne pas le réveiller. Puis, elle s'endormit à son tour, mais son sommeil fut rapidement écourter quand elle se réveilla brutalement à cause du médecin qui se débattait et qui hurlait. Ce dernier, visiblement en proie à un violent cauchemar, ne se rendait même pas compte que la petite runneuse était là, à ses côtés, tentant de le rassurer par sa présence. Ses cris étaient tellement forts que John débarqua depuis une chambre non loin de la sienne, réveillé également à cause du cauchemar du médecin. Ils discutèrent ensemble, Luna resta silencieuse pour ne pas les interrompre, sentant son coeur se pincer au moment où son bien aimé se sentit à nouveau responsable de ce qui s'était passé. Puis, elle rougit légèrement lorsque Sheppard annonça que Noah avait un bel exemple d'un meilleur avenir à ses côtés. Une fois qu'ils furent à nouveau seul, Luna retourna se coller contre son bien aimé, dans la même position qu'ils avaient eu avant que le médecin ne s'endorme, et elle le laissa lui prendre sa main, frissonnant légèrement sous la caresse de son pouce et sous son baiser. Quand il reprit la parole, elle plongea son regard dans le sien.

"Est-ce que tu peux demander un cachet de somnifère s'il te plaît ? Je crois que ça m'aiderais et, si tu as besoin, demande quelque chose pour te détendre, ça te fera du bien, après tout le stress accumulé..."

Les mots de Noah faisaient du bien à Luna, car elle se rendait compte que peu à peu, le médecin commençait lentement à redevenir comme avant, même s'il n'était pas encore guéri. Elle se pencha et déposa un baiser sur le front de son petit ami, avant de baisser son visage pour capturer tendrement ses lèvres, faisant ainsi durer son baiser alors qu'il aurait pu ne plus y en avoir au moment où une entité avait pris le contrôle de son corps. Une fois que le baiser prit fin, elle l'embrassa à nouveau furtivement plusieurs fois, avant de se redresser et de sortir du lit.

- "Je vais chercher ton somnifère, je reviens vite".

Luna se pencha pour déposer un petit baiser sur le front de son petit ami, puis elle quitta la chambre, en quête d'une infirmière. Elle tomba sur l'infirmière de garde, qui bien sûr la rouspéta sur le fait qu'elle était encore là en plein milieu de la nuit. S'énervant, la petite runneuse finit par obtenir ce qu'elle voulait, et retourna auprès de son bien aimé, avec un cachet et un verre d'eau, qu'elle tendit à Noah, avant de s'installer à nouveau à ses côtés. Pour sa part, la jeune femme n'avait rien demandé, même si elle était tendue et inquiète pour le médecin. Si elle devait ne pas dormir pour veiller sur son amant, elle le ferait. Regardant Noah avaler le somnifère, Luna fronça les sourcils, contemplant l'homme qu'elle aimait.

- "Tu veux parler de ton cauchemar ? Ca te fera du bien".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mer 21 Sep - 16:11

Citation :
- "Moi non plus, je n'ai pas envie de savoir. Tu es là, avec moi, c'est tout ce qui compte, je n'ai pas besoin d'en savoir davantage. Je n'aurais pas supporter de te perdre".

"Le passé reste le passé. Il va juste falloir espérer continuer à vivre avec la mort de ses gens sur mes épaules. Ça va être dur, mais pour ne pas les oublier, je leur doit bien ça. Quant à toi, tu aurais continué de vivre, car tu as encore beaucoup de choses à faire dans ce monde, maintenant que tu es libre. Il y a encore beaucoup de choses à expérimenter pour toi, ce n'est pas le moment de tourner le dos à cette chance que beaucoup de Runners encore trop nombreux n'ont pas ; ne gâche pas ce bonheur que tu as pu obtenir."

Noah s'installa encore mieux sur la poitrine confortable de Luna et resserra sa prise autour d'elle pour lui montrer qu'il était bien là, avec elle. Elle l'écoutait, le rassurait, et cela lui fit un bien fou et là, chose improbable, la jeune femme venait de réussir le pari fou de faire sourire le médecin, même si ce n'était pas encore ça, il était loin d'éclater de joie. Par la suite, il évoqua les craintes qu'il avait depuis l'incident, surtout celle de la perdre mais, une fois de plus, elle le rassura ; chose on ne peut plus bizarre puisque d'habitude, c'était lui qui la consolait et lui redonnait le sourire.

Citation :
- "Rien ne pourra me séparer de toi, et encore moins quelque chose dont tu n'es pas responsable. Je comprend que tu ais peur que je ne t'abandonne, mais sache que ça n'arrivera jamais, je t'aime trop pour ça. Ce n'était pas ta faute, ce n'est pas toi qui a tué ou torturé ces gens, alors il n'y avait aucune raison pour penser que je ne veuille plus de toi. J'ai vu beaucoup de monstres dans ma vie, surtout ces dernières années, et tu ne leur ressembles pas du tout. Si je dois déprimer, c'est parce que toi, tu n'arrives pas à te pardonner le fait que tu n'es pas responsable, et parce que tu ne vas pas mieux. Te voir souffrir comme ça me fait mal, je n'aime pas te voir dans cet état".

"Tes paroles me rassurent énormément tu sais ? Mais, cela va mettre du temps afin que je puisse me pardonner ce qui s'est passé, et que je me dise que ce n'était pas de ma faute, ça va être dur et douloureux malheureusement. Je suis désolé si je te fait du mal en ce moment mais, tu es consciente que je n'irai pas mieux avant un petit moment ? Est-ce que tu es prête à rester à mes côtés, à supporter mon état déprimant, mon humeur noir en repensant au mal que j'ai fait autour de moi ? Cela peut prendre quelques jours, semaines ou mois tu sais... tu es consciente de tout ça ?"

Un peu plus tard, il sourit en regardant Luna énumérer les qualités du jeune homme, alors qu'il lui en donnait d'autres, ses préférées. Peu après, il s'était endormi sans répondre à la question de Luna, à savoir si elle pourrait venir avec lui sur Terre. Bien sûr, il aurait dit oui ! Mais il garderait cette information pour lui-même, jusqu'à ce qu'il ai obtenu les opérations de leurs supérieurs. Mais sa nuit paisible se transforma en cauchemar et, après s'être réveillé en sueur et avoir un peu discuté avec John qui s'en alla, Noah releva le regard vers Luna qui rougissait. Sheppard avait raison, le médecin devait se tourner vers l'avenir, avec sa bien aimée. Il venait d'attraper sa main et la caressa, ce qui fit frissonner la jeune femme, alors qu'il lui demandait si elle pouvait lui apporter un somnifère. Et elle lui répondit de la meilleure des façons, à savoir lui donner un baiser sur le front, puis en l'embrassant longuement. Bien sûr, Noah y répondit, il avait même un petit sourire ! Juste après, Luna ne cessait de lui donner de petits baisers auxquels il y répondit aussi. Il savait pourquoi elle faisait ça, car les baisers précédant le drame auraient très bien pu être les derniers...

Citation :
- "Je vais chercher ton somnifère, je reviens vite".

"Merci ma belle..."

Et il attendit. Il était même certain que l'infirmière râlait car, normalement, il ne devait plus y avoir de visiteurs au beau milieu de la nuit. Mais, Noah était un des médecins en chef et Luna, étant sa petite amie, avait le droit de venir à n'importe quel moment. C'est un mot qu'il fera passer dans toute l'infirmerie d'ailleurs. Alors que sa bien aimée revenait, il la remercia d'un baiser avant de prendre son somnifère et de l'avaler avec un peu d'eau. Il remarqua qu'elle n'avait rien pris pour elle, et il ne pouvait pas l'en blâmer. Il reposa le verre d'eau et remarqua que la jeune femme le fixait, en fronçant des sourcils.

Citation :
- "Tu veux parler de ton cauchemar ? Ca te fera du bien".

"Oh ça... ce n'est pas grand chose... disons que... Soren était de retour et, il avait réussi à tuer le Colonel Sheppard. Il est parti... tu es arrivée... et comme je le craignais, tu ne voulais plus de moi, tu partais... pendant que j'essayais de réanimer John... et puis... je me suis réveillé. Voilà, tu sais tout..."

Après s'être allongée contre lui, comme auparavant, Luna caressait son cuir chevelu, ce qui apaisa Noah. Elle continuait aussi ses caresses sur ses bras, ses joues, et ça lui fit un bien fou. Le somnifère commençait à faire effet, et le jeune homme s'endormait tout doucement mais, avant, il se redressa et l'embrassa plusieurs fois, dont un dernier baiser fougueux alors qu'il caressait sa hanche et son ventre. Il se réinstalla et s'endormit.

Une semaine s'était écoulée de la même façon ; Noah allait mieux, ainsi que John et Jenny bien sûr. Ce qui le préoccupait, c'était Luna. En effet cette dernière, pour veiller sur le sommeil de son bien aimé, ne dormait pas, ou alors très peu dans la matinée, mais c'était bien connu, l'infirmerie n'était pas calme dès le matin. Forcément, sa petite amie était exténuée. Mais c'était fini désormais, le médecin ne faisait plus de cauchemars, il ressentait à peine la douleur à son épaule. Enfin, il pouvait sortir d'ici ; non pas qu'il n'aimait pas l'infirmerie, mais il préférait venir ici en tant que médecin, et non en tant que patient. Il s'habillait de sa tenue normale, sous l'oeil avisé de Luna et, une fois prêt, il vint vers elle pour l'embrasser longuement, avant de s'en aller tous les deux, le bras de Noah autour des épaules de Luna. Oui, il allait mieux, même si au fond, ce n'était pas encore ça.


---> Somewhere

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Jeu 29 Sep - 3:00

"Le passé reste le passé. Il va juste falloir espérer continuer à vivre avec la mort de ses gens sur mes épaules. Ça va être dur, mais pour ne pas les oublier, je leur doit bien ça. Quant à toi, tu aurais continué de vivre, car tu as encore beaucoup de choses à faire dans ce monde, maintenant que tu es libre. Il y a encore beaucoup de choses à expérimenter pour toi, ce n'est pas le moment de tourner le dos à cette chance que beaucoup de Runners encore trop nombreux n'ont pas ; ne gâche pas ce bonheur que tu as pu obtenir."

- "Tu y arriveras. Tu es quelqu'un de fort, tu parviendras à surmonter tout ça. Et je suis là pour t'y aider".

Allongée contre Noah, se caressant mutuellement pour se rassurer l'un l'autre, Luna ne fit aucune remarque sur le fait qu'elle devrait continuer de vivre si jamais le médecin disparaissait, car elle savait que cela lui ferait de la peine. Bien sûr que oui, elle devrait apprendre à vivre sans lui, à réaliser ce qu'un seul runneur avait réussi à faire en connaissant la liberté. Cependant, la jeune femme était persuadée qu'elle ne parviendrait pas à vivre sans l'homme qu'elle aimait, celui pour qui elle donnerait sa vie, et qu'elle ne voulait absolument pas perdre. Silencieuse, Luna se laissa aller dans les bras de son bien aimé, le consolant comme elle pouvait, le tranquillisant par des paroles et par des gestes. Elle réussit même à le faire sourire, ce qui signifiait que Noah était sur le chemin de la guérison grâce à elle, bien qu'il était encore très loin d'aller mieux. Mais, au moins, elle lui avouait qu'elle tenait à lui, qu'elle ne voulait pas le laisser, et qu'elle serait toujours de son côté.

"Tes paroles me rassurent énormément tu sais ? Mais, cela va mettre du temps afin que je puisse me pardonner ce qui s'est passé, et que je me dise que ce n'était pas de ma faute, ça va être dur et douloureux malheureusement. Je suis désolé si je te fait du mal en ce moment mais, tu es consciente que je n'irai pas mieux avant un petit moment ? Est-ce que tu es prête à rester à mes côtés, à supporter mon état déprimant, mon humeur noir en repensant au mal que j'ai fait autour de moi ? Cela peut prendre quelques jours, semaines ou mois tu sais... tu es consciente de tout ça ?"

- "Je sais que ça sera long et pénible, mais tu n'es pas seul dans ce combat. Je suis là, avec toi, pour t'aider. Je ne t'abandonnerais pas, jamais. Ce ne sont pas ton humeur noire et ton état déprimant qui me feront m'éloigner de toi. Tu as besoin de moi, et même s'il faut attendre plusieurs mois pour que tu t'en sortes, je resterais à tes côtés pendant tout ce temps. N'aies pas peur, tu ne me perdras pas".

Sur une question restée sans réponse, après avoir discuté de différentes choses qui remontaient un peu le moral de Noah, ce dernier s'endormit dans les bras de sa belle qui veillait sur lui, avant de sombrer dans le sommeil à son tour. Mais, la nuit fut très agitée pour le médecin qui se réveilla suite à un violent cauchemar, réveillant ainsi la jeune femme, ainsi que John Sheppard, ce dernier venant lui rendre visite et discuter un peu avec lui. Après son départ, Luna embrassa son petit ami plusieurs fois, profitant de cet instant qui aurait pu ne plus arriver, avant d'aller lui chercher un somnifère sur sa demande. Elle ne prit rien pour elle, voulant rester consciente et concentrée pour veiller sur lui. Sans compter qu'avec son passé de runneuse, elle était habituée à dormir peu, même si la fatigue la rattrapait souvent quelques jours plus tard. Après lui avoir ramené le somnifère, la jeune femme se rallongea près de Noah, le regardant avaler le cachet, avant de lui demander s'il souhaitait discuter de son cauchemar. Ce que le médecin fit.

"Oh ça... ce n'est pas grand chose... disons que... Soren était de retour et, il avait réussi à tuer le Colonel Sheppard. Il est parti... tu es arrivée... et comme je le craignais, tu ne voulais plus de moi, tu partais... pendant que j'essayais de réanimer John... et puis... je me suis réveillé. Voilà, tu sais tout..."

Durant tout le récit, Luna resta silencieuse, sachant qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar, et que jamais elle ne le quitterait pour quelque chose dont il n'était pas responsable. Posant sa tête sur celle de son petit ami, vu qu'elle était assise plus en hauteur que lui, inversant leurs habituelles positions, la jeune femme continua de prendre soin de son bien aimé. Elle caressa ses bras, faisant remonter une main pour effleurer sa joue, jouant de temps en temps avec ses cheveux, avant de la redescendre pour parcourir son torse, retournant sur son bras. De son côté, Noah ne resta pas inactif, car il finit par se redresser pour l'embrasser plusieurs fois, dont un baiser plus fougueux que les autres, auquel Luna répondit à l'identique, avant de le laisser se réinstaller contre elle, son visage posé sur sa poitrine qui lui servait d'oreiller. Lentement, Luna sentit le médecin s'endormir contre elle, mais elle n'arrêta pas ses caresses pour autant, qui se faisaient douces pour ne pas le réveiller. De temps en temps, elle donnait même un petit baiser sur sa tête ou sur son front, veillant sur le sommeil de l'homme qu'elle aimait. Elle passa le reste de la nuit éveillée, souhaitant continuer d'apaiser le sommeil de Noah. Elle finit par s'endormir aux premières lueurs du jour, avant d'être réveillée à peine 2 heures plus tard à cause du bruit dans l'infirmerie du à cette nouvelle journée de travail sur la Cité.

Les jours passèrent et se ressemblèrent. Luna ne quittait pas l'infirmerie, elle restait avec Noah, dont la blessure à l'épaule guérissait peu à peu. Chaque nuit, elle veillait sur son sommeil, avant de sombrer dans l'inconscience le matin, pour ne dormir que quelques heures à peine. Il y avait de quoi l'exténuer, mais la jeune femme refusait de prendre un calmant qui la ferait dormir toute la nuit. Elle voulait veiller sur son bien aimé. Finalement, au bout d'une semaine, Noah eut l'autorisation de sortir, et bien que fatiguée mais heureuse qu'ils partent de cet endroit, Luna se blottit contre lui au moment de quitter la pièce, sa tête posée sur l'épaule de son compagnon, tandis que la fatigue la submergeait. Arrivés dans leurs quartiers, même si la journée était bien entamée, Luna s'écroula sur le lit et s'endormit en quelques secondes, sachant que, contre elle, le médecin se trouvait à ses cotés.

---> Ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kylee Knightley
Latex Lady

Latex Lady

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 1095
Localisation : Atlantis

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Open

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Mar 19 Juin - 21:16

https://www.youtube.com/watch?v=xLYiIBCN9ec

La journée avait pourtant si bien débuté…. Une journée paisible où la jeune femme avait plus fait des rentrées informatiques par manque de patient… et tant mieux d’ailleurs, elle ne souhaitait pas en avoir car cela signifiait que quelqu’un allait mal… Durant la journée elle avait cherché après Noah, histoire de passé un moment ensemble autour d’un café et faire passer le temps plus vite, mais elle ne l’avait pas trouvé. Kylee avait apprit qu’il était parti en mission off world pour soigner des habitants… Il ne l’avait même pas prévenu ce bougre ! Tant pis. L’entre midi elle se rendit au mess pour aller chercher un sandwich et là, elle apprit une nouvelle qui l’inquiéta un tantinet. L’équipe SG11 était rentrée, mais il manquait quelqu’un… En tendant un peu plus l’oreille elle entendu le nom de Masen. Ecarquillant les yeux elle fit demi-tour et retourna rapidement à l’infirmerie. Keller confirma ce qu’elle avait entendu ce qui la glaça un peu plus. Son visage perdit bien vite le peu de sourire qu’elle possédait encore. Dans ce cas là la procédure était simple, on préparait une équipe et un bloc en prévention. Plus tard dans l’après midi, elle apprit que le Colonel Sheppard était parti en mission de sauvetage. Cela voulait dire que ça s’annonçait mal ou pas… Kylee était enfermée dans son bureau, son oreillette sur le canal secours pour se tenir au courant. En une heure elle avait presque rongé tous ses ongles de main par tracas. D’ailleurs pourquoi s’inquiétait-elle autant ? Enfin, Noah était son ami, c’était tout à fait normal de s’inquiéter pour lui.. Mais pourquoi cela avait l’air de l’atteindre plus que la normal et que son cœur était comprimé par les poussées d’angoisse qui allait et venait par vague ? Durant tout ce temps à attendre quelque chose qui n’allait peut être pas venir, la jeune femme s’était replongé dans des souvenirs. Elle se remémora d’une façon très claire l’évolution de leur relation depuis que Seth était parti. Il était des plus bienveillants et attentionné, rien que le tableau qui était maintenant accroché au dessus de son lit et Cookie en était une preuve. Toute ces gestes qui l’avaient gêné, elle n’avait jamais prit le temps d’y repenser, il faisait preuve de beaucoup plus d’affection à son égard qu’à l’époque… Cela était-il un message ? Non ce n’était pas possible, ils avaient déjà testé à une époque et cela n’avait vraiment pas été concluant… Bref tout cela était confus. Mais une chose est sûr il avait d’autre amie et il ne s’autorisait pas certaine chose vis-à-vis d’elle… Alors que penser ?

Dans ce genre de situation la doctoresse pensait toujours au pire et cela la rendait un brin nostalgique. Il fallait pourtant garder espoir et se dire que tout irait bien, mais voilà, Kylee n’était pas ce genre de personne. Elle était d’une réalité profonde et connaissait les dangers. Sa seule mission Off World qui s’était passé sur l’ancien site Alpha, elle en gardait encore un amer souvenir et pourtant cela était censé être un site sécurisé, alors elle n’imaginait même pas sur une autre planète… Une heure passa, entre temps on l’avait prévenu que tout était prêt qu’on attendait plus que le retour. Toujours plongé dans de sombres pensées, son oreillette grésilla, l’équipe était rentrée avec Noah. Kylee poussa un énorme soupir de soulagement, mais bien vite son soulagement se transforma en inquiétude, en effet elle avait peur de voir dans quel état elle allait le récupérer. Au fond elle espérait ne pas lui porter secours, que sa spécialité ne soit pas mise à contribution, car elle ne savait pas si elle y arriverait. En effet en tant que médecin on dit toujours qu’il ne faut pas opérer ses proches, ou que tout au moins cela est déconseillé.

Les mains dans les poches de blouse, elle attendit sur le pas de son bureau, Keller était partie avec une civière et une équipe médicale, ils n’allaient pas tarder. Une minute plus tard, il y avait du raffut et le convoi apparu à l’entrée de l’infirmerie. Inspirant doucement pour se donner du courage elle s’approcha et découvrit avec frayeur le visage ensanglanté et gonflé du médecin et il n’y avait pas que ça, il avait des traces de torture sur tout son torse. Ce n’était vraiment pas beau à voir ! Sur le coup elle eut un moment d’absence, ses yeux rivés sur le corps inconscient de Noah. Elle ne remarqua même pas que Keller était en train de lui parler, ce n’est qu’au « DR KNIGTLEY » qu’elle reconnecta. Kylee secoua la tête avant de s’approcher d’elle qui était en train de lui passer un scanner.


« Je vais avoir besoin de vous… je sais que c’est difficile… c’est l’un des notre, mais nous devons faire preuve de professionnalisme… Alors… move on ! »

https://www.youtube.com/watch?v=hOStF4q0zZI

Kylee acquiesça avant d’aller se préparer aider d’une infirmière. Elle mit une blouse, attacha ses cheveux pour les mettre dans sa charlotte, enfila chausson au dessus de ses chaussures. Elle prit le temps de regarder les résultats, d’analyser avant d’enfiler ses gants. Déjà qu’au niveau du corps ce n’était pas glorieux entre la blessure par balle et cette plaie qui ressemblait à un coup de couteau, mais alors au niveau cérébral ça battait tout les records. Dû à son traumatisme cérébral, cela avait provoqué la rupture d'une artère cérébrale qui par conséquent entraînait une hémorragie du diable qu’il fallait stopper de suite. Le pire dans tout ça c’est que la jeune femme ne savait pas s’il avait des séquelles neurologiques auxquelles elle ne pourrait palier. Mais ceci, se verrait à son réveil de toute manière.

Après avoir préparer son plan d’action elle demanda à ce qu’on le prépare, Keller était déjà penchée sur son cas et était en train d’extraire la balle. Durant quelques instants elle hésita de nouveau à franchir le pas du bloc.


**Allez ma fille, tu es la seule à pouvoir l’aider, y’a personne d’autre ici spécialisé
- T’as le coup pour remonter le moral dis donc
- Tu penseras à tes angoisses plus tard, du professionnalisme ma fille
- Tu crois que c’est si simple, je le connais il fait partie de ma vie, je le considère comme… comme
- Comme quoi hein ?.... ah tu ne sais pas, BEN C’ EST PAS LE MOMENT D Y REFLECHIR…. Il a besoin de toi et si tu veux qu’il reste dans ta liste d’amis, car ça t’es sûr qu’il rentre dans cette case au moins… Ben répare sa matière grise, sinon il finira en légume*

Comme si cela lui avait donné un coup de fouet elle franchit la porte du bloc et se posta à sa place. Les infirmières avaient rasés le milieu du crane du jeune homme pour que Kylee n’est plus qu’à percer sa boite crânienne. Alors qu’elle s’attelait à cette opération pénible qui allait occuper son emploi du temps durant les 3 prochaines heures, Keller était en train de cautériser les ligaments abîmer par l’impact de la balle. Apparemment cette blessure était légère, mais à l’analyse de la balle il s’avérait qu’il s’agissait d’une balle de P-90. Etrange il devait certainement s’agir d’une erreur.. mais pour le moment elle ne pouvait y penser, toute son attention était portée à ce qu’elle faisait. Elle mit 20 minutes à retirer le bout d’os et 30 de plus à parvenir à l’artère touchée. Entre temps son assistante ne faisait que pomper le sang qui ombragé son cerveau. L’opération allait être délicate et minutieuse. Entre temps Keller s’occupa de la plaie sur le flanc gauche du médecin, une complication avait eu lieu à cause d’une hémorragie, mais les organes n’avaient pas été touchés par chance. 1h30 plus tard le travail du médecin généraliste était terminé, elle insista pour rester auprès de Kylee, mais la jeune femme la congédia. Elle avait fait son boulot et avait le droit à une pause, la doctoresse par contre ne pouvait pas s’octroyer de temps. Son seul plaisir était de stopper de temps à autre pour tourner sa tête et délier les raideurs de cou. Cautérisant par à coup, vérifiant si les alentours de l’artère n’était pas touché. Elle devait vérifier également si ses actes n’avait pas d’impact sur les reflexes primaires de Noah et éviter un maximum les troubles cognitifs futures. C’est pour ça qu’elle mit autant de temps mais au final l’hémorragie stoppa et l’artère fut soignée. Malheureusement alors que tout semblait aller pour le mieux le rythme cardiaque du médecin s’accéléra et il fut pris de convulsion. Kylee dut tout stopper en urgence et regarda les moniteurs. Elle demanda ce qu’il se passait, au moment où Noah stoppa ses convulsions pour s’immobiliser… tellement qu’un « biiip » sinistre se fit entendre des moniteurs.

« Arrêt cardiaque ! »

« Oh.. non, non, non ! Une ampoule d’adrénaline, commencer le massage »

Son équipe obtempéra et commença le massage, il n’y avait aucune réaction, alors que les plaquettes arrivaient, la jeune femme fit de nouveau un scanner en triple urgence et compris ce qui n’allait pas. Le tronc cérébral était comprimé, ce qui provoquait cette gêne respiratoire Suite au traumatisme un hématome épidural s’était crée entre un os du crâne et la membrane protégeant le cerveau. C’était une urgence chirurgicale, mais pour le moment il fallait que le cœur reparte et qu’on le stabilise. Alors que les plaquettes ne marchaient pas, la jeune femme regarda avec angoisse la deuxième minute passée sans pouls.

*oh non tu ne seras pas la deuxième personne qui mourra entre mes mains, pas toi… j’y arriverais pas*

Alors que ses yeux reflétaient une lueur étrange emplie de peur mais aussi de colère et de haine, elle se posta au niveau de son torse et claqua violement son poing sur sa poitrine.

« Tu ne me laisses pas ! Bat toi… (massage cardiaque)… Tu m’as assez fais chier en me le rabâchant…. Alors applique tes dires ! » dit-elle en se défoulant.. De rage elle balança de nouveau son poing sur sa poitrine et là le cœur repartit enfin.. Sur le coup elle eut un sourire et poussa un soupir de soulagement, avant de reprendre son post initiale et enlever cette vilaine pression. 4h plus tard, Kylee était en train de finir de bander le crâne du jeune homme. Son épaule avait été remis en place, les infirmières avaient désinfecté le visage du jeune homme et appliquait des lotions pour faire dégonfler, sans oublier son poignet qui avait eu le droit à un traitement de faveur également. Kylee était fatiguée par tant d’émotion et de concentration, elle avait besoin de repos, mais elle se força à rester jusqu’au bout, jusqu’à ce que Noah soit dans sa chambre. Son activité cérébrale était normale, la seule chose qui n’allait pas c’était qu’il soit tombé dans coma de type 3, cela voulait dire qu’on ne savait pas quant es-ce qu’il se réveillerait et qu’il était relié à une machine respiratoire pour l’assister. Si elle s’était écouté, elle l’aurait veillé, mais Keller aurait insisté lourdement pour qu’elle puisse se reposer et lui avait même glissé un décontractant dans son verre d’eau pour l’aider à dormir. Après un dernier regard vers son protégé elle alla faire une pause dans son bureau, s’allongeant sur le lit de consultation elle ferma les yeux et s’endormit, exténuée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Noah Masen
Co-Admin / Funny & Sweet

Co-Admin / Funny & Sweet

Date d'inscription : 29/08/2009
Messages : 3521

ME & I
Who Am I
:
Affinités
:
RP ?: Close

MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen Jeu 21 Juin - 13:58

Enfin de retour sur Atlantis ! Oui, mais dans quel état ? Le pauvre Noah était sérieusement amoché... en fait, il venait de revenir sur la Cité, mais à moitié mort ; tantôt les yeux à peine ouverts pour voir ce qui se passe, mais plus souvent, il les fermait brusquement à cause de la douleur qui émanait de tout son corps. Le pire, c'était sa tête ; son cerveau pulsait de trop, il y avait cette impression qu'il allait exploser à tout moment, tant cela lui compressait le crâne de façon violente et brutale. Ce fût pire lorsque, théoriquement pour lui, on vérifiait si ses pupilles réagissaient. La lumière de cette petite lampe ne faisait qu'aggraver son mal de crâne qui se faisait de plus en plus insistant. Mais bientôt, alors qu'il entendait plusieurs voix qu'il n'arrivait pas à identifier, Noah sentit que la douleur s'atténuait ; il supposait donc qu'on venait de l'endormir pour commencer à l'opérer... ou plutôt à le réparer. Ce qui était des heures pour les personnes qui s'occupaient de lui, pour le médecin ce n'était que quelques secondes et, lorsqu'il ne sentit plus aucune douleur, mais au contraire, une plénitude de bien-être, il souriait en ouvrant les yeux. Quelle ne fût sa surprise de voir le plafond de l'infirmerie d'aussi près ! Paniquant légèrement, le jeune homme regarda derrière lui et constata que son corps n'avait pas suivi... ce qui voulait dire que...

"Oh merde je meurs ! Faites quelque chose !! Jennifer ? Kylee ? Wouhouuu je suis là et... imbécile, personne ne peut te voir..."

Alors qu'il sentait la mort l'envahir, il remarqua que Kylee lui frappait le torse. Qu'est-ce qu'elle était violente ! Mais bon, c'était pour le bien de Noah, il fallait qu'il revienne à la vie.

Citation :
« Tu ne me laisses pas ! Bat toi… (massage cardiaque)… Tu m’as assez fais chier en me le rabâchant…. Alors applique tes dires ! »

Non mais fallait pas se gêner ! Comme si...

"Tu t'fous de moi ! Comme si je me battais pas en ce moment-même ! Comme si je voulais te laisser ! Tu crois que c'était quoi pour moi notre baiser sur le Continent ? Mes vrais sentiments pour toi ! J'ai peut-être fait l'erreur de sortir avec l'autre dont je me demande encore comment j'ai pu lui trouver du charme alors qu'il n'y en avait pas, mais ce n'est pas une raison pour croire qu'aujourd'hui, je vais t'abandonner une seconde fois !"

Et là, est-ce que c'était un miracle ? Mystère... mais Noah était redescendu. Oui mais, pas dans son corps. Plus tard, il entendra qu'en fait, il était tombé dans un coma de niveau 3. Ce qui n'était pas très bon pour le médecin qui ne voulait qu'une chose, se réveiller et tout révéler à Kylee sur ses sentiments ! Enfin... peut-être pas tout de suite, car avec son crâne à moitié rasé au milieu, elle ne le croirait pas et penserait qu'il jouait le comique, pour détendre l'atmosphère comme d'habitude.

Noah vivait alors une nouvelle expérience, à savoir qu'il errait dans sa chambre d'infirmerie, comme dans toute la Cité, hors de son corps. Kylee lui en avait parlé de ce phénomène qu'elle avait vu dans Supernatural, mais jamais il n'aurait pensé que cela pouvait se produire ! Mais voilà, il était là, aux côtés de la jeune femme qui voulait veiller sur lui.


"Tu devrais aller dormir... je ne pense pas que, dans mon état, j'arriverai à sortir de ce lit..." Faible sourire. "Qui sait quand je pourrai me réveiller... demain ? Dans 3 semaines ? 3 mois ? Qui peut le dire ? Même les Anciens n'y peuvent rien et n'ont pas la réponse..."

Il savait qu'elle ne l'entendait pas, mais parler lui faisait du bien. Il essaya de poser sa main sur son épaule, mais rien, il ne ressentait que le vide. Finalement, Keller avait réussi à faire partir sa collègue pour qu'elle puisse se reposer. En attendant, Noah s'était approché d'une des fenêtre, et admirait la nuit. D'un regard emplit de tristesse, le jeune homme repensait à sa famille, qui serait inquiète si elle apprenait qu'il était dans le coma. Ils ne devaient surtout pas être au courant ! Sa mère serait effondrée si elle le savait. Il espérait que sa cousine ici, Ella-Rose, ne dise rien à ce sujet. Il venait tout juste de la retrouver, elle aussi. Quelle ironie... retrouver des proches, se rendre compte à nouveau de ses sentiments pour quelqu'un... se dire que, on les abandonne eux, la famille, les amis. Dire qu'il devait aider John à apprendre la vie à Castiel, en lui présentant des femmes... s'il arrivait quelque chose à Noah, Sheppard prendrait ce petit sous son aile. En repensant à tout ça, une seule et unique larme roula sur sa joue. Et s'il mourrait ? S'il les laissait tous ?

Durant une bonne partie de la nuit, Noah s'était matérialisé devant chacun de ses amis, en leur disant ce qu'il pensait d'eux, avec un petit sourire, sachant qu'ils ne l'entendaient pas. En dernier, il allait voir Kylee. Cette dernière dormait dans son bureau, et on pouvait voir que son sommeil n'était pas paisible. Souriant doucement, il s'agenouilla près d'elle.


"J'avais déjà remarqué à quel point tu étais belle quand tu dormais... même quand tu es contrariée, aujourd'hui, comme le jour où tu es venue me voir... mais voilà tu ne veux pas plus qu'une amitié, alors je n'ai rien dit. Je n'ai rien dit aussi parce que j'avais enfouis mes sentiments. Mais j'avais tord. Ils viennent de me revenir en pleine face, plus violent, plus agréable à ressentir aussi... je n'avais jamais ressenti ça pour quelqu'un. Et crois-moi, quand je me réveillerai, je n'aurai plus envie de les refouler ; deux choix s'offrent à moi : soit tu partages les mêmes sentiments, et je reste, soit je partirai. La seconde option nous ferait mal à tous les deux, car ce serait une nouvelle déchirure pour toi qui perdrait un ami, une fois de plus. Mais rester me ferai trop souffrir, surtout lorsque je te verrai avec un autre homme. J'ai accepté avec Seth, car mes sentiments n'étaient pas revenus. Mais cette fois, cela me ferai trop de mal, et il vaudra mieux que je m'en aille. En attendant, je me bats pour revenir vers ma famille, mes amis, toi. Il faudra qu'on se parle et, à l'issue de cette discussion, j'aviserai sur ce que je devrai faire. Mais, attends-moi... s'il te plaît..."

Même s'il ne ressentirait que du vide, Noah approcha ses lèvres de celles de Kylee, et il l'embrassa. Ni l'un, ni l'autre ne ressentait quelque chose, mais le jeune homme voulait le faire, car c'était peut-être la dernière fois qu'il le "pouvait". Puis, il la laissa et retourna près de son propre corps, qu'il ne pouvait rejoindre...

..................................................

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Chambre de Noah Masen

Revenir en haut Aller en bas
Chambre de Noah Masen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sujets similaires
-
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Démission de la vice présidente de la Chambre de commerce
» La Chambre Basse veut voler au secours de la population et renvoyer Alexis
» A PLATEFORME ALTERNATIVE SEMBLE EMPÊCHER L'INITE DE CONTROLER LA CHAMBRE BASSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Atlantis - Le Jeu :: ATLANTIS, GALAXIE DE PEGASE :: Secteur Médical :: Chambres des patients-
Sauter vers: